La réforme des retraites mise à mal, Une autonomie alimentaire à retrouver, L’état a-t-il passé une commande de respirateurs inadaptés ? , Le déficit de la sécurité sociale s’accélère

0
632
image_article_nextnews

La réforme des retraites mise à mal

La réforme des retraites est sérieusement mise à l’arrêt à la suite de la pandémie actuelle que subit le pays. Après avoir subi de plein fouet la forte grève des transports publics, la grande réforme sociale système de retraites à points semblait avoir passé le plus dur. Cependant, les avis sont de plus en plus nombreux en faveur de son annulation. En effet, la situation actuelle est peu propice à traiter des sujets les plus épineux. Le gouvernement pourrait conserver certaines avancées obtenues durant l’année de contestation, cependant le projet de loi initial pourrait être abandonné.

Une autonomie alimentaire à retrouver

La crise COVID-19 a révélé de nombreuses faiblesses dans le système d’approvisionnement alimentaire. En effet, la France est fortement tributaire des importations alimentaires ce qui la rend vulnérable à la moindre crise étrangère, à l’exemple de la farine qui a subi une forte pénurie depuis l’officialisation du confinement. Ainsi, le président de la république, monsieur Emmanuel Macron a d’ores et déjà souligné la volonté de « rebâtir une indépendance agricole » afin de pallier les manques actuels. Par conséquent, nous devrions assister à un regain de souveraineté alimentaire post crise.

L’état a-t-il passé une commande de respirateurs inadaptés ?

A la suite de la folle rumeur sortie il y a 2 jours, l’état a souhaité rapidement réagir. En effet, une enquête menée par Radio France concluait sur une impossibilité d’utilisation des respirateurs en réanimation pour des patients atteint du coronavirus. En effet, il s’agirait de respirateurs utilisables uniquement dans les ambulances, sans aucune possibilité de les adapter aux salles de réanimation. Toutefois, l’état a aussitôt réagit en soulignant que la commande fut passée dans un contexte où les besoins en respirateurs de réanimation explosaient. Par ailleurs, il confirme que d’ici fin juin, le gouvernement disposerait d’environs 15 000 respirateurs de réanimation et 15 000 respirateurs de transport. Du côté du constructeur Air liquide, on assure que les respirateurs commandés sont parfaitement utilisables dans le cas de dépassement des capacités en réanimation.

Le déficit de la sécurité sociale s’accélère

La sécurité sociale devrait atteindre un déficit record de 41 milliards d’euros cette année. La crise que subit actuellement la France a engendré près de 8 milliards d’euros supplémentaires en dépenses en santé. Ces dépensent concernent principalement l’achat de fournitures de protections (masques, blouses etc.), les primes promises à l’ensemble du personnel soignant. De plus, le trou se justifie également par le manque à gagner et notamment les revenus liés à l’activité ou à la fiscalité. Cette estimation se veut optimiste puisqu’elle prend comme hypothèse le paiement des cotisations patronales sur l’ensemble de l’année civile. Par ailleurs, si la tendance de demande de chômage partiel se poursuit, le trou pourrait être même plus conséquent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici