Comment éviter les arnaques en achetant d’occasion

eviter-arnaques

Alors que les ventes de produits d’occasion se font de plus en plus nombreuses, tous les vendeurs ne sont pas d’honnêtes personnes. Sur les sites de petites annonces, on trouve bien souvent et parfois trop, de petites annonces frauduleuses, dont le seul but est d’extorquer de l’argent aux acheteurs parfois trop crédules. Si certains se font justiciers du net pour le bien public, il existe des moyens simples d’éviter une arnaque.

Comment font-ils et qui ciblent-ils ?

Généralement, les cyber criminels qui façonnent ces arnaques ne sont pas des débutants, ils ont déjà de nombreux antécédents à leur actif et ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Cependant, détrompez-vous si vous pensez qu’ils sont localisés en France. Il serait bien trop risqué pour ceux qui sont qualifiés de « brouteurs » par les spécialistes, de se trouver dans le pays-même de l’arnaque.

Ces cyber criminels sont généralement situés ailleurs, dans des pays où les lois et où la répression de ce type de fraudes sont moins regardantes, mais également où les autorités n’ont pas toutes les cartes en mains pour les déjouer. Il est également difficile de les arrêter car des escroqueries réalisées en France, depuis un pays situé à des milliers de kilomètres sont parfois complexes à tracer.

Les personnes ciblées sont essentiellement les utilisateurs les plus crédules, souvent des personnes âgées ou qui n’ont pas de grande connaissance des outils informatiques et de paiement. En effet, les arnaqueurs en question ne passent pas par les moyens de paiement recommandés par les sites ou applications, ils préfèrent de loin les paiements externes via PayPal, coupon PCS, Western Union et bien d’autres moyens difficilement traçables.

Malheureusement, les arnaques sur des sites de petites annonces comme Leboncoin ou même via Facebook MarketPlace sont monnaie courante. Il existe néanmoins des moyens simples pour s’en prémunir, sans tomber dans la psychose.

Reconnaitre une annonce frauduleuse

On ne le répète jamais assez, quand une offre est trop alléchante, c’est peut-être qu’un loup se cache derrière. Il fût un temps par exemple où le site Leboncoin, affichait explicitement de se méfier des annonces trop intéressantes. Le dernier smartphone haut de gamme en vente depuis 1 mois, vendu à moitié-prix, ça n’est jamais une bonne affaire.

Il est important de se méfier également, lorsque l’acheteur est bien trop rapide et vous demande quelques minutes après la mise en ligne, si votre bien est toujours disponible. Enfin, essayez au maximum de passer par le moyen de paiement recommandé par l’application. Dans le cas de Leboncoin, le site propose depuis 2018 de passer par son système de payement interne. Une sécurité en plus dans la lutte contre la fraude.

Si un vendeur vous demande de le payer via d’autres services comme Western Union, coupons PCS (moyen de paiement avec un code unique à acheter en bureau de tabac) ou un autre moyen de paiement ne vous permettant pas de faire machine-arrière, méfiez-vous. De même, un acheteur qui vous propose de réserver votre produit pour une certaine somme d’argent et de vous payer en plus l’enlèvement par un transporteur (UPS, Chronopost, DHL, …), cela n’existe pas chez les acheteurs honnêtes.

Des justiciers du net pour lutter contre ces arnaques

Si certains se font avoir, d’autres aident les internautes à se prémunir, comme le youtubeur Sandoz, totalisant près de 350 000 abonnés. Sur sa chaîne, il démonte les arnaques et collabore avec les services de l’État français ainsi que les services de Police Secours notamment en Côte d’Ivoire, un pays dans lequel on recense un grand nombre desdits « brouteurs ».

A travers des vidéos au trait humoristique, il participe à l’intimidation de ces escrocs d’internet, mais surtout, essaie de les décider à mettre un terme à leur activité. Certaines fois, cela fonctionne et les brouteurs semblent (selon la vidéo) s’arrêter, mais le jeune justicier d’internet ne peut pas être partout. Il a annoncé récemment travailler avec les services de l’État et mettre à profit ses connaissances dans le domaine, afin de peu à peu, mettre un terme à cette pratique illégale, qui fait parfois perdre beaucoup d’argent à certains internautes peu avertis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici