Embaucher en alternance, tout savoir

Geoffrey

Publié le

Embaucher en alternance, tout savoir

Partagez cet article avec vos proches !

L’embauche en alternance est un excellent moyen pour les entreprises de recruter des profils adaptés à leurs besoins, tout en bénéficiant d’aides financières de l’État. Dans cet article, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur les contrats en alternance et les avantages qu’ils offrent.

À qui s’adressent les contrats en alternance ?

Les contrats en alternance s’adressent principalement aux jeunes souhaitant acquérir une formation qualifiante pour s’insérer sur le marché du travail. Le contrat d’apprentissage concerne les jeunes âgés de 16 à 29 ans révolus, tandis que le contrat de professionnalisation s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans révolus. L’alternance peut également concerner les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans ou plus et les salariés reconnus travailleurs handicapés, sans condition d’âge.

Pourquoi embaucher en alternance ?

Embaucher en alternance présente plusieurs avantages pour les entreprises :

  • Former un jeune en fonction des besoins, des méthodes et des valeurs de l’entreprise.
  • Accéder à des candidats aux profils variés, tant en termes d’âge que d’expérience professionnelle.
  • Bénéficier d’aides financières de l’État.
  • Contribuer à la gestion des emplois et des compétences au sein de l’entreprise.
Les 10 habitudes financières qui vous rendront pauvre si vous n’y renoncez pas !

Quel contrat de travail pour un contrat d’alternance ?

Le recrutement d’un salarié en alternance nécessite la conclusion d’un contrat d’apprentissage (formulaire Cerfa nº 1010309) ou de professionnalisation (formulaire Cerfa n°1243403). Ces contrats peuvent être signés pour une durée déterminée (en principe, de 6 mois à 3 ans pour un contrat d’apprentissage et de 6 à 12 mois pour un contrat de professionnalisation) ou pour une durée indéterminée.

Quelles conditions de travail pour un alternant ?

L’alternant doit bénéficier d’un enseignement théorique auprès d’un organisme de formation et d’une mise en pratique au sein de l’entreprise. Le temps de formation théorique représente au minimum 25% de la durée totale du contrat d’apprentissage et entre 15 et 25% de celle du contrat de professionnalisation. Lorsqu’il est présent dans l’entreprise, l’alternant est soumis à la même durée de travail que les autres salariés (soit, en principe, une durée légale de travail de 35 heures par semaine).

Combien coûte un alternant ?

Le salaire d’un alternant est généralement inférieur à celui des autres salariés de l’entreprise, car il varie en fonction de son âge et de sa progression dans le cycle de formation (apprentissage) ou de son niveau de qualification (professionnalisation). Les rémunérations versées aux alternants bénéficient également de la réduction générale des cotisations sociales patronales.

Quelles aides pour un alternant ?

Les pouvoirs publics accordent régulièrement des aides financières aux employeurs qui signent des contrats d’apprentissage ou de professionnalisation. Ces aides peuvent inclure des exonérations de charges sociales, des subventions, des primes à l’embauche, ou encore des aides à la formation. L’Agence de Services et de Paiement (ASP) est l’organisme chargé de verser ces aides aux entreprises. Les opérateurs de compétences (OPCO) jouent également un rôle clé dans le financement de la formation des alternants.

Quels congés payés pour un alternant ?

Les alternants ont droit aux mêmes congés payés que les autres salariés de l’entreprise. La durée des congés payés est généralement de 5 semaines par an, soit 2,5 jours ouvrables de congés par mois travaillé. Toutefois, certaines conventions collectives peuvent prévoir des dispositions plus favorables en matière de congés.

Conclusion

Embaucher en alternance offre de nombreux avantages aux entreprises, notamment en termes de recrutement, de formation et de compétences. Grâce aux contrats d’apprentissage et de professionnalisation, les entreprises peuvent former des jeunes adaptés à leurs besoins et bénéficier d’aides financières de l’État. Les conditions de travail, le coût et les aides pour un alternant sont autant de facteurs à prendre en compte lors de l’embauche en alternance. N’hésitez pas à vous renseigner auprès du ministère du Travail, de l’emploi et de l’insertion, de votre OPCO ou de votre branche professionnelle pour obtenir plus d’informations sur les dispositifs d’alternance et les aides disponibles.

Geoffrey

Partagez cet article avec vos proches !

Laisser un commentaire