Video. Environnement : les baleines nous sauvent aussi du réchauffement climatique

environnement baleine CO2

La baleine est un animal moteur dans la préservation de notre planète par la réduction du taux de dioxydes de carbone présent dans l’atmosphère. En effet, selon les scientifiques, ce cétacé est capable de stocker dans son organisme une grande quantité de CO2. Protéger ces espèces est ainsi primordial pour deux raisons majeures. La première est anthropologique et la seconde est environnementale. Nextnews.fr fait le point sur ce dossier.

La baleine contribue à la préservation des écosystèmes

Selon les récentes explications du Financial Times au format vidéo mis en avant par courrier International, les baleines seraient d’une aide précieuse dans la lutte contre le réchauffement climatique. En effet, une baleine a la capacité d’emmagasiner à elle seule jusqu’à 33 tonnes de dioxydes de carbone. Les cétacés jouent ainsi un rôle majeur dans la préservation des écosystèmes marins. Pour bien comprendre cette réalité, il suffit de procéder à une comparaison simple, comme le souligne le Financial Times. Ainsi, la présence d’une seule baleine dans l’océan permet de réduire autant de CO2 que « plusieurs milliers d’arbres ».

Par conséquent, lorsqu’un de ces cétacés meurt, ses 33 tonnes de dioxyde de carbone contenues dans son organisme sombrent avec lui au fond des océans. Ce stock stagne ainsi dans les profondeurs marines durant plusieurs siècles.

Cependant, il ne faut pas oublier qu’il ne reste aujourd’hui plus que 5 000 baleines bleues dans nos océans. Elles étaient 250 000 au siècle dernier. En effet, cet animal est malheureusement victime de la pêche industrielle.

L’impact de la disparition des baleines sur notre environnement

La disparition progressive des baleines dans nos fonds marins depuis les années 1900 a eu des conséquences environnementales catastrophique. En effet, depuis cette période, « 70 millions de tonnes de gaz carbonique ont été rejetées dans l’atmosphère » démontrent les scientifiques. Ce chiffre correspond à un rejet de 15 millions de voitures en seulement un an.

On comprend alors aisément qu’il demeure aujourd’hui indispensable de protéger les baleines bleues sur notre planète en souffrance. La protection de ces cétacés est donc un sujet « hautement important » pour les scientifiques, lesquels décarbonent la Terre.

Par ailleurs, les excréments de ces animaux sont également bénéfiques pour les océans. Ils sont très riches en nutriments et constituent pour l’essentiel, une « ferme à phytoplancton qui permet de capturer près de 40 % de l’ensemble le carbone produit sur notre planète ».

La préservation de notre environnement doit être un effort du quotidien. Cela passe nécessairement par la préservation de notre faune et de notre flore.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici