Les principales maladies des arbres de nos jardins

0
42

Feuilles tachetées, fruits détériorés, branches qui dépérissent, tant de signes qui montrent que vos arbres ou arbustes subissent les dégâts de maladies ou de nuisibles. Apprenez à reconnaître les principaux signes des maladies ou de présence de nuisibles afin de traiter vos arbres de jardins.

Maladie arbre

L’anthracnose

Cette maladie cryptogamique (causée par des champignons) atteint de nombreux végétaux. Elle est causée par plusieurs types de champignons. La maladie est reconnaissable aux taches brunes ou noires qu’elle provoque sur les feuilles. Selon le champignon responsable, ces taches peuvent être circulaires ou irrégulières et apparaissent sur le bord des feuilles ou le long des nervures. Les feuilles finissent par tomber prématurément. Les dégâts sont généralement mineurs et la maladie entraîne rarement la mort des arbres ou des arbustes atteints. Ceux-ci sont seulement affaiblis, surtout si la chute des feuilles est importante et précoce et si les attaques se répètent. Cependant, chez les plantes potagères, le flétrissement peut être complet et dans le cas des arbres fruitiers la récolte peut être menacée, car la maladie atteint aussi les fruits.
Végétaux concernés par l’anthracnose : Arbres fruitiers, arbustes, plantes potagères…

La chlorose

Lorsqu’un végétal est atteint de chlorose, ses feuilles se décolorent et jaunissent en raison de la perte progressive de la chlorophylle (responsable de la couleur verte), puis brunissent et tombent. La chlorose apparaît généralement en fin d’été et entraîne un affaiblissement de la plante atteinte.
Végétaux concernés par la chlorose : Rosiers, plantes de terre de bruyère, arbres fruitiers, plantes en pot…





L’entomosporiose

L’entomosporiose est une maladie cryptogamique. Les symptômes d’entomosporiose sont facilement repérables : les feuilles se couvrent de petites taches rondes, d’abord rougeâtres puis brunes. Les feuilles jaunissent et tombent. Les fruits également prennent un aspect taché et déformé. L’entomosporiose détruit rarement l’arbre ou l’arbuste atteint. Elle l’affaiblit et ralentit son développement. Pour les arbustes d’ornement, les dégâts sont surtout esthétiques. Pour les arbres fruitiers, la production de fruits est réduite, et les fruits les plus atteints ne sont plus consommables.
Végétaux concernés par l’entomosporiose : Arbustes, cognassiers, photinias, poiriers, arbres fruitiers…

Le coryneum ou criblure

Le coryneum, aussi appelé criblure, est une maladie cryptogamique. Les attaques interviennent généralement au printemps et en automne. Au début de la maladie, de petites taches brunes apparaissent sur les feuilles. Ces taches deviennent noires puis se percent : le feuillage est alors criblé de trous (d’où son nom « criblure »). Les feuilles atteintes jaunissent, puis tombent. Si les fruits sont atteints par le champignon, ils chutent prématurément, si la contamination est plus tardive, ils restent en place mais présentent des taches de couleur brune. A la phase la plus avancée, les jeunes rameaux sont également touchés par le champignon et des taches brunes se forment sur les branches.
Végétaux concernés par la criblure : Arbres fruitiers à noyau : cerisiers, pruniers, abricotiers pêchers, nectariniers…

L’oïdium (« maladie du blanc »)

Cette maladie cryptogamique souvent due à l’humidité ou aux changements d’écarts de température entre la nuit et le jour colore ou recouvre de taches blanches les feuilles de plusieurs espèces. Elle n’a pas de conséquences mis à part un ralentissement de la croissance de l’arbre et une déformation des feuilles.
Végétaux concernés par l’oïdium : Rosiers, aubépines, cognassiers, arbres fruitiers (pommiers, poiriers, pêchers), potagers…

Les cochenilles

Les cochenilles sont des parasites, ces insectes suceurs de sève peuvent se présenter en amas cotonneux ou cireux fixés sur la plante. Ils peuvent prendre des couleurs variables et un aspect différent selon les espèces. Les feuilles peuvent aussi se couvrir d’un miellat collant, sur lequel se développe ensuite de la fumagine (dépôt noir). Les rameaux touchés s’affaiblissent par manque de sève. Les cochenilles tuent rarement mais peuvent causer des dégâts importants.
Végétaux concernés touchés par les cochenilles : Arbres fruitiers, arbres et arbustes d’ornement, cactus, plantes grasses, oliviers, lauriers-roses, agrumes…

Afin de prévenir toute maladie, renseignez-vous sur les différentes maladies cryptogamiques et les insectes piqueurs-suceurs susceptibles de toucher spécifiquement vos arbres de jardin. Si jamais l’abattage de l’arbre par un professionnel en arboriculture est nécessaire, contactez une entreprise spécialisée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here