Isolation des portes : Voici comment en finir avec les courants d’air !

Khaled D

Publié le

Rejoignez-nous sur les réseaux :)

Les courants d’air froid peuvent constituer un véritable problème lorsqu’on cherche à conserver une atmosphère confortable et économiquement viable dans sa maison. En effet, ces courants d’air sont susceptibles de créer des pertes de chaleur importantes pouvant augmenter davantage votre facture d’énergie. L’une des principales sources de courants d’air se trouve au niveau des portes, qu’il est donc essentiel de bien isoler. Dans cet article, découvrez quelques techniques pour réussir l’isolation des portes et stopper efficacement les courants d’air froid.

Tour d’horizon des différentes zones permettant l’infiltration d’air froid

Dans un premier temps, il convient de localiser les différents points par lesquels l’air froid s’infiltre afin de déterminer quelles solutions seront adaptées pour résoudre le problème d’isolation. Voici les principales zones pouvant être concernées :

  • Le bas de la porte : c’est généralement l’espace situé entre la porte et le sol qui laisse pénétrer les courants d’air froid et qui nécessite d’être isolé.
  • Le pourtour de la porte : les espaces entre la porte et son encadrement peuvent également laisser passer de l’air froid.
  • Les joints des fenêtres intégrées aux portes : si votre porte dispose de fenêtres ou de surfaces vitrées, vérifiez l’état des joints pour éviter les infiltrations d’air à cet endroit.
  • Les orifices telles que la serrure, la boîte aux lettres ou le judas : dans certains cas, ces éléments peuvent eux aussi être sources de courants d’air si leur installation ne garantit pas une étanchéité parfaite.
Sur le même thème :  Isolation du logement : Et si vous optiez pour des rideaux thermiques ? Une solution à petit prix

Les solutions pour isoler efficacement les portes

Maintenant que vous avez identifié les points d’infiltration d’air froid, il est temps de passer en revue les différentes techniques pour isoler efficacement vos portes et stopper les courants d’air :

Boudins de porte

Utiliser des boudins de porte est une solution simple et économique pour bloquer les courants d’air situés au bas de vos portes et ainsi garder la chaleur à l’intérieur. Ces boudins sont généralement remplis de matière isolante et se placent facilement au pied de la porte. Vous pouvez trouver sur le marché des modèles spécifiquement adaptés aux tailles et formes de toutes les portes, ou encore optez pour une version personnalisable « à découper » selon vos dimensions.

Seuils de porte

Le seuil de porte est un dispositif mécanique qui vient compléter le boudin de porte pour créer une barrière infranchissable aux courants d’air. Il s’agit d’une pièce métallique équipée d’un joint en caoutchouc réalisant l’étanchéité entre le bas de la porte et le sol. Ces seuils se fixent sous la porte et peuvent être ajustés en hauteur pour bien épouser la forme du sol et ainsi garantir une réelle étanchéité.

Joints d’étanchéité

Pour remédier aux infiltrations d’air au niveau du pourtour de la porte, l’utilisation de joints d’étanchéité est une solution à envisager. Ces joints, généralement en mousse ou caoutchouc, permettent de combler les espaces entre la porte et son encadrement qui laissent passer l’air froid.

Sur le même thème :  Logement : Les erreurs courantes en matière d'isolation thermique

Il existe plusieurs types de joints d’étanchéité :

  • Les joints adhésifs : faciles à mettre en place, vous n’aurez qu’à les coller le long de votre porte et de son encadrement.
  • Les joints tubulaires : véritables « serpentins d’isolation », ces joints viennent envelopper les bords de la porte assurant une étanchéité optimale.
  • Les joints en V ou en E : plus résistants que les précédents, leurs formes leur confèrent une durabilité accrue dans le temps.

Dans tous les cas, choisissez des joints d’une épaisseur suffisante pour empêcher la circulation d’air tout en évitant que la porte ne force trop sur l’encadrement lors de sa fermeture.

L’importance du double vitrage et des rideaux thermiques

Si votre porte dispose de fenêtres ou de surfaces vitrées intégrées, il est crucial de s’assurer que le vitrage soit adéquat afin d’éviter les déperditions de chaleur par cette zone. Le double vitrage, grâce à sa couche isolante située entre les deux épaisseurs de verre, permet une meilleure isolation que le simple vitrage.

En complément de ce dispositif, il est également conseillé d’opter pour des rideaux thermiques sur les portes vitrées. Ces rideaux sont spécialement conçus pour retenir la chaleur et préserver l’intérieur du froid extérieur. Ils peuvent être installés tantôt à l’intérieur qu’à l’extérieur, selon vos préférences et besoins.

Mise en place d’un sas d’entrée

Si votre porte donne directement sur un espace de vie (salon, chambre, etc.), instaurer un sas d’entrée pourrait être une solution pertinente pour éviter les courants d’air froid. Cette configuration consiste à ajouter, au besoin, une nouvelle cloison et une seconde porte dans un petit hall d’entrée, formant ainsi une zone tampon entre l’extérieur et l’espace de vie. Ce système de double porte permet également d’améliorer l’isolation acoustique de la pièce principale vis-à-vis des bruits de la rue ou du couloir.

Sur le même thème :  Franciliens, ce chèque énergie de 250€ pourrait être le vôtre ! Voici comment...

En appliquant ces techniques d’isolation des portes et en choisissant les dispositifs adaptés à vos besoins, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour améliorer votre confort intérieur tout en réduisant durablement votre facture énergétique.

Khaled D

Laisser un commentaire