Suivre une formation DPO : le début d’une aventure dans le domaine de la sécurité informatique

4
1032

Grâce à la révolution numérique, de nombreux  secteurs d’activité se sont digitalisés. Cela pousse les consommateurs à naviguer fréquemment sur internet. Néanmoins, cette nouvelle habitude leur fait courir certains risques. Voilà pourquoi, les autorités compétentes ont adopté certaines lois qui visent à préserver le patrimoine numérique des internautes. Pour se conformer à ces textes, les établissements publics et privés doivent désormais embaucher des spécialistes de la sécurité informatique.

Formation DPO

Aperçu sur les lois numériques auxquelles de nombreux établissements doivent se conformer

En France, la loi informatique et libertés régit les activités digitales. Ses dispositions énumèrent les droits de chaque citoyen et précisent également les obligations des structures qui s’occupent du traitement des données des tiers. Les entités concernées doivent écarter tout risque d’exfiltration de données en suivant certains protocoles et en respectant quelques normes.

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) s’inscrit dans la même logique. Néanmoins, il met en avant une approche plus coercitive. Effectivement, des sanctions sévères ont été prévues en cas de négligence. Ainsi, une entreprise qui n’a pas entamé une mise en conformité risque de payer des amendes pouvant atteindre 3 millions d’euros. La commission européenne peut également exiger une cessation des activités jusqu’à ce que toutes les failles de sécurité soient comblées.

Dans ce contexte, toutes les entités concernées doivent prendre toutes les mesures nécessaires. Elles doivent notamment solliciter un CIL ou un DPO et pourquoi pas planifier une formation DPO pour ses employés.

Le CIL et le DPO : des ressources indispensables

La loi informatique et libertés et le RGPD obligent les établissements concernés à faire appel à un expert. Un régulateur des données personnelles doit notamment intervenir pour superviser la mise en conformité du système et des workflows. Il œuvrera en étroite collaboration avec les organes de contrôle et s’assurera qu’aucun litige juridique ne survienne. Afin de maîtriser les notions clés de la loi informatique et libertés, il vaut mieux se fier à l’expertise d’un CIL. Pour connaître toutes les dispositions du RGPD, il est préférable de solliciter un DPO.

Actuellement, les chefs d’entreprises peuvent éviter d’embaucher une personne extérieure à la société. Il suffit alors de payer une formation DPO à un employé. Ce dernier pourra ensuite devenir CIL ou DPO. Pour ceux qui envisagent une reconversion professionnelle, suivre ces cours est vivement conseillé pour se spécialiser dans la sécurité informatique.

4 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here