Comment concevoir son sac de survie pour un long trek ?

0
398

Vous voilà parti pour une longue marche de plusieurs jours ! Félicitations, il faut du courage pour oser le faire. Mais, avant de partir la fleur au fusil, préparez votre sac comme il se doit.

Sac de survie long trek

Eau et nourriture

À moins de vouloir être un vrai aventurier et de chasser, vous devez emporter avec vous la nourriture nécessaire. Les Baroudeurs de Savoie ont écrit un excellent article sur la méthode pour déshydrater la nourriture. Cette alimentation est celle qui résiste le mieux aux températures extrêmes et permet d’avoir des repas variés.

Ayez également de l’eau. Le mieux est d’utiliser un purificateur d’eau pour être sûr de toujours consommer une eau bonne pour votre corps.

Du matériel pour dormir

Ce coup-ci, votre question à la nuit tombée ne sera pas de savoir si vous avez des punaises sur votre lit d’hôtel ! Apportez le matériel qu’il vous faut pour dormir. Les équipements choisis dépendent du lieu de votre trek, de vos objectifs en termes de temps et de votre acceptation de l’inconfort.

Un support pour votre dos et un sac de couchage pour vous réchauffer sont la base. Ensuite, il est possible d’opter pour une petite tente qui se déplie en quelques secondes.

Prévention et guérison

Le plus grand risque sur un trek sont les blessures et les maladies. Il est essentiel d’agir sur deux tableaux : la prévention et la guérison.

Ainsi, ayez toujours des vêtements adaptés à la météo. Une forte pluie passée en t-shirt suivie d’une nuit froide termine souvent par un gros rhume qui obscurcit le reste de votre parcours.

D’autres problèmes plus importants peuvent arriver comme une entorse, une morsure de serpent ou une plaie profonde. Ajoutez dans votre sec les indispensables pour vous guérir. Ayez du désinfectant, un ciseau, des compresses…

Le mieux est d’avoir un téléphone satellite pour prévenir les secours en cas de problème, mais cela coûte cher et beaucoup d’aventuriers ne les aiment pas car ils ont l’impression de tricher. Si c’est aussi votre cas, prévenez au moins vos proches de votre départ et indiquez votre trajet. S’ils n’ont pas de nouvelles de votre part à la date prévue, ils pourront contacter les services de secours.

Des outils d’orientation

Certains trajets peuvent être faits sans objet. Ainsi, si vous vous fixez comme parcours de longer la rivière sur une trentaine de kilomètres, vous devriez pouvoir vous en sortir seul.

En revanche, si votre parcours est plus compliqué, il vous faut absolument les accessoires nécessaires pour vous orienter et avancer. Apprenez à lire les boussoles, achetez un plan des lieux et rendez-vous jusqu’à votre destination facilement.

Si les conditions sont extrêmes, pensez à prendre une balise GPS sur vous. Si vous vous perdez, les secours vous retrouveront facilement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here