Accueil Économie & Finance Comment financer sa formation professionnelle ?

Comment financer sa formation professionnelle ?

financer sa formation professionnelle

Envie de changer de métier ? Vous souhaitez gagner en compétences pour évoluer au sein de votre entreprise ? L’idée de se former est un excellent choix ! Malheureusement, financer sa formation professionnelle n’est pas toujours simple. Que vous soyez salarié, demandeur d’emploi ou travailleur indépendant, des aides existent pour vous accompagner dans votre évolution. Du CPF à l’AIF, découvrez 3 astuces pour le financement de votre projet de carrière

Le compte CPF pour financer sa formation professionnelle 

Le compte personnel de formation (CPF) est bien évidemment le dispositif le plus connu. Avec des droits à la formation à hauteur de 500€ par an, le CPF permet d’acquérir des compétences tout au long de sa vie professionnelle. Seul bémol : il arrive que votre solde CPF ne suffise pas à payer la formation voulue. Dans ce cas-là, souscrire à un crédit pour un besoin d’argent peut être une solution.

En effet, tout comme le CPF, le crédit personnel est libre d’utilisation. Vous n’avez pas besoin de justifier le choix de vos dépenses. À noter que cette offre de crédit à la consommation permet un emprunt à hauteur de 75 000€.

Mais revenons-en au compte personnel de formation ! Sachez que dès l’entrée dans la vie active, ce dispositif permet de financer sa formation professionnelle. Et cela, quel que soit votre statut (indépendants, demandeurs d’emploi, salariés). S’il est alimenté chaque année (500€), votre crédit CPF est plafonné : 5 000€ (8000€ pour les salariés peu qualifiés). 

Une somme qui permet d’ores et déjà d’accéder à un beau panel de formations et de compétences. De quoi vous permettre de réaliser tous types de projets : reconversion professionnelle, création d’entreprise, validation d’acquis. Toutefois, certaines formations plus techniques requièrent un financement plus élevé. D’où l’intérêt de compléter le reste à payer avec un crédit personnel

Le dispositif TransCo pour une reconversion réussie  

solutions pour financer sa formation professionnelle

Le dispositif Transitions collectives (TransCo) est une réponse directe aux mutations économiques. Lancé récemment (janvier 2021), ce dispositif permet de financer sa formation professionnelle dans des cas précis. Transco est ciblé sur les salariés dont l’emploi est mis en difficulté par les transitions économiques. 

Ainsi, pour bénéficier des aides de ce dispositif, le salarié doit occuper un emploi fragilisé par la mutation du marché du travail. Comment cela fonctionne ? L’objectif du dispositif est simple : mettre en relation les entreprises en recherche de compétences (entreprise d’accueil) avec les entreprises en difficulté, et désireuses d’offrir à leurs salariés une reconversion professionnelle.

Une fois que l’employeur est entré dans la démarche de TransCo, le salarié peut bénéficier des aides du dispositif. Il lui suffit de constituer un dossier avec son entreprise, et de se former gratuitement à un métier « porteur ». Notez que la liste des métiers porteurs est réglementée par le Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles (Crefop).   

Notez que ce dispositif n’a pas pour seul objectif de financer sa formation professionnelle. Il présente également un volet « accompagnement » des salariés d’entreprise tout au long de leur parcours d’acquisition de compétences : de la formation à l’adaptation à son nouveau poste de travail. 

Autres avantages : le salarié ne s’inscrit pas à Pôle Emploi durant sa formation, et il n’a pas besoin de mobiliser son CPF. Et dans le cas où son contrat de travail est suspendu durant sa formation gratuite, il continue à percevoir un salaire.

L’AIF : le coup de pouce de Pôle Emploi

L’aide individuelle à la formation (AIF) est un dispositif financé par Pôle Emploi. Elle s’adresse essentiellement aux demandeurs d’emploi, aux individus en contrat de transition professionnelle (CTP), à ceux en contrat de reclassement professionnel (CRP) ainsi qu’aux personnes en contrat de sécurisation professionnelle (CSP). 

Avec cette aide, financer sa formation professionnelle en partie ou en totalité est possible. Elle est particulièrement conseillée dans le cas où l’apprentissage n’est pas pris en charge par le compte personnel de formation, ou dépasse le solde CPF. 

Pour bénéficier de ce financement, il faut que le projet de carrière soit validé par le conseiller Pôle Emploi. 

5/5 - (1 vote)

Aucun commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici