Chute libre pour le groupe Renault , Bank of England : prolongation des injections de liquidités, Le PIB français revu à la baisse, Masques disponibles pour tous dès le 4 mai

0
401
image_article_nextnews

Des chiffres en chute libre au premier trimestre pour le groupe Renault

Le groupe Renault a dévoilé ce jeudi ses resultats du premier trimestre de l’année. Sans grande surprise, le groupe accuse le coup de la crise COVID-19 avec une baisse des ventes de 25,9% en volumes et 19,2% en valeur. Le chiffre d’affaire atteint 10,12 milliards d’euros. Côté trésorerie, le constructeur a brûlé 5,5 milliards durant ce premier trimestre. Pour répondre à cette situation exceptionnelle, le groupe avait d’ores et déjà renoncé au versement de dividendes pour l’ensemble des actionnaires. De plus, les salariés sont pour la majorité placés en chômage partiel dans le cadre d’un accord de solidarité. Cependant, le groupe confirme tout de même sa solvabilité avec plus de 10 milliards d’euros de disponibles immédiatement, auxquels s’ajoutent des lignes de crédits bancaires garantis par l’état. Par ailleurs, le plan d’économie de 2 milliards sur les 3 prochaines années est toujours d’actualité. Celui-ci devrait être annoncé à la mi-mai.

Bank of England : La prolongation des injections de liquidités

La Bank of England (BoE) a communiqué ce vendredi 24 avril la poursuite d’injections hebdomadaires de liquidités pendant 3 mois dans le but de soulager le marché financier. Une première depuis 2012 et les 11 milliards de livres injectés dans le système. Dans un communiqué rendu public ce vendredi, la BoE indique qu’elle se tient prête à fournir une aide supplémentaire en cas de besoin. La situation se détend néanmoins avec une demande en recul sur les dernières semaines.

Le PIB français revu à la baisse

Selon le gouverneur de l’institution François Villeroy de Galhau, le confinement entraînera une chute de la croissance d’environ 1,5 point par quinzaine de confinement. Par conséquent, le PIB projeté est estimé en recul d’au moins 8% sur l’année 2020, laissant penser que cette crise de nature inédite serait plus virulente que les précédentes. L’état jouera un rôle majeur dans la reprise économique en assurant les prêts garantis par l’état auprès des entreprises de toutes tailles. De plus, la majorité des français dépensent relativement moins que ce qu’ils gagnent en période de confinement. Une forte relance économique est alors attendue pour l’an prochain d’après les premières prévisions du FMI. Cependant, cela ne sera possible qu’avec une volonté de dépenser de la part des français. En effet, en période de crise, les ménages ont tendance à se constituer plus d’épargne dans un contexte de manque de confiance en l’avenir.

Des masques disponibles pour tous, dès le 4 mai

Le gouvernement vient de confirmer la disponibilité des masques grand public dès le 4 mai. Ces derniers seront par ailleurs lavables et réutilisables. Les modes de distribution restent toutefois à confirmer avec notamment des modes de distributions diversifiés tels que les pharmacies, la grande distribution, les buralistes etc. Par ailleurs, il faudra compter environ 5€ par masque. Cependant, la distribution pourrait être gratuite dans certaines communes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here