Location meublée ou vide : que choisir ?

location meublee ou vide

La location meublée est généralement plus rentable, notamment en raison des avantages fiscaux. Toutefois, elle n’est pas adaptée au marché de la location dans son ensemble.

C’est l’une des questions que tout propriétaire se pose sans cesse. Pour les aider à prendre la bonne décision à l’avenir, nous avons répertorié les avantages et les inconvénients de chaque système.

Location d’une maison meublée vs une maison vide : le côté pratique

En tant que propriétaire, votre priorité est de louer votre bien ! Par conséquent, en plus de vos possibilités financières et juridiques, vous devez vous concentrer principalement sur l’offre et la demande du marché de la location. Les locations meublées, par exemple, sont idéales pour les étudiants, les jeunes et les étrangers. Les appartements vides conviennent aux familles qui possèdent déjà leurs propres meubles. Assurez-vous que votre propriété est au bon endroit et à la bonne taille et choisissez la bonne option.

Il existe une forte demande de propriétés nues à louer, tant de la part des propriétaires que des locataires. Dans les grandes villes, les locations meublées deviennent rapidement la norme, car les habitudes de certains changent, mais les appartements non meublés représentent encore les 2/3 du marché locatif. Contrairement aux grandes villes, la location vide est assez courante dans certaines petites villes.

Avec les locations non meublées, les locataires à long terme peuvent généralement louer la propriété immédiatement. Cela réduit la probabilité de devoir répéter les inspections, par exemple si la propriété est gérée par une seule personne.

Il est donc plus rentable de louer un appartement meublé, même si le mobilier doit être renouvelé régulièrement. Mais surtout, comme on le verra plus loin, le bénéfice net après impôt est nettement plus favorable à la location meublée.

Location de maisons individuelles meublées ou vides : questions juridiques

La location nue est réglementée par la loi du 6 juillet 1989. Le bail a une durée de trois ans avec possibilité de renouvellement. Si le propriétaire est une société (personne morale) qui n’est pas une famille de SCI, le bail doit avoir une durée de six ans.

Un appartement meublé peut être loué dans le cadre d’un contrat civil à durée déterminée, même s’il ne constitue pas la résidence principale du locataire (par exemple, un contrat professionnel). Toutefois, un bail plus long ne signifie pas nécessairement que le locataire vivra dans l’appartement pendant toute la période, ce qui n’est pas toujours avantageux pour les deux parties.

Comparaison des locations meublées et non meublées : considérations fiscales

Les avantages et les inconvénients de chaque système sont les plus évidents en ce qui concerne l’imposition des revenus locatifs.

Location non meublée

La location de locaux non meublés est une activité civile qui, en droit fiscal, génère des revenus immobiliers. Ces revenus sont imposés selon deux systèmes différents :

a) le micro-foncier

Système simple et forfaitaire. Elle est appliquée automatiquement si le revenu brut des biens immobiliers est inférieur à 15 000 € par an. L’avantage est qu’il est facile à utiliser et ne nécessite aucun calcul. Le gouvernement prélève une surcharge de 30 % pour couvrir les coûts.

b) Procédure pratique

Si vous dépassez le seuil de revenu immobilier ou si vous supportez des dépenses importantes, vous pouvez opter pour un régime de facto non remboursable pendant au moins trois ans. Les dépenses engagées pour son acquisition ou son entretien peuvent alors être déduites du revenu foncier.

Pour louer un logement vide, vous pouvez investir dans des dispositifs tels que la loi Pinel, qui offre des déductions fiscales, mais sous des conditions strictes ! Investissez non seulement pour les avantages fiscaux, mais aussi pour apprécier la qualité du bien à long terme !

Locations meublées

La location d’un bien meublé est considérée comme une activité commerciale sur le plan fiscal !

a) Microsystème BIC.

Ce système forfaitaire est également plus simple, mais présente l’avantage que le plafond et la déduction sont beaucoup plus élevés que pour les logements locatifs vides : le revenu maximal est de 72 500 euros (hors TVA) et la déduction est de 50 %.

b) Système simplifié et réaliste

Vous devez tenir une comptabilité de gestion correcte et présenter chaque année un compte de résultat, un bilan et des annexes ! Si vous ne comprenez pas la comptabilité, il est préférable d’utiliser une solution professionnelle ! En raison de ce régime fiscal très favorable, les revenus locatifs des meubles ne sont donc souvent pas imposés.

Conclusion

La souplesse juridique et l’attrait économique de la location meublée en font un excellent moyen de monétiser un bien. Néanmoins, de nombreux acteurs du marché restent intéressés par les locations nues. Pour profiter au maximum de ces avantages, le soutien d’une agence immobilière vous aidera à vivre en toute sécurité et en toute simplicité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici