Isolation thermique : Les meilleurs astuces pour correctement isoler un plancher bois

Khaled D

Publié le

Rejoignez-nous sur les réseaux :)

L’isolation d’un plancher bois est essentielle pour assurer un confort thermique optimal dans votre habitation, réduire les déperditions de chaleur et réaliser des économies d’énergie. Cet article vous guide à travers les différentes étapes pour bien isoler un plancher bois et vous donne des astuces indispensables pour un résultat efficace et pérenne.

Choix du matériau isolant adapté

Pour garantir une bonne isolation thermique de votre plancher bois, le choix du matériau isolant est primordial. Il existe plusieurs types d’isolants sur le marché, chacun présentant des caractéristiques spécifiques en termes de performance, de résistance et de durabilité :

  • Laine minérale : La laine de verre et la laine de roche sont très performantes en matière d’isolation thermique et acoustique. Elles sont disponibles sous forme de panneaux ou de rouleaux et s’adaptent facilement aux différentes configurations de planchers.
  • Polystyrène expansé (PSE) : Ce matériau léger et rigide offre une excellente isolation thermique et une bonne résistance mécanique. Le PSE peut être utilisé en dalles ou en plaques, permettant ainsi une pose facile et rapide.
  • Fibres naturelles : Le chanvre, la ouate de cellulose, le lin et la laine de mouton sont des alternatives écologiques offrant de bonnes performances d’isolation thermique et acoustique.
Sur le même thème :  Isolation thermique : Comment choisir le bon professionnel et éviter les arnaques ?

Le choix de l’isolant dépendra donc de vos objectifs en matière d’isolation, du budget alloué à cette opération, ainsi que des spécificités techniques de votre plancher bois.

Techniques d’isolation pour un plancher bois

Selon la configuration de votre plancher bois, différentes techniques d’isolation peuvent être envisagées :

Isolation par le dessus

Cette méthode consiste à poser l’isolant sur la surface supérieure du plancher. Elle est adaptée lorsqu’il n’y a pas de local non chauffé (comme une cave) situé sous le plancher. Pour mettre en œuvre cette technique :

  1. Démontez les plinthes et éventuellement le revêtement de sol si celui-ci ne peut être conservé.
  2. Installez l’isolant choisi en veillant à bien combler tous les espaces entre les solives du plancher.
  3. Fixez un pare-vapeur en l’agrafant aux solives afin d’éviter tout risque de condensation.
  4. Posez le nouvel revêtement de sol et remettez en place les plinthes.

L’isolation par le dessus peut engendrer une certaine perte de hauteur sous plafond, ce qui peut être problématique dans certains cas (pièces mansardées, résidences avec une hauteur sous plafond déjà faible…).

Isolation par le dessous

L’isolation par le dessous est préconisée lorsque le plancher bois est situé au-dessus d’un local non chauffé, comme une cave. Le matériau isolant est alors fixé sous les solives du plancher :

  1. Découvrez la surface inférieure des solives en cas de présence de lambris ou d’autres matériaux.
  2. Fixez l’isolant choisi entre les solives à l’aide de tasseaux et d’agrafes. Assurez-vous de bien combler tous les espaces pour éviter les ponts thermiques.
  3. Posez un pare-vapeur si votre isolant n’en comporte pas déjà un intégré.
  4. Installez un nouveau revêtement pour la finition (lambris, plaques de plâtre…).
Sur le même thème :  Isolation thermique : Chanvre ou Ouate de cellulose, quel est le meilleur isolant pour votre logement ?

Les performances d’isolation acoustique peuvent être réduites dans le cas d’une isolation par le dessous en raison de la propagation des bruits d’impact entre les solives.

Astuces pour optimiser l’isolation de votre plancher bois

Voici quelques conseils supplémentaires pour améliorer l’efficacité de votre isolation :

  • Prévoyez un système de ventilation adéquat : une bonne ventilation est indispensable pour éviter les problèmes d’humidité et de condensation. Pensez à installer des grilles de ventilation dans les pièces concernées et à respecter les règles d’installation des pare-vapeurs.
  • Limitez les ponts thermiques : pour assurer une isolation optimale, veillez à bien combler tous les espaces entre les solives avec de l’isolant et à créer une continuité d’isolation avec les murs et autres éléments structurels.
  • Améliorez l’isolation acoustique en complément de l’isolation thermique : si vous constatez que votre plancher bois est peu performant en termes d’isolation phonique, envisagez d’ajouter un sous-couche acoustique ou un isolant spécifique sous le revêtement de sol.

En conclusion, l’isolation d’un plancher bois nécessite une bonne connaissance des matériaux isolants disponibles sur le marché ainsi que des techniques de pose adaptées. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel qualifié afin de bénéficier de conseils personnalisés et d’une réalisation conforme aux normes en vigueur.

Khaled D