Assurance obsèques : que faut-il savoir avant de souscrire ?

0
559

En souscrivant une assurance obsèques, vous mettez vos proches, durant une période délicate, à l’abri de tout souci financier. Selon le contrat choisi, vous pouvez également anticiper le déroulement de vos funérailles. Il existe en effet deux sortes de conventions obsèques, dont chacune répond à des attentes spécifiques.

Le contrat en capital

Si vous choisissez un contrat en capital, vous avez l’assurance que le bénéficiaire de la convention obsèques recevra une somme convenue, destinée à assurer le financement de vos obsèques.

Comme vous pouvez le constater en consultant le site Lassurance-obseques.fr, ce capital est disponible sous les 48 heures. Par ailleurs, il ne peut servir qu’au financement des funérailles.

C’est pour cette raison que le contrat obsèques doit mentionner la stricte affectation de la somme prévue au paiement des obsèques. Si, malgré tout, le capital est supérieur au prix des funérailles, le surplus peut être utilisé par le bénéficiaire inscrit dans la convention obsèques.

Pour fixer le montant du capital, il convient, comme l’indique le site Funeraire Info/, de bien évaluer le coût des funérailles, qui varie selon de nombreux critères.

Une telle assurance obsèques vous garantit donc que vos proches seront débarrassés de tout souci financier. Mais vous pouvez y adjoindre quelques services supplémentaires, comme le rapatriement du corps ou le transport de certaines personnes.

Le contrat en prestations

Ce type de contrat obsèques ajoute au financement des funérailles l’organisation même des obsèques. Dans ce cas, l’assureur choisi verse le capital prévu à l’opérateur funéraire désigné par l’assuré. N’hésitez pas, à cette occasion, à comparer les offres proposées par les différents opérateurs.

Le souscripteur va donc prévoir, avec l’opérateur funéraire, le déroulement de ses funérailles. Dans ce cadre, sont retenues les prestations souhaitées. Elles font l’objet d’un contrat spécifique, joint au contrat d’obsèques. Votre interlocuteur aura pris soin d’établir un devis précis, répondant au type de prestations retenues.

À la suite de la signature du contrat, il vous remettra une facture détaillée. Il vous sera d’ailleurs toujours possible de demander une modification des prestations prévues au contrat.

Depuis 2013, il n’est plus possible de souscrire un contrat en prestations standardisées, qui limitait le choix de l’assuré.

Tous ces contrats obsèques doivent donc prévoir des prestations personnalisées. Elles permettent d’organiser ses funérailles dans le détail. Le but de ces conventions obsèques est bien de permettre aux personnes concernées de prévoir l’organisation d’ensemble de leurs funérailles.

En effet, ces contrats en prestations personnalisées vous permettent, en plus d’opter pour l’inhumation ou la crémation, de choisir votre cercueil, de prévoir des porteurs ou de désigner le type d’accompagnement floral que vous désirez.

Vous pouvez également demander la présence d’un maître de cérémonie, prévoir le rapatriement du corps ou choisir la pierre tombale. Les contrats peuvent encore contenir d’autres clauses.

Cette solution débarrasse vos proches de tout souci financier, mais évite également toute préoccupation quant à l’organisation des funérailles.

Le type de cotisation

Avant de souscrire une assurance obsèques, il importe aussi de savoir comment vous allez payer les cotisations qui formeront le capital.

Vous avez, à cet égard, trois solutions. Vous pouvez opter pour un versement unique, à la souscription du contrat. La cotisation temporaire représente la seconde option. Dans ce cas, vous versez vos cotisations sur une période plus longue.

Elles peuvent s’étaler sur une durée variable, de l’ordre de 5 ou 10 ans par exemple. Vous pouvez choisir la périodicité qui vous convient le mieux, et payer vos cotisations chaque année, chaque trimestre ou encore chaque mois.

Il est à noter que, même en cas d’arrêt de ces paiements, la garantie prévue joue tout de même. Enfin, il vous reste une troisième solution de paiement, celle de la cotisation viagère. Dans ce cas, le paiement dure autant que la vie du souscripteur.

Ce choix peut paraître avantageux, dans la mesure où, compte tenu de la durée sur laquelle elles s’étalent, les cotisations seront plus légères. Le choix d’une formule dépend donc en partie, en plus de votre budget, de votre âge et de l’espérance de vie sur laquelle vous pouvez compter.

N’oubliez pas non plus de vous renseigner sur les frais de gestion inclus dans vos cotisations et sur les modalités de revalorisation de votre capital.

L’âge de souscription

Il n’est pas recommandé d’attendre trop longtemps pour souscrire un contrat obsèques. D’ailleurs, l’âge limite de souscription est fixé par de nombreux assureurs à 80 ans.

Il vaut mieux prendre cette décision plus jeune. C’est ce que pensent la majorité des assurés, qui souscrivent leur contrat entre 50 et 60 ans. C’est souvent le moment où l’on commence à se préoccuper du financement et de l’organisation de ses obsèques.

Parvenu à l’âge de la retraite, vous aurez déjà fait le nécessaire. Par ailleurs, la souscription précoce de votre contrat vous permettra de bénéficier de cotisations moins élevées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here