Quel isolant choisir pour un mur intérieur ? Voici les meilleurs pour votre rénovation

Khaled D

Publié le

meilleur isolant de mur intérieur choisir

Partagez cet article avec vos proches !

Idées principales Détails
🏠 Isolation des murs intérieurs Améliorer le confort thermique et réaliser des économies d’énergie.
🌿 Isolants biosourcés Matériaux écologiques, favorisant la respiration des murs, efficacité thermique.
💰 Laine de verre Isolant économique, facile à poser, bonnes performances acoustiques et thermiques.
👷 Techniques d’isolation Application de panneaux, ossature, isolation projetée selon les besoins du projet.
💸 Aides financières MaPrimeRénov’, Prime Énergie, TVA réduite, Éco-prêt à taux zéro.

L’isolation des murs intérieurs est une étape cruciale pour améliorer le confort thermique et réaliser des économies d’énergie. Environ 20 à 25 % des déperditions de chaleur d’une maison passent par des murs non isolés. Alors, quel est le meilleur isolant pour mur intérieur ? Dans ce texte, nous vous guiderons pour choisir le bon matériau en explorant divers isolants populaires et en évaluant leurs avantages et inconvénients.

Les isolants biosourcés, plus écologiques

Face à l’urgence climatique, les isolants biosourcés ont le vent en poupe. Fabriqués à partir de matières premières renouvelables ou recyclées, ces isolants se distinguent par leur respect de l’environnement, leur capacité à favoriser la respiration des parois et leur efficacité thermique.

  • Bois : Utilisé pour ses excellentes propriétés isolantes et son aspect écologique.
  • Chanvre : Très bon isolant thermique et acoustique, il est aussi résistant et durable.
  • Ouate de cellulose : Issue du recyclage de papier, elle est performante et écologique.
  • Laine de coton : Écologique et saine, elle offre un bon confort thermique et acoustique.

Ces matériaux sont idéaux pour les maisons anciennes ou en bois, car ils permettent aux murs de respirer, évitant ainsi les problèmes d’humidité. Toutefois, pour obtenir une performance thermique équivalente à celle des laines minérales, une plus grande épaisseur est nécessaire.

Sur le même thème :  Isolation thermique écologique : Quels sont les matériaux à privilégier ? Est-ce plus cher ?

Voici une comparaison des performances des isolants biosourcés :

Isolant Origine Avantages Inconvénients
Bois Renouvelable Excellentes propriétés isolantes, écologique Epaisseur nécessaire importante
Chanvre Renouvelable Très bon isolant thermique et acoustique, résistant, durable Coût élevé
Ouate de cellulose Recyclé Performante, écologique Peut nécessiter un traitement contre les incendies
Laine de coton Recyclé Bon confort thermique et acoustique, saine Coût élevé

La laine de verre, la moins chère

La laine de verre est l’isolant le plus utilisé en France. Fabriquée à partir de verre recyclé, elle est non seulement économique, mais également facile à poser. Elle offre de bonnes performances d’isolation thermique et acoustique, une raison pour laquelle elle est couramment choisie pour isoler les murs intérieurs.

Voici les principaux avantages de la laine de verre :

  • Économique : C’est l’un des isolants les moins chers du marché.
  • Facile à poser : Léger et souple, il peut être inséré dans des endroits difficiles d’accès.
  • Isolation performante : Bonne isolation thermique et acoustique.

Cependant, la laine de verre présente aussi des inconvénients :

  • Manque de durabilité : Peut se tasser avec le temps, réduisant ainsi ses performances isolantes.
  • Irritant pour la peau et les voies respiratoires : Nécessite donc de manipuler avec précaution.

L’utilisation de la laine de verre est idéale pour ceux qui recherchent une solution économique et efficace à court terme. Cependant, elle peut ne pas convenir pour des projets nécessitant une très grande durabilité.

Les isolants synthétiques, un bon compromis

Les isolants synthétiques, particulièrement le polystyrène expansé (PSE) et le polyisocyanurate (PIR), sont couramment utilisés pour leur performance thermique et leur faible épaisseur. Ces matériaux sont souvent choisis pour minimiser la perte d’espace habitable.

Focus sur deux types d’isolants synthétiques :

Polystyrène expansé (PSE)

Le polystyrène expansé est composé à 98 % d’air, ce qui en fait un excellent isolant thermique.

  • Hydrophobe : Résiste très bien à l’humidité.
  • Bon marché : Cependant, son prix a augmenté récemment.
  • Moins efficace acoustiquement : Ne convient pas aux maisons nécessitant une isolation acoustique importante.
Sur le même thème :  Travaux d'isolation : 5 erreurs que tout le monde fait sans le savoir ! À éviter absolument

Polyisocyanurate (PIR)

Le polyisocyanurate est très performant avec une faible épaisseur. C’est un bon choix pour les espaces où l’épaisseur d’isolant doit être réduite.

  • Haute performance : Offre une excellente isolation thermique.
  • Coûteux : Plus cher que la plupart des autres isolants, mais justifié par ses performances.

Les différentes techniques d’isolation par l’intérieur

Plusieurs techniques existent pour l’isolation des murs par l’intérieur. Chacune a ses particularités et peut être choisie en fonction des besoins spécifiques du projet.

Application directe de panneaux rigides ou semi-rigides

Une des techniques les plus courantes consiste à appliquer directement des panneaux rigides ou semi-rigides sur les murs. Cette méthode est rapide et efficace.

  • Rapidité de mise en œuvre : Les panneaux préfabriqués facilitent l’installation.
  • Perte d’espace réduite : Les panneaux fins permettent de maintenir un maximum d’espace habitable.

Ossature bois ou métallique

L’utilisation d’une ossature en bois ou en métal permet d’insérer des matelas isolants. C’est une solution flexible et souvent employée pour les rénovations.

  • Flexible : S’adapte facilement à différentes configurations murales.
  • Amélioration de l’isolation acoustique : Aide à réduire les bruits extérieurs.

Isolation projetée

Moins courante en France, c’est une méthode très performante pour les maisons neuves ou en rénovation complète.

  • Répartition homogène : L’isolant projeté couvre uniformément toutes les surfaces.
  • Installation rapide : Peu de temps et d’efforts nécessaires pour la pose.

Avant de se lancer dans l’isolation intérieure des murs, il est nécessaire de vérifier l’état de ceux-ci : absence d’humidité, fissures et ventilation correcte. Il est également essentiel d’éviter les ponts thermiques afin d’assurer une isolation optimale.

Les aides financières pour isoler votre maison

Isoler les murs par l’intérieur coûte généralement moins cher que par l’extérieur. Heureusement, diverses aides financières peuvent rendre ce projet encore plus abordable.

Voici quelques-unes des aides disponibles en 2024 :

  • MaPrimeRénov’ : Une aide financière pour les travaux de rénovation énergétique.
  • Prime Énergie : Accordée par les fournisseurs d’énergie pour encourager les travaux d’isolation.
  • TVA à taux réduit : Pour les travaux d’amélioration énergétique.
  • Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) : Un prêt sans intérêt pour financer la rénovation énergétique.
Sur le même thème :  Quelles sont les étapes d'une isolation thermique par l'extérieur ?

Pour être éligible aux aides, la résistance thermique (R) de l’isolant doit atteindre au moins 3,7 m².K/W. Pour un confort thermique optimal, une résistance thermique de 5 m².K/W est souvent recommandée.

Investir dans l’isolation des murs intérieurs peut sembler coûteux, mais les retours sur investissement sont vite visibles à travers les économies réalisées sur les factures d’énergie.

Khaled D

Partagez cet article avec vos proches !