Soutenir une cause et payer moins d’impôts : comment faire ?

Khaled D

Publié le

réduction impôts dons associations

Partagez cet article avec vos proches !

En faisant preuve de générosité envers des causes qui vous tiennent à cœur, il est possible de réduire l’impôt. Tout d’abord, il existe différentes causes parmi lesquelles choisir. Ensuite, de nombreux bénéfices et avantages fiscaux découlent des dons effectués en faveur de ces causes en suivant plusieurs étapes simples.

Les différentes causes à soutenir

Il existe une manière de réduire ses impôts tout en agissant pour le bien commun : en soutenant des causes philanthropiques.

Faire des dons à des fondations ou associations reconnues d’utilité publique, telles que la Fondation de France, permet non seulement de contribuer à des causes importantes, mais également de bénéficier d’avantages fiscaux. Les domaines dans lesquels on peut apporter son soutien sont nombreux et variés.

Tout d’abord, la recherche médicale représente une cause primordiale, notamment dans la lutte contre le cancer. Ensuite, il y a les services dédiés à l’enfance et aux familles en situation de précarité.

De même, les dons destinés aux personnes âgées visent à garantir leur autonomie et leur bien-être. Enfin, la lutte contre le mal-logement constitue une autre cause essentielle.

Sur le même thème :  Défiscalisation : Les niches les plus rentables pour 2024 (à ne pas rater !)

En soutenant des initiatives visant à fournir un logement décent et durable aux personnes sans-abri ou en situation de précarité.

Les bénéfices et avantages fiscaux

Réduire ses impôts tout en soutenant des causes qui tiennent à cœur est désormais une réalité grâce aux incitations fiscales mises en place par l’État.

En effet, en faisant des dons à des services et fondations d’intérêt général, il est possible de bénéficier d’avantages fiscaux significatifs. Tout d’abord, une réduction d’impôts pouvant aller jusqu’à 66% du montant des dons peut être appliquée, dans la limite de 20% du revenu imposable.

De plus, si la générosité du donateur dépasse le plafond de 20% de son revenu imposable au cours d’une année donnée, l’excédent peut être reporté sur les 5 années suivantes.

Cette mesure permet de profiter pleinement des avantages fiscaux, même en cas de dons généreux. Pour ceux assujettis à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), la réduction fiscale est encore plus avantageuse, atteignant jusqu’à 75% du montant des dons.

Cependant, le montant maximum des dons est plafonné à 66 667€, soit un montant de 50 000€ de réduction maximale.

Isolation thermique en paille : alliez performance et économie pour l’isolation de votre logement

Plusieurs étapes pour réduire les impôts en soutenant les causes

Pour réduire efficacement l’impôt sur le revenu tout en soutenant des causes, il suffit de suivre quatre étapes simples. Tout d’abord, une fois la cause choisie, il convient de verser le don au compte de la fondation ou de l’association concernée.

Sur le même thème :  Optimisez votre déclaration d’Impôt : Les meilleurs astuces légales pour 2024

Ensuite, après avoir effectué le don, il est important de conserver précieusement le reçu fiscal délivré. Ce document est essentiel car il atteste du montant du don et de la qualité d’organisme d’intérêt général de la fondation ou de l’association bénéficiaire.

Troisièmement, lors de la déclaration de revenus pour l’année fiscale en cours, il est nécessaire de mentionner le montant du don effectué. Enfin, l’année suivante, d’une réduction fiscale correspondant à 66% du montant du don sera bénéficié. Cette réduction sera directement appliquée sur l’impôt sur le revenu.

Khaled D

Partagez cet article avec vos proches !