Fake news : les solutions mises en place

Les fake news : ces informations qui viennent ternir la toile et que l’on peut traduire littéralement par « fausses nouvelles ». Canulars ou délibérément publiées, les fake news ont pris des proportions sans limites – notamment lors de l’élection présidentielle américaine – contraignant les moteurs de recherche, les sites et les réseaux sociaux à mettre en place des solutions visant à lutter contre les publications erronées ou falsifiées, les fameuses fake news. Gros plan sur Google, Facebook et Wikipedia.

Fake News

Les fake news sont de plus en plus présentes. Google, Facebook et Wikipedia ont mis en place des solutions

Les solutions mises en place par Google pour lutter contre les fake news

Le géant des moteurs de recherche fait appel aux internautes eux-mêmes en les invitant à signaler tout contenu inapproprié qui viendrait à se glisser dans les résultats de recherche. Selon les statistiques annoncées par Google, environ 0,25% des résultats de recherche contiendraient du contenu douteux ou erroné. La réponse de Google ne s’est pas fait attendre : les algorithmes, notamment les Search Quality Rater Guidelines, ont été modifiés. Il s’agit de paramètres auxquels des évaluateurs humains sont amenés à se référer afin de déterminer le niveau de qualité des recherches Google pour les envoyer sous forme de retours à l’entreprise.

Dans sa lutte contre le contenu de « basse qualité », Google met également, à la disposition des internautes, des outils de feedback leur permettant de signaler un contenu inapproprié ou offensant.

Facebook et Wikipédia s’engagent aussi dans une lutte active contre les fake news

C’est en marge des élections britanniques – initialement prévues en juin 2017 – que Facebook invite les utilisateurs à faire preuve de scepticisme devant des titres trop flagrants et les révélations choquantes. Les membres du réseau social sont invités à vérifier les informations par eux-mêmes en cherchant d’autres sources.

De son côté, Jimmy Wales, co-fondateur de la bibliothèque libre en ligne, Wikipedia, lance Wikitribune, un site d’informations employant une dizaine de journalistes dans un premier temps, pour y publier une actualité dite « neutre » et libre de toute fake news.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publier.Champs obligatoires *

*