Quelle est la différence entre « jours ouvrables » et « jours ouvrés » ?

Jours-ouvrables

On entend souvent dans le milieu professionnel les notions de « jours ouvrés » et de « jours ouvrables », mais nombreux sont ceux qui confondent les deux concepts. Nous levons le doute à leur propos, pour que vous ne vous trompiez plus de date lorsque votre fournisseur vous annonce un délai de livraison, ou lorsque vous devez compter le nombre de jours de vos congés ou d’absences !

La définition de « jours ouvrables »

On appelle « jour ouvrable » chaque jour de la semaine, sauf le jour de repos (habituellement le dimanche) et les jours fériés généralement chômés. Ainsi, la semaine normale se compose de 6 jours ouvrables : du lundi au samedi, excluant le dimanche.

La notion de jour ouvrable s’emploie communément dans le cadre des relations entre entreprise et clients ou fournisseurs pour recevoir des visites en magasin, par exemple.

La définition de « jours ouvrés »

Quant au « jour ouvré », il s’agit des jours réellement travaillés dans une société privée, à l’administration ou dans un établissement public. Les jours ouvrés se composent en général de 5 jours de la semaine du lundi au vendredi, sauf les jours fériés habituellement non chômés (voir à la fin de l’article leur définition).

Jours-ouvrables

Il existe des magasins et des organismes, tels que les banques, ouvrant les samedis et par compensation, sont fermés les lundis. Les jours ouvrés de ce type de commerce commencent donc le mardi pour finir le samedi.

Les jours ouvrés servent à calculer les délais de prestations ou les délais de livraison.

Remarques

Le compte d’un jour férié inclus dans les congés du travailleur incombe la convention collective au sein de la société à laquelle il est salarié, s’agissant d’un jour chômé, d’un jour non travaillé ou d’un jour travaillé pour l’entreprise.

Pour les entreprises privées ainsi que les services administratifs, les jours ouvrés correspondent aux jours d’activités réelles. Ce sont les jours de prestations ou d’accessibilité au public des sociétés et des bureaux administratifs.

Dépendamment de chaque établissement, les jours fériés peuvent être travaillés ou chômés. Toutefois, le 1er mai qui est la fête du Travail est dûment chômé. Tandis que le lundi de Pentecôte, devenu « la journée de solidarité » après la canicule meurtrière de 2003, est devenu un jour travaillé gratuitement. Le salarié peut fixer ce jour à un autre jour férié de l’année ou à un jour de RTT, ou encore à un de ses jours de repos hebdomadaire. 7 heures fractionnables de travail seront effectuées à cette date.

À retenir

Le comptage en jours ouvrables et en jours ouvrés ne doit pas être confondu avec le compte en jours calendaires. Ces derniers considèrent en effet tous les jours du calendrier incluant les dimanches et les jours fériés.

Pour récapituler, une semaine ordinaire comprend :

  • 6 jours ouvrables : chaque jour de la semaine, à l’exception de celui du repos hebdomadaire (le dimanche ou le lundi).
  • 5 jours ouvrés : du lundi au vendredi.

Connaissez aussi la définition de « jour calendaire », « jour franc », « jour férié »,

« journée chômée »

Jours ouvrables, jours ouvrés… Mais on entend également parler de « jour calendaire », de « jour franc », et de « jour férié ». Ci-dessous leurs définitions respectives :

Jours calendaires 

Les jours calendaires sont l’ensemble des jours du calendrier à la date du 1er janvier au 31 décembre, soit les 365 jours de l’année civile. Ils comprennent les 7 jours de la semaine et incluent les jours fériés et chômés.

Jour franc 

Un jour franc débute à 0 h et se termine à 24 h. Cette notion s’utilise dans le cadre de la prise de décision et de l’exécution de tâches. Ainsi, le nombre de jours francs exclut le jour de la décision ayant donné naissance à une tâche à réaliser sur un délai et avant une échéance.

Jour férié

Attention à ne pas confondre jour férié et jour chômé ! Car un jour férié n’est pas systématiquement chômé selon les entreprises.

Jour férié habituellement chômé

Il existe, selon les sociétés, des jours fériés habituellement chômés. Par exemple, Noël (le 25 décembre), le jour de l’an (le 1er janvier), ou la fête du Travail (le 1er mai). Ces jours ne sont pas pris en compte dans le décompte du nombre de jours de congé.

Jour férié habituellement travaillé

Les jours fériés habituellement travaillés sont comptabilisés dans le calcul du nombre de jours de congé. Par exemple, si le lundi de Pâques en fait partie dans la convention collective de l’entreprise, il sera compté si le salarié ne revient à son poste que le mardi de Pâques.

Jours-ouvrables

Combien de jours ouvrés pour 2023 en France ?

Du dimanche 1er janvier 2023 au dimanche 31 décembre de 2023, on comptera :

  • 301,5 jours ouvrables
  • 251 jours ouvrés 
  • 105 jours de week-end 
  • 11 jours fériés 
  • Et 94 vacances scolaires 

Lire aussi : Skytill manager : fonctionnement de la caisse enregistreuse sur iPad 

5/5 - (1 vote)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici