Comment choisir son scooter sans permis ?

scooter-sans-permis

De nos jours, le scooter figure parmi les moyens de transport les plus prisés. La plupart des adolescents sont les plus friands de ce motocycle à cadre ouvert. La popularité des scooters sans permis a envenimé la passion de ces jeunes pour les véhicules à deux roues. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le scooter sans permis.

Les caractéristiques d’un scooter sans permis

Le scooter sans permis se reconnaît facilement par ses caractéristiques. À l’instar des scooters aux grosses cylindrées, il est composé de deux ou trois roues et d’un plancher se trouvant entre le guidon et le siège du conducteur. Il doit, en outre, être cylindré à 50cc. Ce genre de scooter est de petite taille, ce qui lui offre la possibilité de se glisser entre les voitures pour gagner du temps et  éviter les embouteillages. De plus, le scooter sans permis se révèle être facilement maniable. Il se démarque également par sa puissance. En effet, un scooter est classé comme étant un véhicule sans permis lorsque sa puissance maximale ne dépasse pas les 4 kW. Il en est de même pour la vitesse, elle est tenue de ne pas franchir les 50 km/h. Ce type de « moto » est théoriquement fait pour les déplacements en ville.

Le scooter se doit, par ailleurs, d’être équipé :

  • d’un compteur de vitesse
  • d’un rétroviseur sur le côté gauche du conducteur
  • d’un klaxon pouvant être entendu sur une distance d’au moins 50 mètres
  • de feux de croisement et de stop
  • de papiers d’identification du constructeur et du scooter

Scooter sans permis : ce que dit la loi ?

Les scooters de la catégorie sans permis peuvent être conduits par un adolescent à l’âge de 14 ans. Cependant, la possession d’un BSR ou Brevet de Sécurité Routière est obligatoire lorsque le conducteur atteint l’âge de 16 ans. Un diplôme qui équivaut à la catégorie AM peut également être utilisé à la place d’un BSR. Il est obtenu à l’issue d’une formation. Ces agrégations sont utiles pour circuler librement avec un scooter de ce genre. Il est important de savoir que le BSR est principalement un document essentiel pour les jeunes conducteurs de véhicule à deux roues.

La législation stipule qu’un conducteur de scooter sans permis doit se souscrire à une assurance permettant de couvrir les dégâts matériels du véhicule et les dommages causés par le pilote. Le certificat d’assurance est, de ce fait, tenu d’être collé sur la moto dans la catégorie sans permis. La loi exige, en outre, le port du casque pour une sécurité optimale. Les gants de protection homologués aux normes CE figurent également parmi les accessoires de sécurité indispensables pour les pilotes de moto sans permis. Il est aussi nécessaire d’immatriculer un scooter sans permis en préfecture. Il est important de présenter une carte grise valide au moment du contrôle. Un conducteur d’une moto sans permis a la possibilité d’utiliser une partie de la voie publique. Ainsi, il se doit de bien respecter le Code de la route.

Les critères à prendre en compte pour choisir un scooter sans permis

Pour faire l’acquisition d’un scooter de type sans permis, il est indispensable de prendre en compte plusieurs critères essentiels. Étant donné que le nombre de motos disponible sur le marché est important, il est capital de le sélectionner avec soin. Vous êtes important de prendre en comptes plusieurs points primordaux :

Le type de scooter

Le scooter sans permis peut être un modèle à moteur thermique pouvant être alimenté par essence ou au diesel. Ce modèle présente une bonne puissance, mais requiert un entretien régulier. Les carburants ont également un coup. Vous pouvez également acheter un scooter électrique. En plus d’être économique, la moto de cette catégorie avance une propriété écologique. Il peut avoir une autonomie de plus de 50 kilomètres. Lorsque le moteur électrique se décharge, il existe des bornes de recharge publiques pouvant être utilisées gratuitement.

Les équipements

Les équipements mécaniques sont les premiers éléments que vous devez prendre en considération. Vous devez vérifier le système de refroidissement, les freins, le carburateur ou l’injection… Il est aussi important de porter une attention particulière sur les équipements de sécurité qui accompagnent le scooter sans permis. En effet, il existe des modèles qui sont vendus avec le casque et les gants de protection.

La taille des roues

La taille de roues est aussi un point important à ne pas négliger. Elle conditionne votre performance, votre confort ainsi que votre sécurité. Elle doit être choisie en fonction des voies que vous empruntez quotidiennement. Pour un usage urbain, les roues allant de 10 à 12 pouces sont idéales. Pour les surfaces pauvres, il est préférable de miser sur des roues de 13 à 14 pouces. Les modèles de 16 à 17 pouces sont réservés au sol rocailleux / gravillons / cailloux.

Quel budget prévoir pour un scooter sans permis ?

Quel que soit le modèle de scooter, le prix d’achat est tenu de correspondre à votre budget. Il est important de savoir que le coût d’un scooter varie suivant le type et les équipements. Les modèles à moteur thermique peuvent être vendus jusqu’à 1000 euros. Cependant, il faut également prendre en compte le coût du carburant et le frais d’entretien. Pour ce qui est du scooter électrique, vous devez prévoir une somme aux environs de 2000 euros. Bien que ce dernier type de moto présente un tarif assez élevé, il faut prendre en compte son caractère écologique. Il ne faut pas oublier d’inclure les dépenses liées à l’assurance, à la carte grise et à l’achat des équipements de sécurité.

Faut-il demander un devis pour une assurance de scooter sans permis ?

Si cette question peut paraître évidente pour certains conducteurs, elle ne l’est pas toujours dans les faits ! Vous devez en effet savoir que l’assurance d’un scooter sans permis est bien obligatoire ! Ainsi, si vous avez un accident un jour ou l’autre, votre assurance scooter servira à minima à couvrir les frais que vous avez occasionnés sur d’autres conducteurs. Toutefois, en fonction de l’assurance scooter que vous choisirez, vous ne serez pas forcément remboursés pour les dégâts causés sur votre scooter par vous-même.

Pour en avoir le coeur net, nous ne pourrions donc que vous recommander de demander un devis à une assurance spécialisée dans les véhicules 2 roues. Cela vous permettra de savoir les risques que vous prenez en pleine conscience, notamment dans le cas où vous avez opté pour une assurance scooter à bas prix. En revanche, il peut parfois être très contraignant de demander des devis pour les comparer…

Où pouvez-vous avoir un devis pour une assurance de scooter ?

Il y a tout juste quelques années en arrière, demander un devis pour une assurance scooter pouvait relever du vrai parcours du combattant. Il fallait en effet se déplacer chez votre assureur, en ayant pris un rendez-vous au préalable. Dans le cas où vous aviez envie de comparer plusieurs assurances, cela pouvait rapidement être difficile de trouver assez de temps libre…

Néanmoins, de nos jours, si vous vous rendez sur un site web d’une assurance spécialisée dans les véhicules 2 roues, vous n’aurez plus toutes ces contraintes. Ainsi, April Moto vous fera un devis adapté à votre scooter, tout comme cela peut aussi être le cas pour un autre assureur spécialiste du 2 roues. Une fois que votre choix sera fait, vous pourrez même souscrire directement en ligne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici