Pourquoi votre épargne est-elle en danger… et comment y remédier « efficacement » ?

Khaled D

Publié le

protéger votre épargne

Rejoignez-nous sur les réseaux :)

En période d’incertitude économique, épargner son argent est une préoccupation majeure pour bon nombre de personnes. Cependant, souscrire à des produits d’épargne n’est pas sans risques, il est primordial de bien connaître les enjeux et les dangers potentiels inhérents à cette pratique, ainsi que les moyens de protéger au mieux son capital.

Choisir le bon produit d’épargne : un choix crucial pour limiter les risques

L’importance première dans la démarche d’épargne est de choisir le produit le plus adapté à sa situation personnelle et fiscale. Ils sont nombreux sur le marché et chacun présente des avantages et des inconvénients.

  • Livret A : épargne sans risque, mais faible rendement (0,5% net par an)
  • Épargne populaire : comme le livret A, peu rentable, mais exonérée d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux
  • Épargne logement : permet d’acquérir ou rénover sa résidence principale, avec un taux de rémunération variable selon les banques

Rentabilité et sécurité : trouver le juste milieu

Théoriquement, un produit d’épargne présentant un haut rendement s’accompagne généralement de risques supérieurs. Il est donc essentiel de bien connaître les mécanismes financiers des produits afin de choisir celui qui offrira un juste équilibre entre la rentabilité escomptée et le niveau acceptable de risque pour l’épargnant.

Sur le même thème :  Budget familiale : 10 Astuces simples et efficaces pour réduire vos dépenses quotidiennes

Les principaux dangers liés à l’épargne

Mettre son argent de côté n’est pas sans danger, quel que soit le mode d’épargne choisi. Voici les principales menaces à prendre en compte :

Le risque de perte en capital

Sur certaines formes d’épargne, le capital investi n’est pas garanti. Cela signifie qu’en cas de mauvaise évolution des marchés financiers, la somme placée peut être diminuée, voire totalement perdue. Cela concerne surtout les placements dits « à risque », comme les actions ou certains fonds d’investissement.

L’inflation

Bien que moins visible, l’inflation constitue une menace non négligeable pour les épargnants : si celle-ci est supérieure au taux de rémunération du placement, la valeur réelle de l’épargne s’érode avec le temps. Ainsi, même un produit aux rendements modestes peut se révéler défavorable, si l’inflation vient contrebalancer ou annuler les gains réalisés.

Les frais bancaires

Frais de gestion, frais d’entrée… Les frais peuvent rapidement venir grignoter la rentabilité de ses placements. Il convient donc d’être attentif aux différents frais pratiqués par les établissements bancaires et éventuellement de comparer plusieurs offres avant de faire son choix.

Les imprévus

Enfin, une dernière source potentielle de danger vient simplement des situations imprévues, qui peuvent engendrer des besoins immédiats de liquidités : maladie, accident, chômage… Dans ces cas, l’épargnant peut être contraint de retirer une partie ou la totalité de son épargne, parfois à des conditions défavorables (pénalités, fiscalité…).

Sur le même thème :  Le livret LEP : Jusqu'à 100 euros nets d'intérêts par mois et sans risque MAIS... Votre banquier le déteste

Comment se protéger face aux dangers de l’épargne ?

Diversifier ses placements est la clé pour diluer le risque global sur l’ensemble de son portefeuille financier et s’assurer une certaine stabilité. D’autant plus lorsque les événements économiques sont incertains comme c’est justement le cas en ce moment avec la crise sanitaire Covid-19.

Avoir un horizon d’investissement clair.

Il est essentiel d’avoir une idée précise de ses objectifs financiers à court, moyen et long terme afin d’adapter sa stratégie d’épargne en conséquence. Une répartition judicieuse entre produits liquides (disponibles à tout moment), sûrs (garantis) et potentiellement rentables permettra éventuellement de mieux traverser les périodes de turbulences.

Opter pour des produits labellisés

Choisir un produit d’épargne porteur d’une garantie claire et explicite (Fonds de garantie ou autre) peut être un moyen efficace pour protéger son capital. De plus, certains labels reconnus (Finansol, ISR…) assurent que les placements respectent une éthique ou une performance minimum.

S’informer régulièrement sur l’actualité économique

Se tenir au courant des tendances économiques, fiscales et monétaires est indispensable pour adapter en temps réel sa stratégie d’épargne. Par exemple, préparer la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne peut avoir eu un impact remarquable sur certaines actions Brittaniques détenues dans un portefeuille d’investissement.

Faire appel à un conseiller financier

Enfin, n’hésitez pas à solliciter les services d’un professionnel qui vous guidera et vous aidera à prendre les meilleures décisions concernant votre épargne selon votre profil et vos objectifs.

Sur le même thème :  Astuces de mamans : Comment gérer le budget familial pour toujours être dans le vert

En somme, même si l’épargne présente des dangers potentiels, il existe des moyens de limiter les risques et de protéger son investissement. Une démarche proactive, basée sur la diversification, la connaissance de ses objectifs financiers et une bonne veille informationnelle permettra de se constituer une épargne plus sûre et pérenne.

Khaled D

Laisser un commentaire