Présidentielle malienne : Aliou Diallo dans le fauteuil du favori

0
630
Aliou Diallo, le candidat issu de la société civile qui fait campagne sur le thème du renouvellement politique et de la relance économique du Mali, fait désormais figure de favori dans la course à la présidentielle du 29 juin après le ralliement vendredi du Chérif de Nioro, la principale autorité spirituelle du pays.
Aliou Diallo dans le fauteuil du favori
En quelques heures, Aliou Diallo est passé de sérieux outsider dans une course à trois l’opposant au président sortant Ibrahim Boubacar Keïta et à Soumaïla Cissé, un cacique de la vie politique malienne, à potentiel favori pour devenir le prochain président du Mali. La raison ? Le soutien public et appuyé à sa candidature du Chérif de Nioro, le responsable religieux le plus écouté du pays.
C’est fort du soutien du Chérif qu’IBK avait remporté le scrutin de 2013. Et le président sortant, n’a pas ménagé ses efforts au cours des derniers mois pour retrouver les bonnes grâces de celui dont on dit qu’il possède l’escabeau menant à la présidence, tant son influence est grande auprès des électeurs maliens.

Mais, lassé par les errements d’une présidence minée par les scandales de corruption et le manque de volontarisme pour attaquer à la racine la crise sécuritaire qui voit de fait le nord et le centre du Mali être sous le contrôle de groupes armés djihadistes depuis 2012, le Chérif s’est détourné d’IBK.

Après des semaines d’attente, il a fait part vendredi, au terme de la prière, de son choix. Un choix qui se porte donc vers Aliou Diallo, un entrepreneur de 58 ans, qui propose un programme de relance global pour le Mali sous forme d’un plan Marshall de 15’000 milliards de francs CFA pour combattre de front les terroristes avec des moyens militaires renforcés, mais surtout en redonnant de l’espoir aux populations actuellement sous leurs coupes.

Un programme essentiellement axé sur le social qui a manifestement parlé au Chérif de Nioro, qui a dû apprécier la volonté d’Aliou Diallo de faire de la lutte contre le chômage des jeunes l’une des priorités de son mandat. Et qui devrait également trouver un écho auprès des autres dignitaires religieux maliens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here