Devenir riche grâce à la tokenisation

0
347

Avec l’apparition et le succès des monnaies virtuelles, la circulation des capitaux connait aujourd’hui son âge d’or. Plusieurs concepts sont ainsi nés et facilitent davantage l’investissement, mais surtout le rendent accessible à tous. La tokenisation compte parmi ceux-ci. En effet, elle offre aujourd’hui d’énormes possibilités dans un monde de plus en plus dématérialisé. Seulement, la recrudescence d’acteurs proposant aujourd’hui des services de tokenisation pose d’autres problèmes, notamment quant à la multitude de solutions proposées qui trop souvent sèment la confusion au niveau des potentiels investisseurs.

Tokenisation

La plupart des plateformes proposant des services de tokenisation sont des ‘’tout-en-un ». Elles se présentent sous forme d’écosystèmes financiers justement conçus pour faciliter et sécuriser l’ensemble des opérations que vous y effectuez. Elles intègrent ainsi plusieurs composantes :
• Une plateforme de trading ;
• Une plateforme d’investissement ;
• Un réseau social ;
• Une place de marché ;
• Un système de paiement.

Cet article est consacré à la tokenisation. Il vise à partager avec vous toutes les opportunités qu’elle offre. Nous en aborderons également les limites.

La tokenisation : démocratisation ou ubérisation de l’investissement ?

La tokénisation permet de réaliser une multitude de transactions et d’opérations en ligne de façon automatisée et surtout sécurisée. Le système repose sur le token qui peut être défini comme étant une monnaie virtuelle (comme le bitcoin), donc programmable. Un token (ou jeton) est divisible. Cela permet ainsi à tout le monde d’investir selon ses moyens, et quel que soit le montant de l’actif sous-jacent. Concrètement, vous pourrez investir une fraction d’euros, car un token est divisible en 1/100000000e. La tokenisation permet ainsi entre autres avantages de rendre les marchés, y compris certains actifs (réputés illiquides), davantage liquides.

Les plateformes proposant ces services étant sécurisées, vous pourrez donc via votre compte créé sur la plateforme investir sur tous les actifs disponibles sans vous déplacer ni avoir besoin de signer. Ces plateformes de trading vous permettent en effet d’intervenir sur toutes les bourses. Elles vous donnent accès à un marché immense.

A titre d’exemple, un actif immobilier valant 100.000 euros pourrait être divisé en 100.000 parts, à raison d’un euro la part. Mais comme nous l’avons dit plus haut, un token est lui aussi divisible en plusieurs parts. La part d’un euro pourrait ainsi être à son tour divisée en plusieurs milliers de parts. Cela rendrait l’investissement davantage accessible au plus grand nombre, y compris aux revenus les plus modestes. Quid de la valeur d’un token ? La valeur d’un token dépendra tout simplement du nombre de parts issu du fractionnement d’un euro. Si par exemple une part est divisible en 100 tokens, celui-ci vaudra alors un centime d’euro. Mais dans la pratique, un token peut être divisible en plusieurs millions de parts, le but étant de rendre l’investissement accessible à tous.

Ce même principe de base pourrait autant s’appliquer à tout autre investissement ou actif. La liste est illimitée. Mais, la tokenisation, victime de son succès, pose déjà quelques problèmes.

Les problèmes que pose la tokenisation

Le premier problème que pose la tokenisation est relatif au cadre légal qui demeure brumeux quant à sa définition. En effet, qu’advient-il si le token génère un dividende ou permet de toucher une rente ? Par ailleurs, quelle loi fiscale serait appliquée dans la mesure où les investisseurs sont issus d’horizons géographiques la plupart du temps différents de celui de l’actif sous-jacent ?

Aussi, comme tout secteur porteur, plusieurs acteurs proposent aujourd’hui à de potentiels investisseurs des opportunités d’investissement en ligne. Ces acteurs ont chacun leur protocole, ce qui aboutit à une expérience utilisateur catastrophique. Le risque est alors grand pour les épargnants de se faire abuser, voire gruger. En effet, il n’existe pas véritablement à l’heure actuelle un référentiel censé donner une idée aux épargnants des tarifs pratiqués (frais, commissions de courtage…).

Enfin, la plupart des services de tokenisation n’offrent pas aux épargnants un droit de contrôle sur la situation réelle des actifs ‘’tokénisés », en particulier les actifs non côtés. Par exemple, dans le cas d’un immeuble ‘’tokénisé », il est important pour des questions de sécurité qu’un «tiers de confiance» s’assure que les opérations se déroulent selon le protocole fixé. Il aura ainsi entre autres rôles de s’assurer que les loyers sont bel et bien payés et reversés aux investisseurs, ou que le propriétaire à l’insu de tous ne met pas l’actif en vente. Par ailleurs, il saura mettre en branle les procédures juridiques en vigueur en cas de situations exceptionnelles ou fréquentes. Il s’agit par exemple des révisions de lois, notamment celles portant sur l’immobilier. Le site loimesard-gouv.com vous propose une veille sur les lois de défiscalisation immobilière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here