Comment les hôpitaux gèrent-ils le linge de leur personnel médical ?

1
313

Quand on entre dans un hôpital, on sait bien que chaque employé médical a une tenue réglementaire fournie par la direction de l’établissement. Mais on est loin de soupçonner son processus draconien de gestion, afin de permettre aux employés d’être toujours propres en toutes circonstances. Pour le comprendre, il faut donc s’intéresser au circuit du linge hospitalier.

linge hopital

La gestion du linge de travail

Avant tout, en fonction du nombre d’employés, la direction de l’hôpital doit acheter du linge professionnel adapté à l’activité santé. Aujourd’hui, il est de plus en plus fréquent que celle-ci se tourne vers la location, qui lui évite bon nombre de désagréments quant à sa gestion quotidienne. Par exemple, si une infirmière déchire sa blouse, ou qu’un patient renverse du café sur son pantalon, ou pour tout autre motif, elle doit nécessairement en changer. C’est donc vite compliqué à gérer avec plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines d’employés. C’est pourquoi bien souvent, après avoir choisi parmi plusieurs tenues celle que chaque professionnel de santé portera, l’hôpital loue à une entreprise externe ce linge de travail.

Le circuit du linge professionnel

Le linge professionnel concerne dans un hôpital les tenues portées par les employés médicaux, mais également celui en rapport avec la literie. Draps et taies d’oreillers font partie d’un circuit identique, à savoir qu’une entreprise spécialisée dans la location et la gestion des vêtements professionnels passe régulièrement à la blanchisserie de l’hôpital pour récupérer le linge sale, abimé, usé, et en fournir de nouveaux, propres et prêts  à l’emploi pour le personnel et les patients.


Pourquoi l’hôpital ne gère-t-il pas lui même son linge de travail ?

En faisant appel aux services d’une société spécialisée, l’hôpital fait des économies de temps et d’argent. Quand une entreprise s’occupe de la confection de vêtements professionnels, du remplacement éventuel des pièces usées, déchirées, brûlées, ou encore tâchées de sang, mais aussi de leur lavage et de leur repassage, sans oublier la dépose et la récupération régulière des habits, on ne peut qu’admettre qu’il s’agit d’un métier à part entière qu’il est préférable de lui confier. Sa profonde connaissance de l’activité fait d’elle un allié indispensable et sécurisant, pour que les agents hospitaliers ne pensent qu’à leur fonction principale, celle de s’occuper des patients présents dans l’établissement.

C’est d’autant plus important qu’il s’agit d’un hôpital

Malgré toutes les précautions d’hygiène dont le personnel médical fait preuve, il y a quand même des infections qui sont recensées chaque année. Le linge étant le principal conducteur des virus, la direction de l’hôpital doit avoir une attitude irréprochable au niveau de la gestion du linge de travail, celui de la literie présent dans les chambres inclus, afin d’assurer aussi bien aux patients qu’au personnel de l’établissement des conditions d’hygiène optimales.

La précision dans la confection du linge de travail médical

Les risques d’infection véhiculés pour une partie par le linge de travail des agents hospitaliers impliquent qu’ils doivent répondre à des normes bien spécifiques. En effet ils doivent empêcher la transmission des bactéries du patient vers le personnel, et vice-versa, tout en participant à la protection de l’environnement. C’est donc un savant mélange de polyester et de coton qui constitue la tenue professionnelle. Ainsi elle peut être lavée à très haute température tout en conservant ses propriétés isolantes face aux bactéries, et à l’humidité afin d’éviter une éventuelle nidification.

Le linge de travail représente donc une activité à part entière que des entreprises externes exercent de la meilleure façon qui soit en tant que blanchisserie professionnelle des vêtements de travail, afin de répondre à toutes les exigences et surtout celles de l’hygiène.

 

1 COMMENTAIRE

  1. Je suis en stage dans un centre hospitalier pour devenir aide-soignante et je lave mes blouses médicales à la maison! Donc je transporte tout les microbes chez moi ! Au tant que stagiaire , ces règles ne s’appliquent pas à nous. C’est dommage car le risque est le même…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here