Investissement locatif : nos meilleurs conseils pour 2022

investissement locatif

Investir dans l’immobilier locatif est un investissement prometteur. Toutefois, cela demande quelques informations utiles avant la mise en œuvre de ce projet.

L’achat d’une propriété locative n’est pas un processus qui s’improvise. Et ceux qui sont novices en matière d’investissement doivent prêter attention au choix du bien, à son emplacement et à sa situation fiscale. Cela vous permettra d’éviter certaines erreurs et de réussir votre investissement locatif. Voici quelques conseils à prendre en compte !

Bien choisir un bien pour un investissement locatif

Les investissements locatifs sont particulièrement encourageants en période de crise. Ce type de placement est très apprécié, car il offre des rendements supérieurs à l’épargne réglementée et à l’assurance-vie. Les faibles taux d’intérêt sur les biens immobiliers signifient que de nombreux acheteurs louent pour économiser des impôts et créer de la richesse.

Toutefois, ne vous emballez pas tout de suite avec un investissement de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Un mauvais investissement peut rapidement conduire à la ruine financière, surtout si vous ne trouvez pas de locataire. Vous voulez investir dans un immeuble locatif cette année, mais vous ne savez pas lequel choisir. Voici quelques conseils à garder à l’esprit lors de la recherche d’une propriété.

Un zoom sur la zone de propriété locative

Vous avez vu une annonce et vous vous demandez si vous deviez acheter un appartement avec ou sans chambre à coucher pour investir. Si c’est la première fois que vous vivez en appartement, envisagez une habitation d’une ou deux chambres. Les petites propriétés ont tendance à coûter plus cher au mètre carré que les grandes.

En général, plus le bien immobilier est petit, plus le prix au mètre carré est élevé. Cela vaut également pour les ventes : plus le bien est petit, plus le prix est élevé. Et ce type de biens est plus rentable à investir, notamment dans des villes comme Lyon, Paris ou Bordeaux. Dans les petites surfaces, comme les studios et les petits appartements d’une chambre, le rendement est en moyenne de 5,5 %, alors qu’il est d’environ 6 % dans les grandes villes.

Pour les appartements de deux et trois chambres à coucher, les rendements sont légèrement inférieurs, avec une moyenne de 4,5 % et 5 % respectivement. Pour les maisons nouvellement construites, les rendements sont légèrement inférieurs en raison des restrictions de loyer. Par exemple, dans le cadre de la loi Pinel, le taux de rendement est d’environ 3 à 3,5 %, mais si vous payez beaucoup d’impôts, ce type d’investissement reste intéressant.

Comment se passe le rendement dans l’investissement locatif ?

En plus d’augmenter la valeur en capital de votre propriété locative, vous pouvez espérer un rendement plus ou moins élevé de votre investissement locatif. C’est un excellent moyen de préparer sa retraite et de compléter ses revenus.

Lorsque vous recherchez un bien immobilier, n’oubliez pas de calculer vos revenus bruts et nets. Grâce à ces calculs, vous pouvez comparer le rendement de deux achats immobiliers.

Toutefois, vous devrez payer des impôts sur vos revenus locatifs dans les deux cas, et vous devrez donc faire preuve de prudence dans le choix de votre traitement fiscal. Pour éviter de payer trop d’impôts sur vos revenus locatifs, il est préférable de demander conseil à un professionnel. Le calcul de votre bénéfice net vous donne une idée plus précise de votre rendement réel après prise en compte des taxes et des droits.

Les secteurs propices aux investissements locatifs

Une autre règle de base en matière d’investissement immobilier est que l’emplacement est primordial. Lorsqu’on investit dans un bien immobilier, il ne s’agit pas seulement de l’endroit où se trouve le bien.

Il est conseillé également d’investir dans des biens locatifs proches de chez soi. On ne recommande pas d’investir loin. Contrairement aux produits d’assurance-vie, un bien immobilier doit être entretenu, même si vous avez un curateur. Il est facile de s’assurer personnellement que le bien est en bon état. Remplacer les meubles s’il s’agit d’une location meublée. En d’autres termes, comme vous connaissez le marché et le secteur que vous visez, il est facile de gérer et d’acheter au bon prix.

Si vous souhaitez investir à Paris ou à Lille, par exemple, ou peut-être bientôt à Bordeaux, Montpellier ou Grenoble, veillez à respecter les règles de location.

Conclusion

En fonction de votre situation financière, vous pouvez financer votre investissement en demandant un prêt hypothécaire. Pour votre première transaction, vous pouvez emprunter autant que vous le souhaitez, en fonction de votre stratégie de gestion du patrimoine, par exemple, emprunter moins de 100 000 € pour un appartement. Prévoyez toujours une marge de sécurité pour couvrir les coûts d’entretien tels que les vides, les taxes et les chaudières en panne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici