Logement : Les 6 pièges à éviter lors de l’achat d’une pompe à chaleur

Khaled D

Publié le

Partagez cet article avec vos proches !

L’achat d’une pompe à chaleur est une décision importante pour votre confort et vos économies d’énergie. Cependant, il y a certains pièges que vous devez éviter si vous voulez tirer le meilleur parti de votre investissement. Cet article vous présente les principales erreurs à ne pas commettre lors de l’achat d’une pompe à chaleur.

Ne pas choisir le bon type de pompe à chaleur

Il existe plusieurs types de pompes à chaleur et chacune possède ses avantages et inconvénients. Parmi les plus courantes :

  • Pompe à chaleur air/air : elle puise la chaleur de l’air extérieur et la restitue dans l’habitation par ventilation;
  • Pompe à chaleur air/eau : elle capte la chaleur de l’air extérieur et la transfère vers un circuit d’eau chaude pour le chauffage ou la production d’eau chaude sanitaire;
  • Pompe à chaleur eau/eau (ou géothermique) : elle récupère la chaleur du sol ou de l’eau souterraine et la transmet au système de chauffage et/ou d’eau chaude de la maison.

Avant d’acheter une pompe à chaleur, assurez-vous de bien comprendre les différences entre ces types et choisissez celui qui convient le mieux à vos besoins et aux contraintes de votre logement.

Ignorer les critères de performance

Pour assurer une installation efficace et rentable, il est essentiel de choisir une pompe à chaleur présentant des valeurs optimales en termes de COP (Coefficient de Performance) et de puissance. Un COP élevé signifie que la pompe à chaleur produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme, ce qui vous permettra de réaliser des économies sur vos factures d’énergie.

Sur le même thème :  Quelles aides de l’État seront disponibles pour l'installation de panneaux solaires en 2024 ?

De même, une pompe à chaleur trop petite pour chauffer votre maison risque de travailler constamment à pleine charge, ce qui augmentera sa consommation d’énergie et réduira sa durée de vie.

Comment évaluer les besoins en chauffage de votre logement ?

Pour déterminer la puissance adéquate, plusieurs éléments doivent être pris en compte :

  • La localisation géographique de votre habitation ;
  • L’isolation thermique du bâtiment ;
  • La surface habitable;
  • Le nombre d’occupants.

N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel pour choisir la pompe à chaleur la mieux adaptée à vos besoins.

Comment augmenter la valeur de votre maison ? 5 façons de le faire avec un petit budget !

Faire l’impasse sur l’entretien

Une pompe à chaleur doit être régulièrement entretenue pour conserver ses performances et prolonger sa durée de vie. Parfois négligé, cet aspect peut pourtant avoir un impact significatif sur le fonctionnement de votre installation. Un entretien annuel par un professionnel ainsi que quelques vérifications de routine (nettoyage des filtres, contrôle du niveau de liquide frigorigène, etc.) sont indispensables.

Souscrire à un contrat d’entretien

En souscrivant à un contrat d’entretien, vous vous assurez de bénéficier de l’intervention rapide d’un expert en cas de problème et vous prolongez la durée de vie de votre équipement. De plus, certaines assurances habitation exigent un entretien régulier de votre pompe à chaleur pour maintenir la couverture des risques.

Se laisser séduire par une offre trop alléchante

Certaines entreprises peu scrupuleuses peuvent proposer des pompes à chaleur à des prix très bas, mais sachez que la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Prenez le temps de comparer les offres, lisez les avis d’autres consommateurs et faites appel à un professionnel de confiance. N’hésitez pas non plus à solliciter plusieurs devis pour choisir le meilleur rapport qualité/prix.

Sur le même thème :  Pompe à chaleur : 5 conseils simples pour prolonger sa vie avec un bon rendement

Oublier de vérifier les aides financières disponibles

Acheter une pompe à chaleur représente un investissement important, mais diverses aides financières peuvent vous aider à en réduire le coût :

  • le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : il permet de déduire jusqu’à 30% des dépenses engagées pour l’achat d’une pompe à chaleur éligible;
  • les aides de l’Agence Nationale pour l’Habitat (Anah) : elles sont destinées aux ménages modestes pour financer leurs travaux d’amélioration énergétique, comme l’installation d’une pompe à chaleur;
  • la prime « coup de pouce » : elle est accordée sous certaines conditions par les vendeurs d’énergie (fournisseurs d’électricité, de gaz, etc.) et peut aller jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour l’achat d’une pompe à chaleur.

Renseignez-vous auprès des organismes compétents et consultez le site du ministère de la Transition écologique et solidaire pour connaître les dispositifs en vigueur.

Ne pas confier l’installation à un professionnel

L’installation d’une pompe à chaleur nécessite une expertise technique et de solides compétences en matière d’étude thermique, d’électricité et de plomberie. Confier cette tâche à un amateur ou à une entreprise non certifiée pourrait entraîner une mauvaise installation, des problèmes de sécurité ainsi que des défaillances techniques.

Choisir un installateur certifié RGE

Pour garantir la qualité de l’installation, il est recommandé de faire appel à un professionnel disposant de la certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). En effet, cette qualification atteste du sérieux et du professionnalisme de l’installateur et vous permet également de bénéficier des différentes aides financières mentionnées précédemment.

En résumé, l’achat d’une pompe à chaleur représente une opportunité de réaliser des économies d’énergie tout en améliorant votre confort. Cependant, il est essentiel de ne pas commettre certaines erreurs comme choisir le mauvais type de pompe, négliger l’entretien ou faire confiance à un installateur non compétent. En tenant compte de ces conseils et en faisant appel à un professionnel certifié RGE, vous optimiserez les performances de votre installation et profiterez pleinement des avantages qu’elle offre.

Sur le même thème :  Isolation thermique et chauffage : Le duo gagnant pour économiser de l'énergie
Khaled D

Partagez cet article avec vos proches !

Laisser un commentaire