SCI : Les meilleurs conseils pour gérer les conflits entre associés

Khaled D

Publié le

Rejoignez-nous sur les réseaux :)

Les sociétés civiles immobilières ou SCI, sont constituées d’un ou plusieurs associés regroupés pour gérer un bien immobilier. Il est essentiel de résoudre rapidement toute mésentente ou conflit, afin de garantir la cohésion et le bon fonctionnement des affaires. Voici quelques vous propose quelques pistes pour parvenir à surmonter les divergences entre les membres d’une SCI.

Anticipation des conflits potentiels

Tout d’abord, comme pour toute association, prévenir vaut mieux que guérir. En amont, il convient donc de prendre les mesures appropriées pour anticiper les risques de conflits entre associés. Dans cette optique, il est possible d’adopter certaines démarches :

  • Mettre en place un pacte d’associés : rédiger un document annexé aux statuts de la société permettant d’établir d’emblée les règles claires du jeu au sein de la SCI.
  • Déterminer la répartition des responsabilités : partager équitablement les tâches entre chacun pour éviter qu’un associé s’estime lésé ou considère que la charge de travail n’est pas répartie équitablement.
  • Ouvrir le dialogue : favoriser régulièrement les rencontres et l’échange concernant les décisions importantes affectant la vie de la structure.
  • Organiser des instances de gouvernance : créer des comités spécifiques pour traiter des questions clés comme les finances, la stratégie, la gestion du personnel ou l’audit.
Sur le même thème :  Vous préparez votre succession ? Évitez les pièges : Utilisez votre SCI à son plein potentiel

Identifier les causes du conflit

Dans une situation de crise, il convient en premier lieu d’identifier avec précision quelle est la source du litige. Un conflit entre associés dans une SCI peut avoir diverses origines :

  • Divergences d’opinion sur la gestion : un désaccord sur les objectifs et orientations stratégiques de la société peut générer des tensions.
  • Incompatibilité de caractères : il arrive que le courant ne passe tout simplement pas entre certaines personnes.
  • Jalousie et rivalités : chacun cherchant parfois à affirmer sa position au sein de la structure, cela peut créer des frictions.
  • Frustrations liées aux rémunérations et aux avantages : si certains membres ont l’impression de ne pas être assez reconnus financièrement, cela peut fomenter de vives inimitiés.

Adopter une approche méthodique face à la résolution du problème

Pour venir à bout d’un conflit entre associés, la méthode est essentielle. Il faut donc suivre une approche structurée, qui commence par l’établissement d’un constat partagé quant à la nature du différend. Les étapes successives pourront alors s’enchaîner :

  1. Utiliser un questionnaire établi pour déterminer les points de mésentente.
  2. Définir l’intérêt supérieur du groupe face à ce désaccord : quel est l’objectif commun à atteindre ?
  3. Énumérer les différentes options envisageables pour résoudre le conflit et les analyser, afin d’en retenir la plus pertinente.
  4. Rédiger un accord écrit permettant d’acter cette solution et de s’y tenir dans le futur.
Sur le même thème :  La SCI : Comment l'utiliser efficacement pour diversifier un portefeuille d'investissement ?

SCI : Gérer un conflit entre associés

Agir rapidement pour asseoir son autorité

La prise en main d’un conflit entre associés requiert une certaine autorité, qui doit être imposée dès les premiers signes d’une discordance. Un gérant renonçant trop vite à trancher peut se voir dépossédé de son pouvoir et perdre peu à peu le contrôle de la situation, notamment si les autres membres deviennent surdimentionnés à sa place. Au contraire, convaincre ses partenaires de travailler main dans la main en vue d’un objectif commun aidera à surmonter les différences de points de vue.

Recourir à des médiations externes

Il arrive que certains conflits ne puissent être réglés entre les parties prenantes. Dans ces cas-là, il sera utile de solliciter de l’aide extérieure pour parvenir à désamorcer la tension :

  • Consulter un médiateur professionnel : celui-ci facilitera le dialogue et permettra aux associés de trouver une solution mutuellement satisfaisante.
  • Faire appel à un conseiller juridique : les experts en droit des sociétés pourront éclairer la situation d’un point de vue légal, afin d’aider les membres dans leur prise de décision.
  • Demande d’arbitrage notifié : on peut demander à plusieurs personnes du même secteur d’exercer une réflexion conjointe sur le sujet litigieux et d’en proposer un avis détaillé.

Pour conclure, il est essentiel de prendre la mesure de l’importance des conflits entre associés. Ils peuvent, lorsqu’ils sont traités rapidement et avec la méthode appropriée, devenir autant d’opportunités pour affermir et consolider les liens partenariaux au sein d’une SCI. Il convient donc de les aborder de manière proactive et constructive, toujours dans l’esprit d’atteindre un ensemble harmonieux de compagnons qui partagent un objectif commun.

Sur le même thème :  SCI : Est-ce LE bon plan pour transmettre votre patrimoine immobilier ?
Khaled D

Laisser un commentaire