Accueil Économie & Finance Les 3 meilleurs investissements pour se bâtir un patrimoine diversifié en 2023

Les 3 meilleurs investissements pour se bâtir un patrimoine diversifié en 2023

Diversifiez vos placement en 2023
Diversifiez vos placement en 2023

À l’aube de 2023, en ces temps incertains, il peut être risqué de penser à investir… Et dans la jungle que constitue internet, il est difficile de trouver les meilleurs investissements. Néanmoins, les fondamentaux pour se bâtir un patrimoine diversifié restent toujours d’actualité : actions, immobilier et épargne sécurisée constituent un triptyque sur lequel vous pouvez vous appuyer pourvu que vous ayez une optique sur le long terme.

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment préparer votre projet de placement, tout en diversifiant votre portefeuille d’actifs au maximum – que ce soit en bourse ou en immobilier.

Que vous ayez un projet de vie (maison, voyages, etc.) ou que vous souhaitiez simplement préparer votre retraite, les supports de placements sont sensiblement les mêmes. Votre aversion du risque ou votre horizon de placement détermineront le pourcentage de ces différents actifs à placer dans votre portefeuille.

L’importance de la diversification

Qu’est-ce que la diversification des investissements ?

Diversifier votre portefeuille d’investissement signifie le répartir sur différentes classes d’actifs. Il est important de ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier, que ce soit au niveau géographique ou sectoriel.

La clef d’un bon investissement est la diversification !

Nous parlons du biais de l’investisseur français qui serait tenté d’investir uniquement dans les entreprises du CAC40 pour se prémunir d’un potentiel risque.

Il est donc important d’avoir un portefeuille diversifié pour s’assurer que vos investissements ne soient pas tous pondérés dans un seul et unique secteur.

En effet, un portefeuille bien diversifié vous assurera une volatilité moindre.

Il existe de nombreuses façons d’investir votre argent, même si toutes ne conviennent pas à tout le monde. La première chose à faire lorsque vous investissez est de déterminer le niveau de volatilité que vous êtes capable d’accepter et le temps dont vous disposez avant votre projet (ou préparation de votre retraite ou succession).

Les trois points à ne pas négliger quand vous investissez sont :

  • Le rendement
  • La volatilité
  • La liquidité
Analyse des meilleurs investissements pour bâtir un patrimoine diversifié
Analyse des meilleurs investissements pour bâtir un patrimoine diversifié

Les supports d’investissement pour vous aider à diversifier

Pour commencer à investir, différents types de placements s’offrent à vous. On distingue notamment :

  • L’assurance vie
  • Le plan d’épargne en actions (PEA)
  • Le compte titre ordinaire
  • Le contrat de capitalisation
  • Le Plan Épargne Retraite (PER)

Chacun de ces dispositifs possède des avantages et des inconvénients :

  • Les supports d’investissement disponibles peuvent être différents
  • La fiscalité à la sortie peut varier
  • Les règles de succession ne sont pas toujours identiques.

Par exemple, vous pouvez mettre dans une assurance vie : 30 % en actions, 30 % en SCPI et 40 % en fonds euros. Ce n’est pas le cas pour un PEA qui ne permet que des actions européennes (même si certains outils permettent de contourner cette limitation).

NextNews vous conseille d’ouvrir une assurance-vie et un PEA au plus tôt. En effet, la date d’ouverture de ces enveloppes joue un rôle majeur dans les avantages fiscaux octroyés à la sortie. Et cela peut faire fluctuer vos avantages en fin de course.

Les 3 meilleurs investissements

Les meilleurs investissements sont donc ceux qui vont offrir :

  • Le meilleur rendement
  • La volatilité la plus faible
  • La liquidité la plus forte.

Les supports d’investissement les plus populaires en France sont les actions, le fonds en euros et l’immobilier.

Les actions

Il existe 3 moyens d’investir dans les actions : par le biais de fonds d’actions actif, passif, ou en faisant du stock-picking.

Les fonds d’actions actifs

Un fond d’actions actif est un support d’épargne piloté « activement », c’est-à-dire qu’un gestionnaire va analyser le contexte économique pour déterminer les meilleures actions dans lesquelles investir.

En contrepartie de cette expertise, vous allez payer des frais de gestion, souvent élevés, qui viendront gommer la surperformance éventuelle du gérant.

N’est pas Medallion qui veut !

Les fonds d’actions passifs

Un fond d’actions passif (aussi appelé tracker ou ETF) va suivre un indice (que ce soit le S&P 500, le NASDAQ, le CAC40 …) et va investir « aveuglément » dans les entreprises de l’indice qu’il suit. Il n’y a aucune interaction humaine qui va inclure ou exclure des actions dans le but de mieux performer par rapport à son indice.

L’avantage est que l’investissement n’est pas soumis au biais d’un gestionnaire, et par conséquent, ce placement a des frais de fonctionnement beaucoup plus faibles.

Historiquement, les ETF font généralement de meilleures performances que les fonds actifs.

Pour référence, la performance moyenne d’un indice comprenant les plus grosses entreprises mondiales est de 7 %.

ETF MSCI World : Le portefeuille Monde est-il suffisant ?

Le stock picking

Le stock-picking désigne le fait de choisir soi-même, manuellement, les actions dans lesquelles on investit. Sauf connaissance pointue dans ce domaine, le risque de perte est plus élevé avec cette stratégie qu’avec des fonds. Nous ne détaillerons pas cette technique dans ces lignes, puisqu’elle reste réservée à un public averti.

Utiliser la stratégie du stock picking est très risqué, et est réservé à un public averti !
Utiliser la stratégie du stock picking est très risquée. Elle est réservé à un public averti !

L’immobilier

L’immobilier physique

C’est LE placement préféré des Français. L’immobilier physique a de nombreux atouts, mais également quelques inconvénients de taille.
Au-delà du placement financier, l’immobilier est un placement émotionnel : on cherche le meilleur emplacement, le « coup de cœur », l’appartement qu’on lèguera plus tard à ses enfants… et éventuellement un rendement. Ce dernier oscillera entre 1 et 10 % selon son profil. Tout le monde ne s’avère pas être un investisseur chevronné.

Très chargé en frais à l’achat (avec les fameux frais de notaire), l’immobilier est un placement sur le long terme, et sa faible volatilité historique en fait un investissement rassurant, notamment en cas de crise ou d’incertitude économique.

Enfin, la liquidité de cette option est très faible : il est en effet compliqué de récupérer une partie de son investissement sans vendre l’intégralité, dans des délais souvent assez longs.

Notez que l’immobilier peut être un investissement contraignant : gestion du locataire, gestion des travaux, mise aux normes réglementaires… À moins de déléguer entièrement sa gestion, cet investissement nécessitera également un peu de temps personnel.

Les SCPI (pierre-papier)

Les SCPI, dites sociétés civiles de placement immobilier, sont des fonds d’investissement très prisés en France.
Le principe est simple : vous achetez des parts dans une société, qui, elle-même, détient des immeubles qu’elle loue à des locataires.
En contrepartie de ces parts, l’investisseur reçoit des revenus fonciers.

La recherche de locataire, la gestion du parc immobilier et les travaux sont gérés par une société de gestion qui prélève ses frais de fonctionnement directement des revenus locatifs.
Le montant qui est viré sur votre compte bancaire est donc net de frais et de taxes. Il ne vous restera plus qu’à vous acquitter de l’impôt sur le revenu (sauf dans certains cas de SCPI dont les immeubles sont situés à l’étranger).

Ce type d’investissement étant directement corrélé au marché de l’immobilier, il existe un risque de perte en capital en cas de fluctuation à la baisse. À l’inverse, si le marché immobilier est porteur, le montant de la part sera revalorisé.

LES SCPI, C’est de l’immo sans les fuites d’eau !

La liquidité de ce type de fonds est moyenne, car elle dépend de l’état du marché. Les rendements oscillent entre 4 et 6 %.

Les SCPI sont d’excellentes alternatives à l’immobilier physique pour ceux qui ne souhaitent pas s’impliquer dans la gestion d’un bien et qui souhaitent diversifier leurs actifs. En effet, il existe des SCPI qui privilégient des secteurs d’activité et des lieux géographiques.

Voir notre article sur les SCPI sans frais d’entrée, le nouvel eldorado des épargnants.

Les fonds euro

Le fond euro est le complément du livret A. Il est accessible uniquement au travers d’une assurance vie.

Ce placement permet un rendement fixe compris en moyenne entre 1 et 3 % par an. On parle alors de poche sécurisée, le fond euro ne comporte aucun risque de perte en capital, ne présente pas de volatilité et possède une liquidité forte.

La composition du fond euro est propre à chaque assureur. Elle est traditionnellement composée d’obligations et parfois d’immobilier.

Un patrimoine diversifié

L’investissement est la clé de la sécurité financière à long terme et il est difficile de choisir les fonds d’investissement parfaits ou l’ensemble des meilleurs investissements. Avec autant d’options disponibles, le choix de l’investissement à privilégier peut être délicat.

Consolider un portefeuille d’investissement avec une gamme diversifiée de projets améliorera la durabilité des rendements et minimisera le risque. L’épargnant s’expose à des risques plus importants sans la diversité de ses placements.

Créer et adapter un portefeuille d’investissement à sa situation financière, aux buts, aux objectifs, à la capacité de risque et à ses besoins représente une étape importante de la diversification de son patrimoine.

5/5 - (3 votes)

Aucun commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici