Leadership et managérat : des rôles-clés dans l’entreprise

0
449

Le fonctionnement d’une entreprise repose sur une hiérarchie précise qui permet d’optimiser ses activités. Au sein de ces rouages complexes, le manager tient une place clé. Généralement considéré comme celui qui motive les troupes et distribue les blâmes, il représente le pivot de l’organisation. Si ses fonctions sont similaires à celles du leader, les deux postes comportent cependant des particularités qui les différencient.

Quels sont les rôles du leader ?

Toute organisation a besoin d’un leader qui peut définir les objectifs et les missions des équipes. Son rôle consiste principalement à créer un environnement de travail favorable, afin que les différents employés d’une société puissent atteindre leurs buts. Connu pour son influence sur ses équipes, le leader est celui qui distribue et gère l’ensemble des tâches dans l’entreprise.

Son rôle est aussi d’établir une cohésion entre les différents groupes. Le leader est celui qui veille à ce que l’harmonie règne entre ses subordonnés et au niveau des activités. Coordonner, gérer le fonctionnement de l’entreprise et veiller à la bonne réalisation des tâches attribuées… le travail de leader permet de valoriser les compétences de chacun, et de pallier les faiblesses individuelles.

Ce rôle nécessite autant d’instinct que de connaissances en management. Dans ses fonctions, le leader préside et agit pour préserver un environnement de travail stable. En plus de son influence personnelle, il met son expérience à contribution pour inciter ses équipes à avancer. Le leader est le chef responsable qui sait s’adapter aux différentes situations rencontrées en entreprise. Un certificat en leadership peut être nécessaire pour attester de ses capacités. Formé pour guider, il maîtrise l’écosystème complexe dans lequel les entreprises doivent évoluer pour pouvoir se faire une place.

Le leader est aussi celui qui incite à l’innovation : il s’intéresse d’abord au côté humain de ses collaborateurs afin de définir les solutions les mieux adaptées aux problématiques rencontrées.

manager

Quels sont les atouts d’un leader ?

La fonction du leader est plus poussée que celle du manager, à qui il confie la gestion managériale de ses équipes. Selon les cas et les besoins du moment, il peut endosser le rôle de communicateur, de bâtisseur d’équipe, ou d’animateur facilitateur d’échanges. Le leader s’impose également comme un acteur majeur du changement insufflé à une entreprise.

Il prend aussi la charge d’éducateur envers ses subordonnés. Il doit à la fois savoir encourager, verbaliser les besoins et les demandes, assurer le contrôle sur l’ensemble des activités, et fixer des normes relatives à l’exécution du travail. Cette évolution du rôle de leader s’est progressivement installée dans le mode de fonctionnement des entreprises.

Les 6 nouvelles dimensions du leadership

Ces compétences accompagnent les aptitudes relationnelles du nouveau leader. Chaque approche possède ses particularités, et a ses impacts sur le travail d’équipe.

Le leadership interpersonnel

Cette approche se base sur la qualité des interactions entre les collaborateurs. Le comportement humain est ainsi mis au cœur de la stratégie de gestion de l’entreprise.

Cette approche a pour objectif d’accroître les performances groupées, d’ouvrir un mode de communication franc et ouvert, et de solutionner rapidement les problèmes qui peuvent survenir. Elle repose sur un modèle de communication où le leader est le principal émetteur et récepteur de messages. Médiateur, analyseur de contenus et de comportements, il promeut l’égalité et la compréhension au sein du groupe, instaure le sentiment d’appartenance et de satisfaction du travail effectué.

Le leadership digital

L’ère du digital a longtemps effrayé les entreprises. Aujourd’hui, le leadership digital est présenté comme une solution d’innovation.

Cette forme d’administration privilégie la performance grâce à des approches toujours plus pointues des relations entre l’entreprise, ses collaborateurs, ses clients et ses investisseurs. Le leader digital est d’abord un dirigeant connecté qui a conscience de l’évolution perpétuelle de son domaine d’activité. Ce type de leadership se base sur la capacité du leader, et accessoirement de ses équipes, à s’adapter à un environnement relativement instable.

Le leadership créatif

Ouvert aux nouveautés et aux innovations, le leader adoptant une approche créative ne craint pas d’explorer des suggestions risquées. Le leader créatif est un acteur investi qui mise sur les contributions peu conventionnelles pour inspirer ses équipes.

Rempart conscient contre l’acharnement des bureaucrates sur les créatifs, il met sa curiosité et sa quête de nouvelles approches à contribution pour associer la flexibilité à l’efficacité. Si la méthode est souvent considérée comme dispersée, elle offre une multitude d’opportunités à découvrir pour l’entreprise.

Le leadership décisionnel

Ce mode de leadership met l’accent sur la pertinence des décisions pouvant motiver les troupes à atteindre leurs objectifs.

Face à une charge de travail ou aux diverses problématiques qui se présentent, le leadership décisionnel traite les divergences entre les intervenants, facilite l’optimisation des décisions mises en place, propose des solutions performantes face aux facteurs de résistance, et met en avant les avantages fournis par de nouvelles approches.

Le leadership émotionnel

Le leadership émotionnel se base sur l’intelligence émotionnelle et sur les aptitudes qui y sont liées. Ce type de leadership prône la conscience de soi, ainsi que la conscience des capacités de ses collaborateurs.

En plus de savoir reconnaître un état émotionnel pouvant impacter sur les activités, le leader doit pouvoir comprendre les situations, et agir en conséquence. La gestion des émotions et des impulsions est essentielle pour assurer le bon fonctionnement d’une entreprise.

Le leadership éthique

Le sixième type de leadership se base sur le respect des besoins universels et fondamentaux de chaque intervenant dans une entreprise.

La qualité de l’environnement de travail est priorisée, tout comme les conditions dans lesquelles évoluent les collaborateurs. Les actions entreprises au sein du groupe sont motivées par des influences positives essentiellement prodiguées par le leader.

Leadership : une compétence qui s’apprend

Être un bon leader s’apprend. Les formations Execed permettent aux dirigeants de mieux comprendre et assimiler l’importance de ce rôle au sein d’une communauté.

Tournées vers la nécessité de maîtriser l’écosystème résultant de la révolution industrielle 2.0, ces formations s’adressent aux cadres et aux collaborateurs ayant besoin d’optimiser leurs compétences en leadership. Pensées pour simplifier l’intégration des tendances influant sur le domaine professionnel, elles permettent également de comprendre leur impact sur les processus d’administration.

Execed met à votre disposition les compétences dont vous aurez besoin pour poursuivre vos objectifs, attestées par la délivrance du certificat de votre nouvelle maîtrise professionnelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here