Crédit à la consommation : Ce qu’il faut savoir

Khaled D

Publié le

crédit à la consommation

Rejoignez-nous sur les réseaux :)

Le crédit à la consommation est un type de prêt permettant de financer des dépenses personnelles, telles que l’achat d’une voiture, la réalisation de travaux ou même le financement d’un voyage. Découvrons ensemble les différentes formes de crédit à la consommation existantes, les conditions pour y recourir et les points essentiels à prendre en compte avant de contracter un tel prêt.

Les différentes formes de crédit à la consommation

Il existe plusieurs catégories de crédit consommation qui répondent à divers besoins et situations :

  • La réserve d’argent : aussi appelée crédit renouvelable, c’est une somme d’argent mise à disposition de l’emprunteur. Il peut l’utiliser à sa guise, la rembourser puis la reconstituer au fur et à mesure. Les taux d’intérêts sont variables.
  • Le crédit affecté : il sert exclusivement à financer un bien ou une prestation précise (ex : véhicule, ameublement, etc.). La banque vérifie que l’emprunteur possède un contrat de vente du bien financé.
  • Le prêt personnel : c’est un prêt sans justificatif d’utilisation. L’emprunteur peut utiliser les fonds comme bon lui semble, sans avoir à fournir de factures ni à préciser la destination des fonds. Ce type de crédit présente généralement un taux d’intérêt fixe.
  • Le crédit-bail ou leasing : il s’agit d’un contrat permettant à l’emprunteur de louer un bien pour une durée déterminée, au terme de laquelle il peut choisir de racheter le bien (option d’achat).
Sur le même thème :  Le Prêt Familial ou comment s'affranchir des banques pour un achat immobilier

Conditions et modalités pour souscrire un crédit à la consommation

Les conditions pour obtenir un crédit à la consommation sont les suivantes :

  1. Être majeur et capable juridiquement;
  2. Résider en France métropolitaine ou dans les DOM-TOMs ;
  3. Jouir d’une source de revenus stable et suffisante pour rembourser les mensualités du prêt;
  4. Ne pas être inscrit au fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP) de la Banque de France.

Avant de proposer un crédit à la consommation, les organismes prêteurs sont soumis à certaines obligations légales, comme :

  • Offrir un délai de réflexion de 15 jours avant signature du contrat de prêt. Durant ce délai, l’établissement financier doit fournir toutes les informations concernant le crédit à l’emprunteur (durée, montant, taux, etc.) ;
  • Vérifier que l’emprunteur est solvable, c’est-à-dire qu’il dispose de ressources suffisantes pour honorer ses engagements financiers et ainsi rembourser le crédit. Cette vérification peut inclure l’examen du taux d’endettement, des revenus réguliers, de la stabilité professionnelle, etc.

Les critères à prendre en compte avant de contracter un crédit à la consommation

Pour éviter de tomber dans le surendettement, il est crucial de bien analyser certaines conditions avant de souscrire à un crédit à la consommation :

  • Votre capacité d’endettement : Cela correspond au rapport entre vos charges(et celles éventuelles du foyer) et vos revenus nets. En général, il est recommandé de ne pas dépasser un taux d’endettement de 33%, mais cela peut varier selon votre situation personnelle.
  • Le coût total du crédit : Il convient de garder à l’esprit que plus la durée du prêt s’étend, plus son coût sera élevé en raison des intérêts à payer. Vérifiez également le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) qui englobe le taux d’intérêt nominal, les frais de dossier, etc., permettant ainsi de mesurer le coût réel du crédit.
  • Les assurances : Les établissements prêteurs exigent souvent la souscription à une assurance emprunteur pour couvrir les risques de décès, d’invalidité ou d’incapacité de travail. Si ce n’est pas obligatoire légalement, il est toutefois vivement conseillé d’étudier cette option pour se protéger ainsi que sa famille en cas d’imprévus.
Sur le même thème :  Crédit immobilier : comment s'assurer contre la perte d'emploi ?

Quels sont les droits et protections offerts aux consommateurs ?

La législation française offre aux consommateurs un certain nombre de protections en matière de crédit à la consommation :

  • Le délai de rétractation : L’emprunteur dispose d’un délai de 14 jours calendaires révolus pour renoncer au prêt sans avoir à justifier sa décision ni à payer des frais ou pénalités.
  • La modularité des mensualités : Selon les contrats de prêt, il peut être possible de moduler ses mensualités (les augmenter ou les diminuer) en fonction de l’évolution de sa situation financière. Cependant, cela entraîne généralement un allongement ou un raccourcissement de la durée du prêt, et donc une modification du coût total du crédit.
  • Le remboursement anticipé : Il est autorisé de rembourser son crédit par anticipation, partiellement ou totalement. Toutefois, si le remboursement intervient avant un délai d’un an, des frais de remboursement peuvent être appliqués. Les conditions varient selon les contrats.

En cas de difficultés financières

Si l’emprunteur rencontre des problèmes pour faire face à ses échéances de crédit en raison d’une situation financière dégradée (perte d’emploi, maladie, etc.), il doit en informer rapidement son organisme prêteur afin de discuter de solutions adaptées telles que :

  • La suspension temporaire des remboursements,
  • Le rééchelonnement de la dette en allongeant la durée du prêt,
  • L’ajustement du montant des mensualités.
Sur le même thème :  Comment alléger les mensualités d’un prêt immobilier ?

Le crédit à la consommation peut représenter une solution intéressante pour financer divers projets personnels, à condition de bien maîtriser les aspects liés au coût total du crédit et aux capacités de remboursement. Il est essentiel de comparer plusieurs offres avant de s’engager et d’être attentif aux garanties légales et aux protections offertes aux emprunteurs.

Khaled D

Laisser un commentaire