Factures impayées des clients : quelles sont les solutions qui s’offrent à vous ?

Emeline M.

Publié le

Partagez cet article avec vos proches !

Les factures impayées sont le cauchemar de nombre d’entrepreneurs ! Et lorsqu’un client ne paie pas à temps, cela peut mettre une pression financière énorme sur une petite entreprise.

Heureusement, il existe plusieurs solutions efficaces pour gérer ce problème récurrent. Voyons quelles options s’offrent à vous face aux retards de paiement ou aux impayés.

Relancer avec diplomatie

Parmi les solutions contre les factures impayées qui s’offrent à vous, un petit rappel amical peut parfois faire des merveilles. Envoyez un email ou appelez le client quelques jours après la date d’échéance de la facture impayée. Faites preuve de compréhension tout en rappelant fermement les conditions de paiement initiales. Suggérez également de trouver ensemble une solution si le client rencontre des difficultés particulières.

Si cette première relance reste sans effet, réitérez quelques jours plus tard avec un ton plus ferme. Mettez en avant les pénalités ou les intérêts de retard prévus dans vos conditions générales de vente en cas de non-paiement à l’échéance.

Recourir à un service de recouvrement

Lorsque la relance à l’amiable échoue et que le dialogue avec le client est rompu, il peut être judicieux de confier le recouvrement de la créance à un prestataire spécialisé. Ceux-ci disposent des compétences et des moyens de pression nécessaires pour maximiser vos chances d’être payé.

Le coût de ce type de service est généralement un pourcentage sur les sommes récupérées. Comparez plusieurs sociétés de recouvrement pour trouver la meilleure offre en fonction de vos besoins.

Comment augmenter la valeur de votre maison ? 5 façons de le faire avec un petit budget !

Conditionner les prestations futures

Si vous entretenez une relation commerciale suivie avec un client, vous pouvez conditionner la poursuite de la collaboration au règlement des factures en souffrance.

Par exemple, interrompez toute nouvelle prestation ou livraison tant que les impayés ne sont pas apurés. Vous pouvez également demander un acompte avant de poursuivre votre relation commerciale.

Cette méthode peut être très efficace quand vous êtes un fournisseur stratégique difficile à remplacer pour votre client.

Recourir à la justice si nécessaire

Si toutes les autres démarches restent vaines, intenter une action en justice est parfois la seule façon de tenter de récupérer votre dû. Après consultation d’un conseil juridique, vous pouvez ainsi décider d’assigner le mauvais payeur devant le tribunal compétent.

Le temps et l’argent nécessaires varient beaucoup selon le type de procédure engagée ou le montant réclamé. Toutefois, les chances de succès sont assez élevées, surtout avec toutes les preuves de relance et de non-paiement malgré vos efforts.

Une décision de justice favorable facilite ensuite grandement les démarches de recouvrement forcé. N’hésitez donc pas, si vous en avez les moyens, à utiliser ce levier ultime.

Se prémunir pour l’avenir

Il est également important de tirer les enseignements de telles mésaventures. Revoyez vos processus pour mieux vous prémunir à l’avenir, par exemple :

  • en exigeant un acompte plus conséquent lors de la commande ;
  • en proposant des modes de paiement sécurisé comme le virement bancaire ;
  • en vérifiant plus systématiquement la solvabilité de nouveaux clients ;
  • et en durcissant vos pénalités de retard dans vos CGV ;

Ces quelques mesures simples diminuent sensiblement le risque d’impayés récurrents. Elles renforcent votre trésorerie et sécurisent la viabilité économique de votre activité.

Externaliser la relance de vos créances

Vous pouvez également décider de sous-traiter entièrement le recouvrement de vos factures clients impayées. De nombreux prestataires proposent ce service clé en main. Ils se chargent de :

  • envoyer les différentes relances par courrier ;
  • contacter téléphoniquement les mauvais payeurs ;
  • négocier des échéanciers de remboursement ;
  • engager si besoin une procédure judiciaire.

Bien entendu, ce type de prestations a un certain coût qu’il faut mettre en regard des montants espérés et de vos capacités internes de relance. Cependant, l’externalisation présente l’avantage de vous faire gagner un temps précieux tout en maximisant vos chances d’être payé.

Emeline M.

Partagez cet article avec vos proches !

Laisser un commentaire