Ministres issus de la société civile : qui sont-ils ?

0
47

Cette expression, actuellement sur toutes les lèvres, n’a pas de définition exacte car, comme l’indique Jean-Jacques Aillagon du Monde, « à part les militaires et le clergé, nous sommes tous des civils ». Si l’on s’en tient à l’observation de la composition du gouvernement actuel, ceux et celles qui sont « issu(e)s de la société civile » sont des personnes souvent inconnues du grand public qui se voient confier un ministère. Nous faisons le point.

Ministres société civile

Qui sont les ministres « issus de la société civile » du gouvernement d’Édouard Philippe ?

Alors que l’on parle d’une grande première, l’entrée de personnes issues de la société civile au sein du cabinet des ministres n’est pas une nouveauté. En 1974, Simone Veil, alors juriste, avait été nommée ministre de la Santé par Jacques Chirac. En 1988, le journaliste Alain Decaux devenait ministre délégué à la Francophonie dans le gouvernement de Michel Rocard sous la présidence de François Mitterrand. Le choix d’Édouard Philippe et d’Emmanuel Macron marque néanmoins une transition certaine avec les gouvernements des présidences passées. Zoom sur les ministres issus de la société civile du gouvernement d’Édouard Philippe.

Ceux que l’on connaît

Parmi les ministres et secrétaires d’État du nouveau gouvernement, nommés le 17 mai, la moitié sont issus de la société civile, donc ne sont pas des professionnels de la politique. Parmi eux, deux acteurs connus : Nicolas Hulot qui avait déjà présenté sa candidature sous la bannière d’Europe Écologie les Verts en 2012 et qui obtient aujourd’hui le poste de ministre de la transition écologique et solidaire. De l’autre côté, Laura Flessel, escrimeuse professionnelle et double championne olympique dans les années 90, prend le poste de ministre des Sports.

Ceux que l’on connaît moins ou pas du tout

Parmi les neufs ministres et secrétaires d’État que le public ne connaît pas encore, on trouve Françoise Nyssen, dirigeante d’Actes Sud, nommée à la culture ; Élisabeth Borne, directrice de la RATP qui devient ministre des transports ; Muriel Pénicaud, dirigeante d’entreprise passée par Dassault Systèmes, Orange et la SNCF, entre autres, au Travail.

Marlène Schiappa (Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes) et Sophie Cluzel (Secrétaire d’État aux personnes handicapées) ont une expérience de militantes associatives ; Mounir Mahjoubi, ancien président du Conseil national du Numérique, devient secrétaire d’État chargé du Numérique dans le gouvernement d’Édouard Philippe. Frédérique Vidal, biochimiste, passe du poste de président de l’université de Nice Sophia-Antipolis pour prendre le poste de ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Enfin, Jean-Michel Blanquer, juriste et ancien directeur de l’ESSEC, est nommé ministre de l’Éducation nationale et Agnès Byzyn, médecin, devient ministre des solidarités et de la santé.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here