SoftBank veut investir 880 milliards de dollars dans la tech

0
254

SoftBank dit vouloir investir, sur les 10 prochaines années, dans au moins 1000 entreprises du secteur de la technologie via la création de nouveaux fonds. Il y a un an, SoftBank annonçait avec l’Arabie Saoudite le lancement de son premier fonds dédié, Vision Fund, doté de 100 milliards de dollars.

SoftBank investir 880 millions

C’est un montant énorme. Un an après avoir lancé son fonds technologique Vision Fund, Softbank dit vouloir maintenant investir jusqu’à 880 milliards de dollars dans la tech. Le nouveau fonds, qui devrait apparaitre d’ici 2 à 3 ans, devrait investir dans des sociétés prometteuses travaillant sur l’intelligence artificielle ou encore l’internet des objets.

« Vision Fund n’était que la première étape, 10 billions de yens (88 milliards de dollars) ne suffisent tout simplement pas, a déclaré au Nikkei Masayoshi Son, PDG de Softbank. Les fonds Vision 2, 3 et 4 seront établis tous les deux ou trois ans. »

Pour pouvoir rassembler cette somme, Softbank dit « créer un mécanisme pour augmenter notre capacité de financement de 10 trillion de yens à 20 trillions puis 100 trillions de yens », avance au Nikkei Masayoshi Son, réputé pour ses annonces extravagantes.

Quel bilan après un an d’investissement pour SoftBank ?

SoftBank souhaite investir dans ce qu’on appelle les « licornes ». Pour faire bref, les licornes sont des startups non cotées dont la valorisation est supérieure à 1 milliard de dollars.

N’oublions pas qu’il y a un an, SoftBank avait déclaré vouloir devenir « le plus grand investisseur du secteur des technologies ». En mai dernier, le fonds avait déjà levé 93 milliards de dollars. Des entreprises de hautes technologies comme Apple, Qualcomm, le taïwanais Hon Hai/Foxconn ou encore sa filiale japonaise Sharp ont fait confiance à SoftBank. Le fonds technologique a depuis multiplié les investissements dans la technologie, en soutenant notamment :

  • La messagerie d’entreprise Slack (250 millions de dollars) ;
  • Les bureaux partagés WeWork (3 milliards de dollars) ;
  • Flipkart, « l’Amazon indien » (2,5 milliards de dollars).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here