Saveurs de provence : les treize desserts de noel

treize-desserts-noel

Cette année, pour Noël, évadez-vous en pays de Provence avec le traditionnel plateau des treize desserts.

Quelle est l’origine des treize desserts de Noël ?

La tradition des treize desserts en Provence trouve son origine dans les pratiques chrétiennes du XVIIe siècle. A cette époque, il était de coutume de disposer plusieurs desserts sur la table de la veillée de Noël. Ces mets étaient ensuite partagés et consommés au retour de la messe de minuit. Le nombre de treize n’a été évoqué que plus tard, au début du XXe siècle et fait référence à la Cène qui réunit le Christ et les douze apôtres.
Aujourd’hui, la tradition perdure sur la table de Noël des Provençaux. Elle n’a cependant plus véritablement de consonnance religieuse et varie d’une ville à l’autre.

Les desserts incontournables d’un Noël en Provence

Selon la plus ancienne tradition, certains desserts doivent obligatoirement se trouver sur la table le soir du 24 décembre. Ceux-là sont identiques dans tous les coins de la Provence.

Les quatre mendiants

  • Figues sèches
  • Raisins secs
  • Amandes
  • Noix

Vous pouvez remplacer les noix par des noisettes bien que ça ne fasse pas partie de la tradition originelle.

Les nougats

  • Le nougat noir, dur, aux amandes et au miel
  • Le nougat blanc, plus tendre, avec des pistaches

La pompe

La pompe à l’huile (d’olive évidemment !) est aussi appelée fougasse. Elle se rompt uniquement à la main sans utiliser de couteau.

Que peut-on mettre sur le plateau des treize desserts de Noël ?

Pour le reste, cela dépend des régions de Provence mais aussi des goûts et des envies de chacun. L’essentiel est de respecter le nombre de treize.

Ainsi, vous pouvez choisir d’intégrer à votre plateau de desserts :

  • Des fruits frais (pommes, poires, oranges, mandarines, raisin blanc, melon de Noël…)
  • Des fruits secs (abricots, dattes, pruneaux…) que vous pouvez présenter en fruits déguisés, fourrés à la pâte d’amande et que vous pouvez faire réaliser par les enfants afin qu’ils participent à la confection des desserts
  • Des fruits confits
  • De la pâte de coing
  • Des calissons d’Aix
  • Des navettes
  • Des croquants aux amandes
  • Des bugnes (appelées aussi oreillettes ou ganses)

Il est également admis d’inclure aux treize desserts un fruit exotique : mangue ou litchi par exemple.

Enfin, si vous ne parvenez pas à atteindre le nombre de treize, vous pouvez éventuellement disposer des papillotes ou autres chocolats sur le plateau des desserts.

 

Que boit-on avec les treize desserts de Noël ?

Il ne faut pas oublier l’origine de cette coutume. A l’époque, les paysans faisaient « cuire » le moût des raisins. C’est ainsi qu’ils confectionnaient, notamment, le breuvage de Noël.

C’est donc du vin cuit qui accompagne les treize desserts de Noël en Provence. Et rien d’autre !

Si vous voulez respecter la tradition jusqu’au bout, vous devrez laisser sur la table pendant trois jours votre plateau des treize desserts, ou du moins ce qu’il en reste !

 

Article précédentPlante medicinale : quand utiliser le Millepertuis ?
Article suivantL’ASMR fait sensation sur youtube
Rédacteur diplômé en Marketing - Commerce. Je suis particulièrement intéressé par l’analyse des diverses stratégies markéting, économique et de communication des entreprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici