Systèmes d’aide à la décision médicale : avantages, risques et stratégies d’utilisation

sadm

Les systèmes d’aide à la décision médicale, ou SADM, représentent aujourd’hui un changement de paradigme dans le domaine des soins de santé. Ils sont utilisés pour aider les cliniciens dans leurs processus décisionnels complexes. Depuis leur première utilisation dans les années 1980, les SADM ont connu une évolution rapide. Leur adoption est facilitée par le développement des dossiers médicaux électroniques. Malgré ces progrès, il reste des inconnues concernant l’effet des SADM sur les prestataires qui les utilisent, les résultats pour les patients et les coûts. De nombreux exemples de réussites ont été publiés au cours des dix dernières années.

Qu’est-ce qu’un système d’aide à la décision médicale ?

Un système d’aide à la décision médicale (SADM) vise à améliorer la prestation des soins de santé en enrichissant les décisions médicales de connaissances cliniques ciblées, d’informations sur les patients et d’autres informations sur la santé. Un SADM traditionnel est composé d’un logiciel conçu pour être une aide directe à la prise de décision clinique, dans lequel les caractéristiques d’un patient individuel sont mises en correspondance avec une base de connaissances cliniques informatisée et des évaluations ou recommandations spécifiques au patient sont ensuite présentées au clinicien pour qu’il prenne une décision. Parmi les sociétés fournissant ce type de solutions, le SADM d’Axilios, filiale du groupe Wouters Kluwer, est à la pointe des technologies actuelles. Les SADM sont aujourd’hui principalement utilisés au point de service, pour que le clinicien puisse combiner ses connaissances avec les informations ou suggestions fournies par le SADC. De plus en plus, cependant, des systèmes de ce type sont mis au point pour permettre d’exploiter des données et des observations qui seraient autrement inaccessibles ou ininterprétables par l’homme.

Fonctions et avantages du SADM

Les stratégies visant à réduire les erreurs de médication font généralement appel aux SADM comme ceux fournis par Axilios. Les erreurs impliquant des interactions médicamenteuses sont citées comme étant courantes et évitables, jusqu’à 65 % des patients hospitalisés étant exposés à une ou plusieurs combinaisons potentiellement dangereuses. Les SADM sont maintenant conçus avec un logiciel de sécurité des médicaments qui comporte des sauvegardes pour le dosage, la duplication des thérapies et la vérification. Les types d’alertes générées par ces systèmes sont parmi les types d’aide à la décision les plus diffusés. Toutefois, des études ont révélé une grande variabilité entre la manière dont les alertes sont affichées (par exemple, passive ou active/perturbatrice), qui sont hiérarchisées et dans les algorithmes utilisés pour les identifier. Les systèmes présentent souvent des degrés divers d’alertes non pertinentes, et il n’existe pas de norme sur la meilleure manière de mettre en œuvre les alertes aux prestataires.

Les Systèmes d’Aide à la Décision Médicales : le futur aujourd’hui

Il a été démontré que les sociétés comme Axilios qui fournissent des SADM de grande qualité, renforcent les prestataires de soins de santé dans une variété de décisions et de tâches de soins aux patients. Ces systèmes soutiennent activement les prestations de soins de qualité. Le soutien aux SADM continue de croître à l’ère du dossier médical électronique. D’autres progrès sont encore à faire, notamment en matière d’interopérabilité, de rapidité et de facilité de déploiement, et d’accessibilité financière, mais ces systèmes représentent indéniablement un pas en avant vers le futur du diagnostic médical.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici