Alexis Kuperfis nous présente les futurs Data Centers alimentés par des piles à combustible

0
1375
Businessman using digital tablet against server room background
Les centres de données sont une composante de plus en plus vitale de l’économie actuelle basée sur la technologie numérique. Du Cloud computing aux communications en passant par la finance, d’innombrables industries s’appuient sur les centres de données pour disposer d’une installation centralisée permettant de mener à bien les pratiques informatiques, notamment le stockage, la gestion et la transmission des données. Bien entendu, pour fournir leurs services 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an, ces data centers ont besoin de ressources énergétiques conséquentes ! D’où la mobilisation de plus en plus conséquente de piles à combustibles ! Pour en savoir plus, voici une analyse à ce sujet réalisée par Alexis Kuperfis.

Piles à combustibles : ou comment répondre à un besoin énergétique croissant ?

La croissance de la demande de télécommunications et de capacités informatiques a créé un besoin de gestion fiable des données et, avec elle, une opportunité de marché pour les piles à combustible. Les piles à combustible, seules ou en combinaison avec d’autres technologies, peuvent offrir une fiabilité exceptionnelle. Une fois installées, celles-ci peuvent produire de l’électricité à un coût inférieur à celui du réseau électrique, un avantage qui est incroyablement utile dans un monde énergétique incertain, selon Alexis Kuperfis.

La production propre, fiable et évolutive des piles à combustible constitue une option intéressante pour les centres de données afin de répondre à la demande énergétique ainsi qu’aux objectifs de durabilité. Les piles à combustible s’inscrivent dans le cadre des efforts continus visant à réduire l’impact environnemental et climatique des centres de données dont les émissions sont faibles ou nulles selon la source de combustible. Un système de piles à combustible peut même être utilisé pour chauffer ou refroidir le centre de données afin de maintenir les conditions climatiques adéquates pour maximiser l’efficacité des serveurs, tout en augmentant l’efficacité globale du système.

Les mastodontes de la High-tech s’attaquent aux piles à combustible

En raison de leur fiabilité extrêmement élevée, lorsqu’eBay a ouvert son centre de données de Salt Lake City dans l’Utah en 2013, ils ont choisi d’utiliser 6 mégawatts de piles à combustible Bloom Energy comme source d’énergie principale des installations, le réseau électrique n’étant utilisé qu’en secours. En 2015, eBay a ajouté 3,75 MW supplémentaires de piles à combustible Bloom, pour un total de 9,75 MW. En utilisant les systèmes de piles à combustible Bloom, eBay a éliminé le besoin de gros et coûteux générateurs de secours et a réduit considérablement les émissions des installations.

Microsoft étudie également la possibilité d’utiliser des piles à combustible pour les opérations de ses centres de données à forte intensité énergétique. Le géant de l’informatique fait actuellement la démonstration de l’utilisation de piles à combustible directement intégrées dans ses racks de serveurs à Seattle, en tant que premier centre de données à gaz au monde. Ce projet pilote relie directement les racks aux conduites de gaz naturel pour alimenter ses piles à combustible intégrées, plutôt que d’utiliser des appareils électriques traditionnels. Microsoft affirme que cette architecture d’alimentation distribuée pourrait doubler l’efficacité énergétique de ses centres de données, tout en réduisant les coûts et en améliorant la fiabilité.

Le National Renewable Energy Laboratory (NREL) du Colorado aux Etats-Unis explore également les piles à combustible comme solution pour surmonter les défis posés aux centres de données durables et efficaces sur le plan énergétique. L’année dernière, le NREL a annoncé qu’il travaillait avec HP Enterprise, Daimler, Microsoft et Power Innovations sur une démonstration de validation de concept utilisant une pile à combustible à hydrogène pour alimenter le centre de données du laboratoire. La démonstration comprend une pile à hydrogène automobile de 65 kilowatts, fournie par Daimler, qui sera déployée dans le centre de données de calcul haute performance du NREL. La pile à combustible alimentée par l’hydrogène produit par le laboratoire fournira une alimentation haute tension en courant continu directement à deux ou trois racks abritant des équipements informatiques, fournis par HPE et Intel. L’équipement informatique, représentant à la fois des éléments de HPC et de Cloud computing, fonctionne selon des charges de travail fournies par Microsoft.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here