Comment devenir community manager ?

0
988

Sur le web, nous entendons de plus en plus parler du métier de community manager et pour cause, les entreprises en recherchent en permanence. Cependant, ce métier demande beaucoup de compétences particulières qui vont de la rédaction à la gestion et au management. De nombreux freelances et indépendants s’orientent vers cette vocation pour répondre à la demande des entreprises.

Devenir community manager

Qu’est-ce qu’un Community Manager ?

Le rôle du community manager est de gérer et de développer l’image d’une marque sur le web. Cela comprend parfois le site web, si l’organisation en possède un, mais aussi et surtout, la gestion des réseaux sociaux. Il se doit d’être un expert en SMO (Social Media Optimization) pour optimiser le référencement des pages de la marque sur les réseaux sociaux.

Le métier de Community Manager est assez récent et il est apparu au cours des années 2000 avec l’apparition des forums. Petit à petit, de nouvelles plateformes sont apparues et les marques ont dû s’adapter pour être présentes sur l’ensemble de ces plateformes comme Facebook, Linkedin ou encore Twitter. Un CM devra connaître parfaitement ces plateformes et on attendra de lui beaucoup de professionnalisme et d’engagement, car il représente l’image de la marque sur le web.

Les compétences attendues d’un community manager

réseaux sociaux et community management

Pour proposer le meilleur service aux entreprises, un community manager doit avoir des compétences diverses et variées, tant professionnelles qu’humaines.

Il doit dans un premier temps identifier les différents médias sociaux et plateformes sur lesquels la marque se doit d’être présente. Comme dit précédemment, il existe de nombreuses plateformes dont certaines sont spécifiques à un domaine d’activité précis. C’est pourquoi il n’est pas possible d’adapter une stratégie de management de communauté sans la personnaliser à l’entreprise cliente.

Le Community Manager s’impliquera dans des échanges avec la communauté à travers différents canaux de communication. Ce sera à lui de répondre aux utilisateurs et aux followers des différentes pages pour améliorer la visibilité de la marque et sa proximité avec ses clients.

La grande difficulté du métier de Community Manager réside dans l’incitation des membres et des clients à être actifs sur les réseaux sociaux. Il est très important que la communauté s’investisse également et puisse jouer un rôle dans la communication de la marque. Le CM jouera ce rôle pour s’assurer que la communauté est bel et bien réceptive à la communication de la marque ou de l’organisation.

Il pourra aussi organiser des évènements pour fédérer la communauté. Si vous prévoyez de vous lancer dans le community management, vous devrez être à l’aise avec l’organisation de concours, de challenges et d’autres évènements pour impliquer d’avantage la communauté de la marque.

Pour finir, le CM devra aussi veiller sur la réputation de la marque en ligne. On appelle cela l’e-reputation et cela comprend les résultats de recherches au nom de la marque sur Google mais aussi les différents messages des personnes qui n’appartiennent pas à la communauté, mais qui font apparaître le nom de la marque. Le travail du community manager sera de garder un œil sur l’e-reputation et d’agir si besoin pour conserver une réputation positive.

Parfois, un community manager devra également s’occuper de la rédaction de contenu et mettre à jour le site web ou le blog de l’entreprise ou de la marque. La rédaction est une compétence importante aux yeux des recruteurs.

Si la personne connaît également le domaine du référencement naturel (SEO – Search Engine Optimization), c’est bien évidemment un plus mais ce n’est pas indispensable pour les grandes marques qui ont souvent un pôle dédié au SEO. Cependant, pour de petites marques ou de petites organisations, il sera grandement bénéfique d’avoir des bases dans ce domaine, il pourra vous être demandé d’optimiser le site web dans cette optique ou de définir une stratégie de positionnement du site sur les moteurs de recherches.

Les secteurs d’activités où il intervient

community management

Même si nous retrouvons souvent le poste de community manager dans une agence web, il existe des postes à pourvoir dans de nombreux autres secteurs d’activités. La quasi-totalité des marques a besoin d’une forte présence sur le web, car, avec le temps, c’est devenu un canal d’acquisition incontournable pour les entreprises. Ainsi, le community manager pourra pourvoir un poste dans de nombreux domaines et sera souvent rattaché à l’équipe de marketing ou à l’équipe de communication.

Le statut pour exercer ou devenir community manager

En réalité, il est assez rare pour une entreprise ou une marque de recruter directement un community manager. Souvent, les organisations vont faire appel à des personnes travaillant en freelance. Cela peut déboucher sur une offre d’embauche par la suite et la personne pourra choisir entre l’indépendance ou le salariat.

La première solution pour exercer le métier de community manager est de passer en freelance avec un statut de micro-entreprise ou de SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle.)

La seconde solution est le portage salarial. Le statut de freelance a plusieurs inconvénients que le portage salarial permet de résoudre.
Le premier est la faible sécurité liée au statut. La retraite, les aides ou le chômage sont bien différents pour les freelance et pour les salariés. Avec le portage salarial, il est possible d’être community manager indépendant tout en conservant les divers avantages d’un salarié. Le second avantage est la délégation des démarches administratives, juridiques et comptables. Le community manager pourra alors se concentrer sur son travail sans être préoccupé par ces tâches externes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here