Un avantage non négligeable pour la SNCF

0
536

Les agents de la SNCF des Hauts de Seine profiteront bientôt d'un avantage plutôt intéressant, mais pour cela, il faudra être le meilleur. Les trois agents qui distribueront le plus de contraventions se verront attribuer des chèques cadeaux allant de 100 à 250 euros. Un petit coup de pouce très sympathique à l'aube des fêtes de Noël par exemple. 

Une lutte anti fraude qui rapporte

Les usagers fraudeurs vont enrichir un peu plus les agents SNCF. En effet, les trois heureux élus qui auront remporté le concours de lutte anti fraude se verront attribués une belle récompense. La fraude est un vrai manque à gagner pour l'entreprise. Chaque année, elle représente plus de 300 millions d'euros. C'est autant de ressources en moins pour la SNCF afin de renouveler les trains, entretenir les voies et assurer un service optimum pour tous les usagers en règle. Les agents pour multiplier leurs chances de remporter les chèques cadeaux devront réaliser des PV d'un montant de 68 euros qui devront être réglés immédiatement par l'usager contrôlé sans billet. La transaction se fera par carte bleue. Seuls les agents commerciaux assermentés depuis 2016 pourront dresser ces procès-verbaux dans certaines gares situées sur le sol français, soyez donc vigilant, car ils vont redoubler d'efforts.

Une initiative lancée depuis le début Octobre

“Verbaliser pour gagner plus”, une phrase qui a tout son sens en cette fin d'année. Les agents récompensés se verront augmenter leur pouvoir d'achat pour les fêtes de Décembre et Janvier. Le centre SNCF d'Asnières dans les Hauts de Seine a lancé dès le début du mois ce concours un peu particulier qui vise à récompenser les trois meilleurs dresseurs de contraventions. Pour la période allant du premier Octobre au 31 Décembre, les trois agents commerciaux qui auront verbalisé le plus seront récompensés, 250 euros pour le premier, 150 pour le second et 100 euros pour le troisième. Pour l'instant, c'est une initiative locale qui ne répond pas à une consigne de l'entreprise. Une méthode de management qui peut paraître choquante, mais lorsque l'on sait tous les problèmes qui existent au sein de la SNCF : défaillance, retard, panne, accident, dégradation, les fraudes sont un vrai manque à gagner et c'est peut-être une solution pour améliorer le réseau. Outre les 68 euros, cette initiative va-t-elle influencer positivement les usagers fraudeurs à acheter leur billet de transport ? La réponse sera peut-être positive, rendez-vous en Janvier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here