10 conseils pour bien passer vos vitesses

Conduire sur les routes urbaines ou les autoroutes nécessite la détention d’un permis de conduire. Ce document s’acquiert après la réussite aux examens de Code et de conduite. La préparation de ces épreuves passe par l’inscription auprès d’une auto-école. Cet établissement, à travers des moniteurs expérimentés, vous initie aux règles de la sécurité routière et aux diverses manœuvres essentielles durant la conduite. Ces dernières comprennent divers aspects, dont le passage de vitesse. Découvrez quelques conseils pour vous aider à maîtriser la conduite.

  1. Bien connaître la boîte de vitesses

Le financement d’un permis de conduire peut se faire de différentes manières. Le cpf permis est l’une des solutions les plus avantageuses, et est accepté par la plupart des auto-écoles en ligne. Toutefois, le recours à cette formule requiert toujours un apprentissage accru afin de maîtriser les diverses manœuvres essentielles au volant. Le passage de vitesse est l’un des points importants pour vous garantir une conduite fluide. La maîtrise de cette action passe par la connaissance de la position de chaque vitesse au niveau du boîtier.

  1. Passez la vitesse automatiquement

L’apprenti doit connaître intuitivement le mouvement à faire pour passer d’une vitesse à une autre sans qu’il n’ait besoin de visualiser le boîtier. Cela est important pour éviter que son regard se détourne de sa direction. Autrement dit, il est impératif que le passage de vitesse s’effectue avec automatisme. À noter que l’alignement des vitesses est identique pour tous les véhicules dotés de boîte manuelle, à l’exception de la marche arrière.

  1. Première vitesse

Engager la première vitesse est une étape obligatoire après avoir démarré la voiture. Le passage à ce premier rapport implique un débrayage à fond tout en maintenant votre pied droit sur la pédale de frein.

Tandis que votre main gauche agrippe le volant, l’autre va enclencher la première vitesse. Ensuite, appuyez de manière douce sur l’accélérateur tout en enlevant doucement votre pied gauche de l’embrayage.

Lorsque vous vous apercevez que la voiture commence à avancer, vous devez accélérer progressivement. Pour prendre de l’allure, remontez l’embrayage tout en continuant à accélérer.

Durant vos premières heures de conduite en auto-école en ligne, les séances sont généralement consacrées à la maîtrise de cette manœuvre.

  1. Seconde vitesse

Lorsque votre véhicule atteint un certain régime, vous devez vous préparer à passer à la seconde vitesse. Ce passage se traduit par un débrayage à fond avec le pied gauche tout en engageant le rapport indiqué sans passer par le point mort.

Une fois que le rapport est passé, vous devez enlever votre pied gauche de l’embrayage en accompagnant par une accélération progressive. Un passage de vitesse ne signifie pas que vous devez rouler à vive allure. Vous devez respecter les limites de vitesse imposées par les règles de la sécurité routière en milieu urbain et sur les autoroutes.

  1. Troisième vitesse, Quatrième vitesse et Cinquième vitesse

La troisième peut être engagée une fois que vous avez une allure d’au moins 40km. Pour ce qui est du passage à la quatrième, il faut atteindre une allure comprise entre 50 km/h et 70 km/h.

En ce qui concerne le passage à la cinquième, vous devez attendre que votre allure aille au-delà de 80 km/h à 100 km/h. Pour ces différentes vitesses, il est judicieux de toujours passer par le point mort avant de les enclencher.

Pour chaque rapport passé avec succès, vous devez remonter en douceur l’embrayage sous votre pied gauche. En effectuant cette action, vous devez garder votre talon au sol. Après avoir relevé l’embrayage, accélérez graduellement.

  1. Suivre des étapes pour rétrograder

Outre le passage à des vitesses supérieures, votre moniteur va également vous initier au rétrogradage. Pour descendre de vitesse en toute sécurité, vous devez suivre quelques étapes :

  • ralentir en enlevant doucement votre pied droit de l’accélérateur. Dans certaines situations, le passage à une vitesse inférieure nécessite un freinage,
  • appuyer sur l’embrayage avec le pied gauche tout en passant la vitesse souhaitée,
  • relâcher l’embrayage et accélérer.
  1. Écouter le moteur

Pour comprendre quand rétrograder ou passer à la vitesse supérieure, vous devez vous fier au bruit émis par le moteur. Engager une vitesse inférieure permet de rallonger la durée de vie des plaquettes de frein. En outre, rétrograder ou passer une vitesse supérieure permet de consommer moins de carburant et d’entretenir le moteur.

  1. Rétrograder face à des situations précises

Outre l’écoute du bruit de moteur, il existe des situations face auxquelles vous devez rétrograder :

  • avant de changer de direction,
  • en cas de danger,
  • avant d’entrer sur une intersection,
  • au moment de négocier un arrêt.
  1. Changer de vitesse en ligne droite

Après avoir obtenu votre permis auprès d’une auto-école en ligne, il y a une astuce que vous devez appliquer lors du passage de vitesse. Il est judicieux de procéder à un changement de vitesse en ligne droite plutôt que dans un virage. Cette technique est importante pour vous aider à être concentré au moment de prendre un tournant.

  1. Être attentif au compte-tours

Le compte-tours est un dispositif efficace pour vous aider dans le changement de vitesse. Il permet de comprendre si vous devez accélérer ou rétrograder. Par conséquent, vous devez garder un œil dessus lorsque vous conduisez.

Avant de pouvoir circuler librement sur les routes françaises, tous nouveaux conducteurs doivent être titulaires d’un permis de conduire. L’inscription auprès d’une auto-école en ligne est la solution la plus pratique pour assimiler les règles de la circulation et apprendre à conduire. Le maniement à la perfection du passage de vitesse est obligatoire pour permettre une conduite responsable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici