Réaliser une isolation thermique soi-même : Est-ce vraiment une bonne idée ? Comment faire ?

Khaled D

Publié le

Partagez cet article avec vos proches !

Que vous soyez un particulier ou un professionnel, réaliser une isolation thermique soi-même peut vous permettre de réaliser des économies d’énergie et donc d’argent. Étapes par étape, découvrez comment mener à bien vos travaux d’isolation tout en respectant les précautions d’usage.

Étape 1 : Choisir le bon matériau isolant

Avant de commencer vos travaux d’isolation, il est essentiel de choisir le bon isolant pour obtenir une efficacité thermique optimale. Parmi les matériaux isolants, on peut distinguer :

  • Les isolants minéraux : laine de verre, laine de roche, etc.
  • Les isolants synthétiques : polystyrène expansé, polyuréthane, etc.
  • Les isolants naturels : fibre de bois, liège, ouate de cellulose, etc.

Pour faire le bon choix, prenez en compte les performances thermiques de chaque isolant ainsi que leur mode de pose (rouleaux, panneaux, vrac, etc.).

Étape 2 : Se protéger avant de débuter les travaux

Respecter les règles de sécurité individuelles

Lorsque vous réalisez une isolation thermique vous-même, quelques précautions sont à prendre pour garantir votre sécurité :

  • Portez des gants, des lunettes de protection et un masque anti-poussière.
  • Utilisez un échafaudage pour les surfaces en hauteur.
  • Faites attention aux câbles électriques avant de percer ou de couper quoi que ce soit.
Sur le même thème :  Isolation thermique et chauffage : Le duo gagnant pour économiser de l'énergie

Assurer une bonne ventilation du chantier

Une isolation thermique efficace repose sur l’évacuation de l’humidité. Avant de commencer vos travaux, assurez-vous que la pièce à isoler est bien ventilée :

  1. Ouvrez les fenêtres et portes pour favoriser la circulation de l’air.
  2. Utilisez un déshumidificateur si nécessaire pour réduire l’humidité ambiante.

Comment sortir un associé d’une SCI ? Les étapes pour le faire correctement !

Étape 3 : Poser l’isolant selon la méthode adaptée

Suivant le matériau isolant choisi et la zone à isoler (murs, sols, combles), plusieurs méthodes de pose existent :

La pose collée

Cette technique s’applique principalement aux panneaux rigides. Pour poser un isolant en panneau :

  1. Appliquez les réservataires par bandes verticales, horizontales ou en quinconce.
  2. Découpez les panneaux à la dimension souhaitée.
  3. Appuyez fermement les panneaux contre le mur en vérifiant leur alignement.
  4. Réalisez un cordon de colle pour jointoyer les panneaux entre eux si nécessaire.

La pose par fixation mécanique

Cette méthode concerne surtout l’isolation des murs avec des rouleaux ou des panneaux semi-rigides. Pour poser cette isolation :

  1. Utilisez des rails métalliques sur la paroi à isoler.
  2. Découpez l’isolant à la dimension souhaitée et insérez-le dans les rails.
  3. Fixez les rouleaux ou panneaux avec des chevilles adaptées aux matériaux du mur.
Sur le même thème :  Isolation thermique : Que faire si le froid est déjà là ? Nos astuces d'urgence pour rester au chaud !

L’insufflation ou le soufflage d’isolant en vrac

Pour isoler des combles perdus, les techniques d’insufflation et de soufflage sont particulièrement utilisées avec la ouate de cellulose.

  1. Préparez la zone d’application : étendez un film pare-vapeur sur le sol, installez des repères de niveau pour contrôler l’épaisseur, etc.
  2. Utilisez une machine à insuffler ou souffler, disponible en location dans la plupart des magasins de bricolage.
  3. Projetez l’isolant en vrac uniformément jusqu’à obtenir l’épaisseur souhaitée.

Étape 4 : Contrôler l’efficacité de l’isolation

Une fois vos travaux d’isolation terminés, il est primordial de contrôler leur efficacité :

  • Inspectez visuellement et/ou avec un appareil de mesure (caméra thermique, thermomètre) l’épaisseur et l’uniformité de l’isolant.
  • Vérifiez que les parois isolées sont exemptes de ponts thermiques (zones sans isolant).
  • Assurez-vous que la ventilation optimale de la pièce est maintenue pour éviter une dégradation prématurée de l’isolant.

Réaliser une isolation thermique soi-même demande du temps et de l’organisation. En suivant ces étapes et en respectant les précautions d’usage, vous pourrez mener à bien vos travaux d’isolation tout en maximisant leur efficacité thermique.

Khaled D

Partagez cet article avec vos proches !