Qu’est-ce que le native ads ?

0
181

Le native advertising, encore appelé native ads, fait référence à un type de publicité bien défini. Et en matière de publicités, mieux vaut savoir ce que l’on fait lorsqu’on est une entreprise et que l’on souhaite promouvoir sa société. En effet, en 2018, huit internautes sur dix affirmaient que la publicité était trop intrusive lors de leurs ballades sur le net. Et la moitié des 18 – 24 disposaient d’un ad blocker !

1. Qu’est-ce que le native ads ?

L’expression native ads renvoie à la publicité qui s’intègre parfaitement au contenu éditorial du site qui l’affiche. Cette intégration revêt plusieurs formes : la forme de la publicité, son emplacement et son contenu. Pour vous donner un exemple parlant, imaginons que vous soyez passionné par le tennis, et que sur Facebook vous en parliez dans vos posts, vous adhériez à des groupes qui en parlent, etc. Lorsque le réseau social vous propose, dans votre flux, des publicités en rapport avec la thématique du tennis (courts, chaussures, vêtements, …), on peut dire qu’il s’agit de native ads. L’agence Digiperf en a fait une de ses spécialités pour aider ses clients à développer leur entreprise. 

Sur le site de “L’équipe”, vous pourrez, au milieu de propositions d’articles à lire, tomber sur une pub pour une enseigne qui propose, par exemple, des bons de réduction. L’avantage de la pub ainsi présentée, c’est que l’utilisateur du site a moins tendance à la “reconnaître”. Les “ad blockers” s’y montrent également moins réceptifs. 

2. Les différents types de native ads

Vous retrouverez plusieurs formes de native advertising :

  • L’in-feed : celui-ci se fond dans le flux d’informations du site. Suivant le support sur lequel la publicité est diffusée, on distingue l’in-feed social (pour les réseaux sociaux), l’in-feed éditorial (ce sont les articles ou les vidéos réalisés par l’annonceur lui-même) de l’in-feed externe (un lien redirige l’internaute vers une page externe. En général, cette page externe est celle du site de l’annonceur).
  • Les promoted listings : ce sont les publicités qui permettent aux consommateurs de comparer les différents produits. Elles s’intègrent au design du site et ne réduisent pas la qualité de l’expérience utilisateur.
  • Les modules de recommandation : désignent un système de partage de liens.

3. Comment engager son audience grâce à la publicité ?

Si YouTube a lancé un nouveau format de pub, les “bumper ads”, d’une durée de 6 secondes, et qu’Instagram permet maintenant à ses utilisateurs de réaliser des stories de 6 à 15 secondes, ce n’est pas par hasard. Selon Tead, la part des publicités d’une durée inférieure à 10 secondes a connu une hausse, passant de 9 0 12%. Il semblerait donc que pour tirer votre épingle du jeu – ou en tout cas, essayer -il faille plutôt miser sur des formats courts. Ce qui n’est pas étonnant quand on se souvient que l’internaute est une personne pressée. 

Pour créer et / ou proposer des contenus qui retiendront l’attention de votre cible, voyez cette contrainte de temps comme une opportunité créative ! Bousculez les codes et proposez les vôtres !

L’un des avantages du native advertising, c’est qu’il est jugé moins intrusif par les internautes. Les bannières  – plutôt laides – appartiennent désormais à une ancienne ère du web… !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here