Le plan hopital : une décision prévue pour l’été ; Le développement des bornes électriques dans le grand Paris

image_article_nextnews

Le plan hopital : une décision prévue pour l’été

Le ministre de la santé Olivier Véran a promis l’instauration d’un « Ségur de la santé » à partir du 25 mai prochain. Plusieurs mesures phares seront discutées à l’occasion.
Ainsi, le ministre a, entre autres, promis une revalorisation salariale des employés d’hôpital tout en proposant un cadre de travail beaucoup plus souple qu’il ne l’est actuellement. Ces promesses forment en quelques sortes une réponse à la demande de reconnaissances de la part du personnel d’hôpital. De plus, cette revalorisation n’entrave en rien l’accord des primes versées au personnel.
Au sujet des 35 heures, l’heure n’est pas au dérèglement du temps de travail selon le ministre. Concrètement, l’état ne souhaite forcer les salariés à travailler plus, mais plutôt à développer un cadre plus flexible permettant aux désireux de pouvoir travailler plus sans contraintes. Aucune pression donc à ce niveau assure Olivier Véran. Ainsi, pour l’ensemble des salariés des hôpitaux souhaitant travailler plus afin d’augmenter leur revenu en fin de mois, il faut que le cadre légal le permettre.
Enfin, le ministre ajoute que « la nation va devoir faire un effort important pour reconnaître le rôle des infirmières ». Par conséquent, un vaste plan de rattrapage de salaire est à l’étude. En effet, l’objectif de l’état serait d’aligner le salaire des infirmières à celui de la moyenne européenne. Pour ce faire, « il faudra faire des choix » selon le ministre de la santé, puisque cela représentera un coût pour la nation.

Le développement des bornes électriques dans le grand Paris

Metropolis a récemment remporté l’appel d’offre réalisé par le grand Paris pour réaliser l’installation d’un réseau de charge électrique dans l’ensemble de la région Grand Paris pour accueillir des véhicules électrifiés. Le prestataire se chargera de l’installation, du financement ainsi que de la gestion de l’infrastructure. Les travaux démarreront d’ici l’été et devraient durer 2 ans, pour un aboutissement de projet estimé à l’été 2022.
Dans le détail, Métropolis annonce déployer plus de 3080 points de charges sur l’ensemble des villes constituant le Grand Paris. Cependant, plus de 2500 points de charge seront repris au réseau Autolib’. Finalement, le réseau proposé par Métropolis correspondra en grande partie au réseau d’Autolib’, avec néanmoins quelques centaines de bornes en plus.
Les bornes proposeront de la charge lente mais aussi de la charge rapide. Il s’agit ici de la principale amélioration en comparaison avec son prédécesseur, Autolib’. Les bornes à charges lente auront une puissance de charge comprise entre 3KW et 7KW tandis que les points de charge rapide se situeront entre 50 Kw et 150 Kw. Ces bornes proposeront un plein en l’espace de quelques dizaines de minutes.
A travers cette mesure, la région confirme sa volonté de vouloir promouvoir les véhicules propres. Reste à savoir si le tarif proposé par Métropolis convaincra les futurs usagers à accélérer la transformation du parc automobile de la région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'entrer un commentaire
Merci d'entrer votre nom ici