Greffe de cheveux : les nouvelles techniques

0
357

L’alopécie est une problématique rencontrée très souvent chez les hommes, bien que certaines femmes y soient également sujettes. En effet, les hommes sont plus touchés par la perte de cheveux, et plus spécifiquement les plus âgés d’entre eux. Après 65 ans, trois hommes sur 10 souffrent de calvities. La greffe de cheveux comment cela fonctionne ? Quelles techniques préconisées ? Voici les réponses à vos interrogations.

A qui se destine la greffe de cheveux ?

La chute de cheveux est un phénomène naturel qui s’observe plus particulièrement à deux périodes de l’année : le printemps et l’automne. Pour autant, une perte trop abondante peut entraîner une calvitie partielle, voire totale dans les cas extrêmes. Bien que certains traitements médicaux permettent de ralentir l’évolution de l’alopécie, ils ne permettent pas de créer de nouveaux cheveux. La greffe de cheveux devient de ce fait la seule solution pour retrouver une belle densité. Lors du premier rendez-vous dans une clinique spécialisée, le praticien va tout d’abord déterminer la zone à couvrir. Par la suite, il déterminera la densité de la zone donneuse permettant d’évaluer le nombre de greffons possibles. Grâce à ces indications, un diagnostic est réalisé permettant de visualiser les résultats.

Les techniques de greffes de cheveux existantes

Forte de son expérience, la technique d’implant capillaire chez Challeng’hair Paris a déjà permis la réalisation de 22.000 greffes. Plusieurs méthodes de greffe de cheveux existent qui sont fonctions des attentes des patients.

La greffe de cheveux FUE New Dense :

Il s’agit de la toute dernière évolution de la FUE. Elle permet de retrouver une belle densité grâce à une seule séance. La repousse est rapide et le cheveu est plus épais. On note également l’absence totale de cicatrice avec cette méthode. La FUR New dense est adaptée tant aux hommes qu’aux femmes qui souhaitent remédier à leur alopécie.

La greffe de cheveux FUE srv :

Il s’agit de la méthode la moins invasive. En effet, contrairement aux autres techniques, la FUE srv ne nécessite pas pour prélever les greffons de couper très courts les cheveux de la zone donneuse. Cette technique permet ainsi une certaine discrétion du patient vis-à-vis de son entourage familial ou professionnel. Néanmoins, sachez que la quantité de greffons est moindre ; soit en moyenne entre 800 à 1200 greffons. De ce fait, cette méthode est plus adaptée aux petites calvities.

La greffe de la barbe :

De nombreux hommes affectionnent désormais le port de la barbe ou de la moustache. Afin de pallier à une faible densité ou à une barbe irrégulière et insuffisamment fournie, le recours à la greffe est possible. Les greffons sont prélevés dans la nuque et conservés dans du PRP. Une anesthésie douce locale est au préalable administrée, si cela peut rassurer les derniers hésitants.

La greffe des sourcils :

L’épilation répétée du sourcil peut conduire à sa disparition définitive au fil du temps. Afin de remédier à ce phénomène, la technique FUE permet de densifier ou de rectifier la ligne des sourcils. Le rendu est naturel et aucune cicatrice n’est visible. Les poils sont prélevés à l’unité dans une zone dite donneuse où la repousse est programmée génétiquement à vie. Il s’agit le plus souvent de la nuque car les poils y sont plus fins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here