Pourquoi vos courgettes jaunissent et ne grossissent pas ? Suivez ces conseils pour y remédier

Khaled D

Publié le

courgettes jaunissent et ne grossissent pas

Partagez cet article avec vos proches !

Vos courgettes jaunissent et ne parviennent pas à atteindre leur taille optimale  ? Vous n’êtes pas seul dans cette situation. De nombreux jardiniers rencontrent ces problèmes, mais la bonne nouvelle est qu’il existe des solutions. Comprendre pourquoi vos courgettes jaunissent et ne grossissent pas peut vous aider à rectifier la situation et améliorer votre récolte. Explorons ensemble les raisons possibles et comment y remédier.

Défauts nutritionnels  : excès ou manque de nutriments essentiels

Les courgettes ont besoin d’un certain équilibre en nutriments pour se développer correctement. Les troubles liés à la nutrition peuvent grandement affecter la croissance et la couleur de vos courgettes.

Carence en azote

L’azote est crucial pour la croissance des plantes. Une carence en azote peut provoquer un jaunissement général des feuilles et affecter la production de fruits.

Pour diagnostiquer une carence en azote :

  • Observez le jaunissement des feuilles plus anciennes avant celles plus jeunes.
  • Vérifiez la mauvaise croissance générale de la plante.

Pour corriger une carence en azote :

  • Utilisez des engrais riches en azote comme les engrais organiques à base de sang séché ou de farine de poisson.
  • Appliquez du compost bien décomposé autour des plants de courgettes.

Excès ou manque d’eau

La quantité d’eau joue un rôle crucial dans la diffusion et l’absorption des nutriments.

Sur le même thème :  Que faire au jardin en mai ? Les tâches cruciales pour votre jardin qui vont tout changer !

L’excès d’eau peut entraîner :

  • L’asphyxie des racines entraînant des difficultés à absorber les nutriments.
  • Le développement de maladies fongiques qui provoquent le jaunissement des feuilles.

Un manque d’eau peut causer  :

  • Un stress hydrique encombrant les processus physiologiques normaux de la plante.
  • Difficulté pour la plante à transporter des nutriments du sol vers ses parties aériennes.

Conditions climatiques défavorables  : impact des températures extrêmes

Le temps influence directement la santé et le développement des courgettes. Des conditions extrêmes peuvent nuire fortement.

Températures trop basses

Les courgettes sont sensibles au froid et gèlent facilement. Températures inférieures à 10°C peuvent ralentir leur croissance et promouvoir le jaunissement.

Pour protéger vos plantes  :

  • Couvrez-les avec des cloches ou des voiles chauffants durant les nuits fraîches.
  • Plantez vos courgettes après les dernières gelées printanières.

Températures élevées et canicule

Des températures supérieures à 30°C peuvent provoquer un choc thermique provoquant ainsi le flétrissement et le jaunissement des feuilles et affecter la taille des fruits.

Ajustements à faire en cas de forte chaleur  :

  • Ombrez vos plantations en utilisant des filets d’ombrage.
  • Arrosez régulièrement en soirée ou tôt le matin pour réduire l’évaporation rapide.

Pollinisation déficiente  : importance de l’intervention des pollinisateurs

Les courgettes nécessitent une bonne pollinisation pour produire des fruits appropriés. Une pollinisation déficiente impacte directement la croissance des fruits.

Absence de pollinisateurs naturels

Les abeilles et autres insectes pollinisateurs jouent un rôle clé. Leur absence diminue la probabilité de fertilisation adéquate des fleurs femelles.

Pour attirer les pollinisateurs :

  • Plantez des fleurs attractives auprès de vos courgettes pour inviter des abeilles.
  • Évitez les pesticides qui peuvent nuire aux populations de pollinisateurs.

Techniques de pollinisation manuelle

En l’absence suffisante de pollinisateurs, vous pouvez intervenir manuellement. Utilisez un pinceau doux ou transférez le pollen directement des fleurs mâles aux femelles.

Sur le même thème :  Jardin en Avril : que faire en cette période pour prendre soin de votre potager ?

Instructions pour la pollinisation manuelle :

  • Identifiez les fleurs mâles (sans minifruit sous-jacent) et femelles (avec minifruit).
  • Transférez délicatement le pollen des étamines des fleurs mâles sur le pistil des fleurs femelles.

Infestations et maladies  : détecter et traiter efficacement

Les courgettes sont sujettes à divers parasites et maladies pouvant entraîner leur jaunissement.

Pests dangereux pour les courgettes

Les nuisibles communs incluent les pucerons et les acariens tendant à affaiblir les plantes par succion de sève.

Signe d’infestation  :

  • Feuilles jaunes, recroquevillées contenant de petites taches noires/marron.
  • Présence visible de petits insectes sur les feuilles et les tiges.

Moyens de contrôle :

  • Usage de savons insecticides biologiques ou d’huile de neem.
  • Encourager les prédateurs naturels tels que les coccinelles en jardinant éco-responsable.

Maladies fongiques

Parmi elles, l’oïdium et la pourriture apicale influencent directement la santé des courgettes.

Symptômes observables  :

  • Moisissures blanches poudreuses sur les feuilles (oïdium).
  • Tâches brunes sur l’extrémité des fruits (pourriture apicale).

Solutions pratiques  :

  • Améliorer la circulation d’air autour des plantes.
  • Appliquer des fongicides respectueux de l’environnement.

Pratiques culturales inadéquates

Certaines mauvaises pratiques agricoles peuvent aussi mener au jaunissement et nanisme des courgettes.

Zonage et distance de plantation

Si les courgettes sont plantées trop proches les unes des autres, cela peut provoquer un manque d’espace racinaire et compétition pour les ressources.

Meilleure approche  :

  • Respectez au moins 90 cm d’espace entre chaque plant pour garantir une propagation maximale des racines.
  • Évitez les cultures intensives dans un même espace.

Rotation des cultures

Planter des courgettes au même endroit année après année favorise le développement de pathogènes spécifiques à ces plants.

Sur le même thème :  5 légumes exceptionnels à planter en mai pour une alimentation saine

Suggestions de rotation  :

  • Alternez tous les deux ou trois ans vos courges avec des légumineuses ou des alliacées afin de réduire l’accumulation de maladies spécifiques.
  • Incorporez des engrais verts contribuant à enrichir naturellement le sol.
Khaled D

Partagez cet article avec vos proches !