Retraite : quel est le meilleur mois pour prendre sa retraite (et ne pas perdre d’argent) ?

Khaled D

Publié le

meilleur mois départ à la retraite

Partagez cet article avec vos proches !

Idées principales Détails
📅 Importance de la période de départ Planifier le départ pour bénéficier d’une fiscalité avantageuse et d’une pension optimisée.
💰 Fiscalité et départ en début d’année Partir en début d’année permet de réduire l’imposition sur la première année de retraite.
🏅 Validation des trimestres Assurer des trimestres complets pour la validation et maximiser votre pension.
🔄 Utiliser les congés restants Employer congés pour prolonger salaire et améliorer position fiscale.

Partir à la retraite représente une étape cruciale dans une carrière, nécessitant une planification minutieuse. Contempler le bon timing pour quitter la vie active peut faire une grande différence en termes de fiscalité et de montant de la pension. Mais alors, quel est le meilleur mois pour partir à la retraite  ? Explorons en détail les moments les plus stratégiques pour maximiser vos avantages.

Fiscalité et retraite  : mieux vaut partir tôt dans l’année

Il s’avère avantageux de partir à la retraite en début d’année plutôt qu’en fin d’année. Cette stratégie vous permet de bénéficier d’un taux d’imposition plus bas, grâce à l’intégration de votre indemnité de départ et des congés payés dans votre première déclaration de revenus en tant que retraité.

En effet, les revenus perçus après le départ à la retraite sont souvent inférieurs aux revenus d’activité, ce qui peut entraîner un taux d’imposition réduit. Si vous partez au début de l’année, vos revenus globaux seront moins élevés qu’ils ne le seraient si vous partiez en fin d’année, ce qui permet de profiter d’une imposition plus légère.

Sur le même thème :  Top des meilleures villes pour une retraite douce et tranquille en 2024

À titre d’exemple, quitter votre emploi en janvier 2025 permet de compter les revenus de janvier comme une nouvelle année de revenus, tandis que si vous décidez de partir en décembre 2024, vos revenus de janvier à novembre 2024 ne seront pas utilisés pour calculer votre pension.

Voici un tableau comparatif pour mieux comprendre :

Mois de départ Année de calcul des revenus Avantages fiscaux
Janvier 2025 2025 Diminution d’impôts sur la première année complète de retraite
Décembre 2024 2024 Pas d’avantages spécifiques

Validation des trimestres  : la règle change l’année de votre départ à la retraite

La validation des trimestres est un autre facteur critique à considérer pour choisir le mois idéal de départ.

L’année de départ à la retraite, les trimestres civils complets sont requis pour la validation. En général, pour valider un trimestre, il faut un salaire brut de 150 fois le Smic horaire. En 2024, il faut :

  • 1 747,50 € pour 1 trimestre
  • 3 381 € pour 2 trimestres
  • 5 242,50 € pour 3 trimestres
  • 6 990 € pour 4 trimestres

Par ailleurs, l’année incomplète n’est pas prise en compte dans le calcul des 25 meilleures années de salaire pour les salariés du privé. Cela signifie que si vous partez avant la fin de l’année, cette dernière année ne sera pas considérée dans le calcul de votre pension, ce qui peut nuire à vos avantages.

Jouer sur le temps pour tirer profit du passage à la retraite

Retarder votre départ à la retraite peut présenter plusieurs avantages :

  • Validation de trimestres supplémentaires
  • Éviter les décotes
  • Bénéficier de surcotisations
  • Optimisation de votre pension
Sur le même thème :  La retraite n'est que le début : Les investissements incontournables pour profiter de vos années dorées

Par exemple, si vous envisagez de partir en novembre 2024, reporter votre départ en janvier 2025 permettra de valider un trimestre supplémentaire. Cette validation pourrait éviter une décote ou permettre de bénéficier d’une surcote.

En prolongeant votre carrière de quelques mois, vous pouvez aussi intégrer une dernière année de salaire, parfois plus élevée, dans le calcul de vos 25 meilleures années. Cela peut avoir un impact significatif sur le montant de votre pension.

Utiliser ses congés pour partir à la retraite plus tôt

Les congés restants peuvent être stratégiquement utilisés pour cesser votre activité professionnelle tout en continuant à percevoir un salaire.

Les congés annuels non pris et les jours inscrits dans votre compte épargne-temps sont des ressources précieuses. Ils permettent de prolonger la période de salaire, même après avoir cessé toute activité professionnelle, ce qui peut aider à valider des trimestres supplémentaires ou à améliorer votre position fiscale avant de partir.

Notre conseil le plus important  : pour une retraite sereine, choisissez la date de départ en avance

Quelle que soit la date de départ envisagée, la préparation de votre dossier est essentielle. Cette étape nécessite de commencer les démarches plusieurs mois à l’avance, idéalement quatre mois avant la date effective de départ. Cette anticipation permet d’éviter des erreurs et des retards dans le traitement de votre pension.

Lors de la préparation de votre dossier, n’oubliez pas de :

  • Rassembler vos relevés de carrière
  • Vérifier la validation des trimestres
  • Analyser les impacts fiscaux
  • Consulter un conseiller retraite pour optimiser vos démarches

Pour éviter le stress et les mauvaises surprises, prenez le temps de comprendre toutes les ramifications fiscales et de validation des trimestres de votre choix de date de départ. Et surtout, planifiez bien à l’avance pour garantir une transition douce vers votre nouvelle vie de retraité.

Sur le même thème :  PER : Les critères clés pour trouver le contrat parfaitement adapté à vos besoins
Khaled D

Partagez cet article avec vos proches !