Casino : le groupe de Jean-Charles Naouri aborde 2018 avec confiance

0
1589
L’assemblée générale annuelle du groupe Casino a permis au géant de la grande distribution de faire le bilan de l’année écoulée et de dresser les grandes lignes stratégiques pour les années futures. Marqué par des résultats solides et une diversification continue de ses activités, le groupe de Jean-Charles Naouri aborde sereinement l’année 2018.
Jean Charles Naouri
La feuille de route tracée par le PDG du groupe accorde une large place au développement du e-commerce et aux formats les plus porteurs. De quoi satisfaire les actionnaires en leur garantissant une vision à long-terme pour l’ensemble des filiales du groupe.

Capitaliser sur la croissance des formats les plus rentables du groupe

Le groupe Casino va, en 2018, capitaliser sur les formats les plus porteurs, comme la proximité (Franprix) ou le premium (Monoprix, Casino Supermarchés). Le rythme d’expansion de ces enseignes devrait, cette année, être très rapide, avec une centaine de nouvelles ouvertures pour Monoprix et Franprix. Monoprix souhaite ainsi capitaliser sur ses atouts, notamment sa présence dans des lieux de prestige, son image d’épicerie fine et la diversification croissante de son offre de références non-alimentaires, récemment enrichie par l’acquisition de Sarenza. La dynamique commerciale de Monoprix se décline aussi à travers sa filiale Naturalia, en forte croissance avec l’ouverture de 24 magasins supplémentaires en 2017. Quant à Franprix, l’enseigne vise une diversification croissante et s’appuie sur de nouveaux concepts porteurs. Avec le modèle Noé, Franprix s’implante ainsi durablement dans les centres-villes urbains, en proposant une vaste gamme de produits bio et végan, mais aussi des produits labellisés et en circuit court. La diversification de l’offre se développe aussi à travers la mise en œuvre de synergies entre les différentes filiales du groupe. Ainsi, Cdiscount, leader français du commerce en ligne et filiale du groupe Casino, bénéficie depuis 2017 d’implantations physiques dans les hypermarchés Géant. 700 références à prix Internet sont disponibles en magasin et un retrait immédiat est proposé sur près de 4 000 produits. 11 corners Cdiscount ont été ouverts en 2018, avec un objectif de 20 implantations pour la fin du premier semestre 2018. La refonte de l’offre, tant pour les produits alimentaires que non-alimentaires, répond aux évolutions rapides des modes de consommation. Pour compléter sa présence physique par une puissante implantation digitale, le groupe Casino parie aussi sur le développement du commerce en ligne.

Renforcer la part du canal digital dans les ventes du groupe

Pour faire face aux mutations systémiques du marché français et étranger, le groupe Casino a très largement capitalisé sur l’innovation. Une vocation réaffirmée par la direction du groupe lors de son Assemblée Générale. La livraison à domicile, dans des délais express, ainsi que le développement d’une offre e-commerce demeure une des priorités stratégiques du groupe Casino. Régis Schultz, Président de Monoprix, prévoit ainsi un chiffre d’affaires multiplié par cinq dans la « vente en ligne » d’ici trois ans, grâce à « des partenariats avec des leaders mondiaux du e-commerce ». La signature d’accords avec Ocado, le 28 novembre 2017, et Amazon Prime Now, préfigure le positionnement stratégique du groupe Casino sur le commerce en ligne.  Le groupe Casino souhaite ainsi enrichir son expérience et ses capacités en e-retail en bénéficiant des savoir-faire et de l’expertise des géants du secteur dans ce domaine. Loin d’être cantonnée à Monoprix, cette stratégie volontariste de digitalisation du retail a été appliquée dans d’autres enseignes du groupe. « Franprix s’est lancé dans le commerce digital de proximité avec plus de 5000 produits livrés en 30 minutes. Notre application a été téléchargée plus de 700.000 fois en moins de 12 mois » a ainsi expliqué Jean-Paul Mochet, directeur général de Franprix. Le nouveau service a d’ailleurs été élu entreprise e-commerce de l’année par LSA, et Franprix entreprise cross-canal de l’année. Sans oublier Cdiscount, le seul e-commerçant à même de pouvoir prétendre concurrencer Amazon sur l’e-commerce en Europe : son président Emmanuel Grenier a annoncé lors de l’Assemblée générale du groupe le lancement surprise de Cdiscount Voyages et la volonté d’étendre son activité sur le continent européen

Autant d’annonces et d’innovations qui ont semblé susciter l’approbation des actionnaires, qui ont adopté largement les résolutions proposées, non sans souligner à l’occasion des questions-réponses la concurrence intense qui règne au sein du secteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here