Cette technique de filou (peu éthique selon certains) permet de faire baisser le prix d’un bien immobilier

Khaled D

Publié le

technique pour baisser le prix d'un bien immobilier

Partagez cet article avec vos proches !

Acheter un bien immobilier peut s’avérer être un véritable parcours du combattant, surtout dans un marché où les taux d’emprunt et les exigences des banques ne cessent d’augmenter. Dans ce contexte difficile, certains acheteurs n’hésitent pas à utiliser des techniques de négociation moins conventionnelles pour faire baisser le prix des biens immobiliers. Cet article explore une méthode de négociation utilisée par certains acheteurs, qui consiste à se regrouper avec des complices pour influencer les prix.

Le contexte immobilier actuel

Hausse des taux d’emprunt et de l’apport nécessaire

Les taux d’emprunt ont considérablement augmenté ces dernières années, atteignant environ 5% durant l’été 2023. Cette hausse des taux a conduit à une augmentation significative du montant de l’apport nécessaire pour obtenir un prêt immobilier. En 2023, l’apport moyen en France a atteint 89 422 euros, soit une augmentation de 61% en un an et de 259% en deux ans.

Impact sur le marché immobilier

Le marché immobilier français est devenu difficile, avec des acheteurs souvent incapables de réunir les ressources nécessaires pour obtenir un prêt. De l’autre côté, les vendeurs hésitent encore à baisser drastiquement le prix de leurs biens. Cette situation a conduit à une diminution notable des transactions immobilières en France, avec une baisse de 20% du volume de ventes par rapport à 2022.

Techniques de négociation classiques

Détermination du budget et analyse du marché

Avant toute négociation, il est crucial de déterminer votre budget maximum et de bien comprendre la santé du marché local. Connaître les raisons de la vente d’un bien peut aussi constituer un atout important. Un vendeur pressé sera plus enclin à accepter une offre plus basse.

Évaluation de l’état du bien

Identifier les points faibles d’un bien, comme un diagnostic de performance énergétique (DPE) défavorable ou un projet de construction à proximité, peut fournir des arguments pour négocier le prix à la baisse.

Propriétaires : Les pièges à éviter dans la rédaction d’un bail pour votre location

La technique des complices

Comment fonctionne cette technique ?

Certains acheteurs utilisent une méthode plus radicale en faisant appel à des complices. Selon Romain Solenne, fondateur de la plateforme Promy, ces acheteurs s’associent à deux ou trois amis pour faire des offres d’achat volontairement basses sur un même bien. L’objectif est de faire croire au vendeur que son bien est surestimé et de le pousser à baisser son prix.

Avantages et risques de cette méthode

  • Avantages : Cette technique peut permettre à l’acheteur principal de faire une offre plus haute que ses complices, mais toujours inférieure au prix du marché, augmentant ainsi ses chances de voir son offre acceptée.
  • Risques : Cette méthode est éthiquement discutable et peut être perçue comme malhonnête. De plus, si elle est découverte, elle peut nuire à la réputation de l’acheteur et compliquer les futures négociations.

Réactions des agents immobiliers

Les agents immobiliers ne sont plus dupes de cette technique. Ils peuvent reconnaître les tactiques de baisse de prix agressives et conseiller leurs clients en conséquence pour éviter de tomber dans ce piège.

Dans un marché immobilier tendu, les acheteurs doivent utiliser toutes les techniques possibles pour négocier les prix. Cependant, il est essentiel de rester éthique et de ne pas compromettre ses relations futures avec les agents immobiliers et les vendeurs. En comprenant les dynamiques du marché et en utilisant des techniques de négociation honnêtes, les acheteurs peuvent obtenir de meilleures conditions d’achat sans recourir à des méthodes controversées.

Khaled D

Partagez cet article avec vos proches !