Voyager en toute sécurité dans les aéroports

0
911

Aujourd’hui, la sécurité des aéroports doit être essentielle, voire indispensable, et sans failles. Pour le passager, c’est toujours un moment anxiogène. Si être à l’aéroport est bien souvent synonyme de départ en vacances et donc  zéro stress, c’est parfois tout le contraire. Le risque zéro n’existe pas pourtant les améliorations mises au point pour sécuriser les aéroports sont en constante évolution.

Pour protéger les passagers

L’une des choses les plus stressantes du voyage est de passer la sécurité de l’aéroport. En effet, vous n’êtes pas toujours certain de ce que vous pouvez emmener avec vous. Le processus du passage dans un aéroport peut parfois s’avérer éprouvant. Régulièrement de nouveaux dispositifs sont mis en place pour sécuriser au mieux ces lieux de grands passages. La Chine vient d’ailleurs de s’équiper de la reconnaissance faciale, 12 secondes à peine pour passer la sécurité. Les caméras enregistrent les visages des passagers. La machine scanne la carte d’identité avant d’émettre la carte d’embarquement. Ces nouveaux systèmes remplacent les hommes, les hôtesses, la police de l’air. C’est efficace et on peut ainsi arriver à l’aéroport moins d’une heure avant le départ de l’avion. La reconnaissance faciale ferait une erreur sur 100.000, pour l’être humain, c’est une erreur sur 1000.

Le nouveau défi des aéroports

La sécurité des aéroports est aujourd’hui primordiale surtout avec la recrudescence des attentats. Il est donc important d’anticiper les comportements humains qui restent bien souvent imprévisibles. Il est donc essentiel de s’appuyer sur des techniques performantes, des technologies innovantes afin de s’adapter au mieux aux nouvelles situations. S’il y a quelques années, les personnes susceptibles de commettre un attentat étaient identifiées en amont, ce n’est plus systématiquement le cas aujourd’hui. La difficulté pour le personnel chargé de la sécurité est donc d’arriver à déceler des comportements suspects, des attitudes inadaptées. Les nouvelles caméras dites intelligentes sont composées de logiciels spécifiques. Elles permettent de repérer rapidement des choses anormales. La vigilance extrême est de nos jours indispensable afin de protéger le personnel, les passagers.

Des moyens de plus en plus pointus

Actuellement les attentats commis avant la zone de contrôle des aéroports montrent à quel point il est urgent de renforcer les mesures de détection avant les embarquements. L’enjeu pour les aéroports est de posséder des moyens  aussi performants que ceux utilisés par certains pays en guerre. Face à ces problématiques, la sûreté aéroportuaire doit s’adapter et sécuriser doit devenir une priorité absolue. En Europe, les halls d’aéroports sont libres d’accès. En conséquence, les passagers et leurs bagages ne sont qu’inspectés qu’après leur enregistrement lors de l’accès à la zone de sûreté. Leur protection reste un vrai casse-tête pour le personnel en charge de la sécurité. L’enjeu pour les grands aéroports est de parvenir à sécuriser ces lieux extrêmement fréquentés tout en maintenant une circulation fluide.

Rien n’a envier à Israël

Les aéroports Israéliens sont souvent cités en exemple pour leur sécurité extrême. Tous les bagages sont fouillés sans exception. En France, les aéroports sont très fréquentés et mettre en place ce genre de dispositif donnerait lieu à des files d’attente de plusieurs kilomètres. Dans les aéroports français, les caméras sont très présentes, plus de 9000 sur les deux aéroports parisiens. Tous les parkings et les terminaux sont sous surveillance constante. Bientôt des caméras d’analyse comportementale seront installées. Peut-on assurer une sécurité à 100%, le risque zéro n’existe pas surtout sur les zones publics, accueil, commerces, parking où se mêlent les voyageurs et les accompagnants. Les attentats du 11 septembre 2001 ont montré à quel point les aéroports étaient vulnérables. La difficulté aujourd’hui est de trouver l’équilibre entre le renforcement des mesures de sécurité, la fluidité du déplacement des passagers, la contrainte des horaires à respecter.

En plus des forces de l’ordre, des nombreux agents de sûreté, des patrouilles avec les chiens viennent enrichir la protection afin de détecter les explosifs. Le métier d’agent de sûreté aéroportuaire demande de la vigilance, de la concentration, de la maîtrise de soi. Même si voyager en avion comporte des risques tout aujourd’hui est mis en œuvre pour que les passagers soient protégés au mieux d’éventuels problèmes de sécurité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here