Uber et ses 40.000 chauffeurs brutalement évincés de Londres ?

0
42




La licence d’Uber qui expire le 30 septembre prochain n’a pas été renouvelée par l’autorité des transports de Londres. Si cette décision est maintenue, Uber risque de perdre des millions de dollars de chiffres d’affaires.

Uber et ses 40.000 chauffeurs brutalement évincés de Londres ?
Les autorités londoniennes refusent de renouveler la licence d’Uber.

Près de 40.000 chauffeurs de la plus populaire plateforme de VTC, Uber, sont actuellement dans la tourmente. Pour cause, il se pourrait que d’ici huit jours, ils ne soient plus en mesure d’exercer dans les rues de Londres.

La Transport for London (TFL) a pris la décision de ne pas renouveler la licence d’Uber. Une mesure motivée par le manque de transparence d’Uber, lorsqu’il s’agit entre autres de contrôler les casiers judiciaires de ses chauffeurs.


40.000 chauffeurs d’Uber bientôt sur la paille ?

Cette fracassante nouvelle tombe très mal. En effet, elle intervient alors que le géant américain du VTC doit faire face à un sérieux concurrent. Taxify, une start-up estonienne soutenue par Didi Chuxing, leader du secteur en Chine et dans plusieurs pays émergents.

Dès l’annonce de cette nouvelle, Uber a immédiatement décidé de faire appel. Si la justice ne tranche pas en faveur d’Uber, 40.000 chauffeurs se retrouveront en difficulté. L’année dernière, ils ont transporté 3,5 millions de personnes partout en Angleterre.

Accusé de concurrence déloyale et citée dans de nombreux scandales, l’entreprise américaine est également pointée pour produire de manière douteuse les certificats médicaux de ses chauffeurs. Elle avait également mis au point un logiciel, Greyball, pour éviter les contrôles des autorités de régulation et de la police.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here