BlaBlaCar lance sa filiale pour les courses , Boeing abandonne sa tentative de rachat d’Embraer, Pourquoi l’annulation des dettes ne peut être la solution à tout?

0
637
image_article_nextnews

BlaBlaCar lance sa filiale pour les courses

BlaBlaCar qui se retrouve actuellement à l’arrêt dans les 22 pays couverts vient de lancer BlaBlaHelp, service de covoiturage spécialisé dans les courses. BlaBlaCar a su développer une vaste communauté de plus de 90 millions d’usagers, quelle souhaite désormais mettre à profit de sa nouvelle branche. Le service sera disponible directement sur le site principal, où chaque covitureur pourra proposer ses services de helper avec de faire des courses pour les autres. BlaBlaHelp devrait connaître un succès identique à Blablacar puisqu’en 72h de création, ce sont plus de 20 000 membres inscrits sur l’application. L’entreprise attend désormais l’officialisation des libres déplacements afin de donner le go.

Boeing abandonne sa tentative de rachat d’Embraer

Ce 25 avril, l’avionneur américain Boeing a officialisé son annulation de rachat de l’avionneur brésilien pour cause de « non-satisfaction des conditions ». Les 2 groupes s’étaient entendus sur une opération s’élevant au total à 4,2 milliards de dollars. Ce montant comprenait le rachat à hauteur de 80% de la branche commercial d’Embraer. A la grande déception des 2 groupes, airbus ne pourra profiter du la R&D performante d’Embraer, tandis que le constructeur brésilien ne pourra profiter du fort réseau commercial de Boeing. Outre la non-satisfaction des conditions nécessaire, une des raisons principales de cette annulation sont les 2 évènements catastrophiques survenus coup sur coup, à savoir la crise de Boeing 737 max stationnés et interdits de vol, et la crise COVID-19. En effet, le premier évènement est la conséquence d’une conception jugée non conforme suite à plusieurs expertises réalisées à la suite du crash de l’Ethiopian Airlines. Le second évènement quant à lui empêche les compagnies de réaliser des vols commerciaux. Par conséquent aucune entreprise ne souhaite passer de commandes auprès du géant américain. C’est pourquoi ces 2 évènements ont grandement impacté la trésorerie du groupe, qui voit actuellement celle-ci fondre chaque jour à vitesse grand V.

Pourquoi l’annulation des dettes ne peut être la solution à tout?

Quelques semaines auparavant, la France déclarait souhaiter annuler les dettes des pays africains. Cependant, cette solution n’est pas systématiquement la meilleure option. En effet, une annulation de dette pèsera sur le créancier qui verra ses revenus diminuer. Cela peut mettre en péril son activité. Par conséquent, cela peut entraîner un cercle vicieux pour l’économie du pays avec des mises en faillites en cascade.
Pour l’emprunteur également tout n’est pas rose à la suite d’une annulation de dette. En effet, celui-ci entraînera une défiance de la part des acteurs économiques. Par conséquent, s’il souhaite emprunter dans le futur, les prêteurs seront avertis de cette situation. Le pays pourrait avoir de grande difficulté à pouvoir emprunter dans le court voire moyen terme.
Par ailleurs, cette action peut aussi conduire à des comportements excessifs de la part des emprunteurs. Enfin, cette politique est discutable d’un point de vue justice et moral.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here