Comment choisir son disjoncteur ?

1
1084
Le disjoncteur, ce dispositif de commande électrique, est un élément indissociable de l’installation électrique d’un logement. Son rôle principal est de réguler le courant électrique en évitant l’avènement des courts circuits. On estime que tout courant au-dessus de 50 mA est considéré comme dangereux. C’est pour cette raison que la pose d’un disjoncteur est importante pour couper l’alimentation en cas de fuite électrique. Pour obtenir un bon disjoncteur, il faut se baser sur certains critères.
Choisir disjoncteur

Les critères de choix

Pour jeter son dévolu sur le disjoncteur adéquat, il faut tenir compte des indicateurs suivants :
  • L’intensité : il a rapport avec la force du courant électrique. Estimé en ampères, le disjoncteur doit obligatoirement convenir à l’ensemble de vos appareils électriques. Les disjoncteurs se déclinent en modèles de 2 A à 32 A ;
  • Les normes de sécurité : elles sont importantes et témoignent de la fiabilité du disjoncteur ;
  • La courbe de déclenchement : elle permet d’engager le disjoncteur. Les normes en imposent au moins trois, dont les courbes B, C et D. Il en existe en tout cinq. Pour choisir sa courbe de déclenchement, on tient compte du récepteur et de l’installation électrique ;
  • La connexion : c’est l’action de fixation du disjoncteur. Vous pouvez opter pour une connexion à vis ou pour une connexion automatique qui est plus rapide ;
  • L’environnement : c’est l’espace où sera posé le disjoncteur. Il faudra alors prendre en considération le local, la température ou les câbles.

Les différents modèles de disjoncteur

On distingue trois types particuliers de disjoncteurs. Il s’agit du disjoncteur général ou de branchement, des disjoncteurs divisionnaires et des disjoncteurs différentiels. Le premier se retrouve dans la plupart des maisons. Il sert de protection aux habitants et à l’installation électrique. Il porte le plus souvent la norme de sécurité NF-USE. Quant aux disjoncteurs divisionnaires, ils assurent le maintien des différents circuits électriques d’un logement. Lorsqu’il s’agit de détecter le circuit anormal, vous n’aurez qu’à jeter un coup d’œil sur la manette abaissée. Enfin, le disjoncteur différentiel est celui dont l’intensité est élevée. Il est souvent caractérisé par 30 mA. Il protège des risques de surcharge, d’électrisation et de shunts. Il est en réalité recommandé pour la pose de dispositif électrique domestique.

Pour conclure, sachez que le prix d’un disjoncteur peut valoir entre 3 et 30 euros selon qu’il s’agit d’un disjoncteur associé à un module. Ces prix sont donc à la portée de toutes les bourses.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here