Les élections municipales, gros plan sur l’écharpe tricolore de maire

0
411

Vous êtes prochainement appelé à vous rendre aux urnes à l’occasion des élections municipales. En effet, le premier tour des élections municipales se déroulera le 15 mars prochain dans toutes les communes de France. L’occasion d’élire vos conseillers municipaux qui auront ensuite la charge de désigner le maire de votre commune. En cas d’élection dès le premier tour, vous ne serez alors pas appelé pour voter au second tour le 22 mars. Cela sera sans doute votre cas si vous votez pour la dixième fois consécutive pour le plus vieux maire de France ! Mode de scrutin, campagne électorale, rôle du maire, candidat éligible …  autant de questions auxquelles répondre en cette période. Nous vous proposons de découvrir l’un des symboles de la République en attendant la date des élections : la fameuse écharpe tricolore de maire. 

L’écharpe tricolore toute une symbolique 

Bien plus qu’un morceau d’étoffe, qu’un ruban décoratif, l’écharpe tricolore est un symbole important. Cette pièce de tissu est en effet un attribut qui marque une fonction au sein de la République. C’est pourquoi, les parlementaires, les élus municipaux (autrement dit les sénateurs, les députés, les maires, les adjoints des maires ou encore les conseillers municipaux) la portent. Cette dernière se commande sur les sites spécialisés en écharpes tricolores de maire de première qualité tout comme tous les symboles de la République à l’image du drapeau tricolore par exemple. Cet insigne officiel est cependant doté d’un signe distinctif : les glands à franges. Les glands à franges seront d’or pour le maire et seront d’argent pour les adjoints et les conseillers municipaux notamment.

Le port de l’écharpe tricolore tout un art

Le port de l’écharpe tricolore répond à de nombreux codes. Saviez-vous que cette écharpe tricolore peut se porter en ceinture, en écharpe de l’épaule droite ou encore sur l’épaule gauche ? En effet, elle n’a pas la même signification fonction de son port et, même l’ordre des couleurs change. Alors que le maire peut porter l’écharpe tricolore en ceinture le bleu en haut, les parlementaires feront de même, mais avec le rouge en haut. Il en est de même lorsqu’elle est portée en écharpe. L’ordre des couleurs fait alors figurer le bleu près du col pour les maires et le rouge pour les parlementaires. Dans la mesure où l’élu occupe à la fois une fonction au sein de la municipalité et du Parlement, c’est le mandat national qui l’emporte et de ce fait, c’est la couleur rouge qui se porte près du col. Pour l’anecdote, les officiers de police judiciaire ont eux aussi une écharpe tricolore. 

Les occasions de porter l’écharpe tricolore 

La fameuse écharpe tricolore avec les glands à franges se porte à chaque fois que l’exercice des fonctions rend nécessaire ce signe distinctif. Il peut s’agir des cérémonies publiques, des célébrations de mariages ou encore de manifestations patriotiques comme le 14 juillet, le 11 novembre ou encore le 8 mai notamment. En fait, ses usages sont réglementés par une loi et plus particulièrement l’article D.2122-4 du code général des collectivités territoriales. Pour l’anecdote, il n’y a pas que l’écharpe qui s’invite dans la garde-robe des élus. L’article 2 du décret du 1er mars 1852 (qui n’a jamais été abrogé) précise que le  port du costume comprenant notamment « un habit bleu, broderie en argent, branche d’olivier au collet, chapeau français à plumes noires, épée argentée à poignée de nacre » est obligatoire dans les cérémonies publiques. Bien entendu, plus aucun élu ne l’applique. Un peu à l’image de cette ordonnance de police du 17 novembre 1799 qui interdisait le port du pantalon pour les femmes (à quelques exceptions près comme une raison médicale et après avoir obtenu une autorisation de police ou si la femme tient par la main un guidon de bicyclette ou les rênes d’un cheval) bien que cette dernière fut abrogée en 2013 … fort heureusement tant le pantalon est incontournable dans les dressings aujourd’hui.

Parce que les communes changent de maire tous les six ans, il n’est pas trop tard pour vous inscrire sur les listes électorales. Cette année, vous avez jusqu’au 7 février pour vous inscrire si ce n’est pas encore le cas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here